FRANCE - Dans le sud-ouest (Millas), le bilan de la collision entre un train et un bus scolaire s'est alourdi ce vendredi matin. Il est passé à cinq morts, tous âgés de maximum 14 ans. Plusieurs blessés sont encore en état d'urgence absolue... ce bilan pourrait donc encore s'alourdir.

Vous retrouverez ci-dessous les origines de la tradition des œufs de Pâques qu’on s’offre chaque année, mais je préfère axer cet article sur quelques œufs d’exception, réalisés par de véritables artistes. Rêver ne coûte rien ni ne fait grossir et plusieurs de ces vraies œuvres d’art sont relativement accessibles. En tout cas, on ne parle pas ici de milliers d’euros pour un noeunoeuf… quoique si on cherche bien, je suis convaincu qu’on en trouverait quelques-uns, mais ce n’est le but. Noirs, au lait, blancs, pralinés, modernes, classiques, pleins ou non, parfois même imprimés en 3D… c’est la magie d’une tradition qui évolue avec son temps. En tout cas, chacun de ceux de notre sélection mérite un détour admiratif et vous risquez de tirer la langue devant certains. Ce fut mon cas… mais je suis très amateur de chocolat, je l’assume et ma taille aussi. Ma sélection est forcément subjective et basée sur mes goûts, mais j’espère que vous les partagerez et que vous voyagerez autant que moi en les admirant. Si vous voulez consacrer un certain budget à vos fêtes de Pâques cette année… vous saurez où aller et aurez l’embarras du choix !

Clic Infos - Oeufs de Pâques

Clic Infos – Oeufs de Pâques

L’œuf de Pâques est un symbole principalement chrétien, spécialement décoré pour cette importante fête religieuse. A l’origine il s’agissait d’œufs de poule cuits durs, mais sont principalement en chocolat désormais. En Belgique et en France, on les offre le matin du dimanche de Pâques. En Suisse, aux États-Unis et en Grande Bretagne comme en Allemagne, le symbole pascal est plutôt le lièvre. Dans d’autres régions, il s’agit plutôt de cloches et dans les pays de l’Est on les décore souvent en famille. Voici ma sélection de sept péchés capitaux chocolatiers, pour toute une semaine de célébration gourmande !

Un premier choix de cœur : Pierre Marcolini.

J’ai toujours eu un coup de cœur pour celui qui est devenu le plus réputé des chocolatiers belges et le meilleur ambassadeur du chocolat du plat pays dans le monde. Et si je dis « toujours », c’est parce que je fus le premier journaliste à le recevoir dans une émission de télévision, en… euh… 1995. Il venait d’être couronné Champion du Monde de Pâtisserie, après avoir été second les deux années précédentes. Mais son parcours avait commencé bien avant, puisqu’il avait déjà été Meilleur Apprenti et ensuite Meilleur Ouvrier de Belgique, titre qu’il fut le plus jeune à remporter. C’était en 1988… Je me souviens que, pour préparer sa venue dans notre émission (la Bande à Carlos – RTBF), j’avais visité son atelier qui était encore dans sa maison de Woluwe. Il m’avait fait goûter quelques créations (déjà incroyables) et je me souviens particulièrement d’un chocolat noir au pruneau et épices, dont je n’oserais pas tenter de vous donner les détails car j’aurais peur de mentir, tant c’est loin. Mais je l’ai encore en bouche et je garde aussi le souvenir de sa gentillesse et de sa simplicité, malgré ses récents titres prestigieux d’alors ! Cette année, pour sa collection pascale le créateur belge s’est japonisé en créant sa Collection Kawai, de 15 à 125 €. Il y a les œufs et les poupées : les grandes, en kimono ou avec éventail, et les mini. Il s’agit d’une alliance de chocolat noir, lait et blanc maison. Œufs comme poupées sont garnis de petits œufs pralinés et animaux caramel. Comme souvent, le créateur belge reste dans la simplicité apparente, alors qu’il s’agit en réalité de chefs d’œuvres d’équilibre et de finesse.

Clic Infos - Pierre Marcolini

Clic Infos – Pierre Marcolini

Jean-Paul Hévin signe des œufs modernes et traditionnels à la fois.

Ici, Jean-Paul Hévin propose des œufs que je trouve à la fois très simples dans leur structure et fort modernes à la fois. Il propose des Œufs à la Neige et des Œufs Mimosa qui sont garnis. Pour le Mimosa : 74 € pour le 15,5 cm et 89 € pour celui de 18 cm. A la Neige : 66 € le 15 cm et 110 € le 20 cm. Ils sont tous garnis de pralinés. C’est un chocolat noir 98% et un assemblage de fèves provenant d’Équateur, du Ghana et de Madagascar… ou comment moderniser une ligne traditionnelle, par l’inventivité et la créativité.

Clic Infos - Jean Paul Hevin

Clic Infos – Jean Paul Hevin

Le chocolatier Bonnat et ses œufs coque…

… Ou plus exactement, ils sont baptisés « les Œufs coquetiers ». Ils sont à 12 € la pièce et représentent l’œuf traditionnel de cette célèbre maison. Il s’agit d’une réelle coquille d’œuf, chemisée en chocolat noir et fourrée au praliné. Ils sont présentés dans un véritable coquetier, inspiré d’un moule français et réalisé par une famille d’artistes verriers mexicains, installée dans la province de Puebla. Ce sont des petites œuvres d’art et ils représentent, je trouve, un cadeau original… surtout si vous les offrez à un couple qui vient de s’installer et… a besoin de coquetiers !

Clic Infos - Bonnat

Clic Infos – Bonnat

Les Créations Design Henry Le Roux, un de mes coups de cœur.

Ces extraordinaires œufs très design et baptisés poétiquement « Œufs Vagues Infinies » sont à 33 € la pièce de 200 grammes. Il s’agit d’une collaboration artistique entre Henry Le Roux et la très prestigieuse maison de création de kimonos Chiso basée à Kyoto (Japon). Leur coque est en chocolat noir signature à 62% et garnie de friture 3 parfums (chocolat yuzu matcha, chocolat noir et chocolat au lait). Franchement, je trouve qu’ils sont dignes d’être traités comme de vrais bijoux et sans blaguer, je ne suis pas convaincu que j’oserais en manger un. Je pense plutôt que je le conserverais précieusement… à moins que je ne résiste pas à l’appel du yuzu, qui m’attire beaucoup !

Clic Infos - Henri Leroux

Clic Infos – Henri Leroux

Plus modernes… pas possible !

Je dois avouer que, même s’il était parfaitement évident qu’un artisan y penserait un jour, je ne m’attendais pas au coup des œufs imprimés en 3D ! Ils sont signés Michaël Bartocetti (le Shangri-La) et nommés Megapixel (à droite) et Gigapixel (à gauche). Ils coûtent respectivement 48 et 78 €. Le Megapixel est composé de chocolat au lait Jivara 40%, doublé d’une fine couche de chocolat blanc. Les face intérieures sont couvertes d’éclats de nougatine amande et fleur de sel, tandis que le socle est en chocolat noir Caraïbes 66%, praliné noisette – bigaradier – pignons de pins caramélisés. Il est disponible en vert, jaune et corail… De son côté, le Gigapixel est en chocolat au lait Jivara 40% ou chocolat noir Caraïbes 66%. Les faces intérieures sont couvertes d’éclats de nougatine amande et fleur de sel. Son socle est également en chocolat noir Caraïbes 66%, praliné noisette – bigaradier – pignons de pins caramélisés. Il semble certain qu’ils plairont à tous les geeks !

Clic Infos - Megapixel

Clic Infos – Megapixel

Les ours signés Bernard Loiseau… modernité et originalité.

Sa cuisine est réputée moderne et quasi révolutionnaire… il semble également qu’il ait un sacré talent de créateur de douceurs… En tout cas, à la place des œufs traditionnels il propose des ours, en hommage au sculpteur François Pompon. Quelle que soit sa couleur, ce gourmand animal est baptisé « l’Ours Blanc Relais Bernard Loiseau ». La bête pèse 80 grammes et revient à 9 € l’unité, ce qui laisse franchement de la marge pour jouer les gourmand(e)s, non ? L’ours est disponible en chocolat ivoire 35%, lait 40% et noir 66%. De mon côté, je les trouve vraiment très élégants.

Clic Infos - Bernard Loiseau

Clic Infos – Bernard Loiseau

Cyril Lignac sort des lapins de son chapeau…

Le célèbre pâtissier français a choisi de ne pas jouer la carte traditionnelle des œufs… et les allemands en seront heureux ! Personnellement cela me rappelle mon enfance, lorsqu’à Pâques ma grand-mère organisait Osterhase (prononcer euster – haze), la chasse aux œufs que le lièvre de Pâques avait déposé la nuit dans son petit jardin bruxellois et dans le plus grand secret, évidemment. J’en garde de merveilleux souvenirs… Ceux-ci sont les « Lapins Guimauve » de Cyril Lignac. Avec Benoît Couvrand, il a transformé leurs oursons guimauve en lapins de Pâques, à 9 € pièce, encore un prix assez démocratique en fin de compte. Il s’agit de guimauve de Papouasie enrobée de chocolat Lait Création. Je n’ai vraiment qu’une envie : leur croquer les oreilles… et tout le reste !

Clic Infos - Cyril Lignac

Clic Infos – Cyril Lignac

Mais je vais arrêter là cette revue gourmande, car je commence à grossir rien qu’en rédigeant ceci… En tout cas, vous avez désormais la preuve que les chocolats de Pâques de grands pâtissiers, cuisiniers ou chocolatiers, ne sont pas tous impayables. Bien entendu, cela représente un joli budget tout de même, mais il vaut peut-être mieux privilégier la qualité à la quantité. Je pense que ces créations apporteront en tout cas du vrai bonheur au moment de les déballer… qu’on soit petit ou grand ! Et finalement, ne pinaillons pas… il y a aussi des chocolats industriels de qualité, comme Léonidas par exemple, qui offrent déjà de jolis plaisirs gourmands, comme leur célèbre Manon. A chacun ses envies et ses moyens donc… et souvenons qu’en Belgique, nous sommes réputés pour produire le meilleur chocolat du monde. Méritée ou pas, cette réputation fait toujours plaisir à notre fibre belgicienne… et c’est tant mieux !

Si vous et les vôtres les célébrez, toute l’équipe de Clic Infos vous souhaite de très joyeuses et paisibles fêtes de Pâques. Puissiez-vous à tout le moins les vivre en paix et en vous fabriquant de nouveaux souvenirs de bonheur… avec ou sans chocolats de luxe. Le Chic est avant tout dans les cœurs ! Joyeuses Pâques à toutes et tous.

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Laisser un commentaire