Le Bois de Vincennes est le plus grand espace vert de Paris et dispose de nombreuses infrastructures et attractions familiales. Mais il est aussi (très) connu pour sa vie nocturne et ses prostitué(e)s. Les zones de dragues y sont nombreuses dès la tombée de la nuit : hétéro, gay, travestis voire quelques « spécialités plus pimentées » … la journée, hormis quelques endroits où des gentils gays se mettent tout nus pour se mater et se draguer assez calmement, le Bois est nettement moins agité. Et depuis hier, les naturistes parisiens sont heureux puisque, très officiellement, s’est ouverte une zone rien que pour eux (et elles) délimitée et légale. C’est pour l’instant une expérience et elle prendra fin le 15 octobre.

Si tout se passe bien la zone pourrait rouvrir l’été prochain.

Il faut bien reconnaître qu’il était temps… puisque de nombreuses grandes villes européennes sont déjà largement pourvues en zone réservées aux amateurs de vie naturiste. On peut aussi avouer, pour être vraiment sincère, que cette décision ne fait qu’officialiser une situation de fait, qui ne date pas d’hier. Donc, c’est positif… De plus, s’il est vrai que les naturistes de la capitale disposaient déjà d’associations organisant des activités encadrées (en piscine, par exemple), aucun espace libre d’accès n’était encore ouvert à leur intention et ils s’en félicitent, à commencer par l’Association des Naturistes de Paris. Elle était demandeuse depuis longtemps et salue le travail parfaitement coordonné avec la Mairie, grâce auquel la zone est bien délimitée et équipée de panneaux de signalisation, qui avertissent les promeneurs de la présence de naturistes. Comme ça, tout le monde est content !

Pas de voyeurisme ni d’exhibition… et une Charte de bon comportement.

Clic Infos

Clic Infos

Les responsables de l’association comptent bien faire en sorte que l’expérience, qu’ils attendaient depuis si longtemps, soit positive et surtout renouvelée les prochaines années. Ils veilleront donc à « éduquer » les adeptes de nudité dans la nature… Aucun comportement voyeuriste ou exhibitionniste ne sera toléré et les valeurs du naturisme seront rappelées régulièrement, de manière à donner une image positive et surtout, à ne choquer personne. Même s’il est probable qu’au début, le risque d’apercevoir quelques voyeurs et autres zozos dragueurs ou curieux est bien réel, il y a fort à parier que les futurs habitués de la zone feront la « police » eux-mêmes. Ils sont d’ailleurs réputés pour être calmes et respectueux et il ne devrait pas y avoir de problèmes sérieux. Il faut dire que si tout se passe bien, cela mettra Paris au niveau d’autres capitales. En Allemagne, pour ne citer qu’elle, des grandes villes réservent déjà aux naturistes des zones totalement accessibles dans leurs plus grands parcs. Cela n’a jamais causé de réels conflits et l’association compte bien montrer rapidement l’exemplarité des tout-nus parisiens. Une charte a d’ailleurs été mise au point avec la Mairie, afin d’organiser au mieux les usages de la zone. Pas question de se mettre à nu dans un autre endroit du Bois de Vincennes que dans l’espace réservé à cet usage. La discipline et la bonne volonté des uns et des autres, permettront aux promeneurs de continuer à se balader, sans choquer les regards des enfants ou de ceux qui n’acceptent pas la nudité… les naturistes eux, pourront enfin librement et légalement profiter du soleil, de la nature et des petits oiseaux !

Paris se met donc à la page.

La capitale française rejoint en effet Munich, Berlin, Londres, Stockholm, Barcelone et même Bredene sur la côte belge, où la plage naturiste existe depuis belle lurette ! Passé le temps de l’étonnement, cette plage et ses dunes n’ont jamais posé de problèmes et on y trouve depuis des années de nombreuses familles, des célibataires, des jeunes et des nettement moins frais, des solitaires et des accompagné(e)s. Tout ce petit monde est tolérant et souriant… et on peut même dire, sans exagérer… « bien plus que sur de nombreuses plages dites textiles », où l’agressivité semble faire partie des jeux de plages ! Peut-être que Bruxelles devrait s’y mettre aussi… finalement, la magnifique Forêt de Soignes ne manque pas d’espaces, dont au moins un pourrait permettre de se dénuder afin de profiter du soleil bruxellois… quand il est décidé à se montrer, bien sûr. Mais de grands parcs de la capitale pourraient aussi accueillir des corps libérés, comme le Cinquantenaire ou le Bois de la Cambre, par exemple. Espérons pour les convaincus parisiens, que l’année prochaine l’expérience (re)commence dès le tout début de l’été… permettant ainsi à leur peau toute blanche (ou pas) de bronzer un peu plus longuement ! Le portefeuille de ceux qui ne peuvent s’offrir des vacances en sera reconnaissant aux autorités de la capitale, car les hôtels, campings et autres clubs naturistes sont hors de prix durant l’été.

Site de l’Association des Naturistes de Paris : www.naturistes-paris.fr. Vous y découvrirez des activités organisées toute l’année, si vous envisagez de faire le grand plongeon… tout(e) nu(e), bien entendu !

 

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Laisser un commentaire