Merci de vos nombreuses réactions à l’édito de vendredi dernier, à la veille du premier tour de l’élection présidentielle française. Nous sommes désormais lundi et comme je l’annonçais avec le sourire l’autre jour, le soleil s’est bien levé ce matin. Certes sur une France dont une partie est heureuse, une autre inquiète, une troisième révoltée et une dernière indifférente… mais il brille et le ciel ne nous est pas tombé sur la tête.

Clic Infos - Emmanuel Macron VS Marine Le Pen

Clic Infos – Emmanuel Macron VS Marine Le Pen

Certains ont sans doute la gueule de bois… François Fillon, terrassé par les « affaires » et une sorte d’arrogance politique, mais aussi Jean-Luc Mélanchon, redevenu instantanément révolutionnaire aggressif et violent dans ses propos, lors d’un discours ne concédant pas la défaite et (un comble pour lui) attendant les résultats du Ministère de l’Intérieur avant de se soumettre au suffrage du peuple. Je ne donne jamais mon avis politiquement parlant, mais je ne peux accepter en silence la première phrase de son intervention : « médiacrates et oligarques jubilent »… Il faut vraiment que les hommes politiques (et pas seulement JLM) arrêtent de constamment accuser les journalistes de leurs propres défaites. Non seulement c’est faux, mais surtout c’est lâche ! Les petits candidats ne se sont même pas tous exprimés hier soir, au cours d’une soirée électorale qui se jouait en quatre discours et les interventions de quatre équipes de campagne. A part Nicolas Dupont-Aignan, qui a sans surprise appelé au courageux « ni-ni » et écoute sans doute les appels d’un Front National qui voit en lui quelques pourcents d’électeurs pouvant se porter sur Marine Le Pen, on n’entend pas grand chose de leur côté. On attend avec curiosité de voir s’il affichera finalement un soutien à la patronne du Front ou si du bout des dents, il finira par appeler à éviter de briser le plafond de verre. Du côté de la droite, François Fillon semble donc totalement fini politiquement et a eu l’élégance de porter toute la responsabilité d’une défaite historique. On imagine pourtant que le Comité Politique L.R. de ce matin sera tendu, pour ne pas dire explosif. La question se posera très vite de savoir combien de députés Les Républicains rejoindront finalement Macron, en espérant recevoir une investiture et surtout conserver leur siège au troisième tour : celui des législatives qui seront très vite là. Au Parti Socialiste la situation de Benoît Hamont est également terriblement cruelle. Pour injuste qu’elle semble humainement, la défaite est tout aussi historique qu’à droite. Il est concrètement possible que le PS en tant que grand parti, tour à tour de pouvoir et d’alternance depuis les débuts de la Cinquième République, implose complètement. Il reste à voir comment Manuel Valls va danser, maintenant que la musique est jouée rue de Solferino. Là aussi, on se demande combien de députés encartés essaieront de se Mettre en Marche, toujours en espérant sauver leurs sièges de députés dans quelques semaines. En tout cas, il est clair ce matin que le paysage politique français a changé au cours de la soirée d’hier. Finis donc les deux partis prédominants de la vie politique hexagonale ! Certains, que l’ont croyait devenus plus sages, ont montré très rapidement que leur nature pouvait revenir au galop. D’autres, un peu lunaires parfois, n’ont pas parus très sérieux et les trotskistes n’ont pas convaincu d’avantage plus de quelques petits pourcents d’électeurs.

Clic Infos - Emmanuel Macron VS Marine Le Pen

Clic Infos – Emmanuel Macron VS Marine Le Pen

Dans quinze jours les français se retrouveront donc à nouveau aux urnes et cette fois, plus de seconde chance. Il faudra se décider pour cinq ans, avec deux candidats aux lignes politiques on ne peut plus opposées. L’un est plutôt socio – libéral et clairement pro européen, tandis que l’autre est nationaliste, populiste et totalement anti européenne. Le droit de vote est fondamental, nous l’avons déjà dit et il n’est pas question de montrer du doigt ou de mettre sous pression les millions d’électeurs de l’une ou de l’autre. Chacun est libre de son choix et chaque choix digne de respect. Nous souhaitons juste aux dizaines de millions d’électeurs qui sont appelés à réfléchir durant encore deux semaines, une réflexion sereine et non violente, qui permettra au vote de se dérouler dans le calme. Nous nous retrouverons donc la prochaine fois à la veille d’un jour à fortiori historique.

Share.

About Author

Notre co-fondateur et rédacteur en chef, c'est une longue carrière journalistique : télévision (RTBF), radio: RTBF (Bruxelles Capitale, la Une) BEL RTL... mais aussi dans la presse écrite belge et étrangère. Il avait fondé Fashionfact dans les années 1990, un des pionniers du Lifestyle sur la Toile. Il fut aussi parmi les premiers à présenter les infos quotidiennes et de nombreuses émissions culturelles sur des chaînes télé-internet. C'est un grand intervieweur attentif et humain, qualités qu'on retrouve dans ses articles et émissions enregistrées, comme l'Hôte de Marc. C'est un fin et passionné gastronome... Par ailleurs, il est auteur et metteur en scène de théâtre, ayant marqué Avignon durant trois ans de succès.

Laisser un commentaire