Ce samedi soir, le premier ministre belge Charles Michel a acté la départ de la NVA du gouvernement. Le parti de Bart de Wever quitte donc la "suédoise" sur le Pacte de l'ONU pour une immigration responsable et fait chuter le gouvernement en place depuis quatre ans. Charles Michel ira à Marrakech signer le pacte au nom de la Belgique et d'une "alliance responsable orange-bleue" a déclaré le Premier dans une conférence de presse à l'issue du Conseil des Ministres restreint de samedi soir. Il mènera des consultations politiques à son retour du Maroc.

Il n’y avait vraiment que les américains ou les chinois pour concevoir un projet aussi fou… et ce sont donc les chinois qui relèveront le défi. Un australien l’avait tenté, mais on dirait que le naufrage a déjà eu lieu, au niveau du financement. Gageons qu’avec nos amis asiatiques, le nouveau plan ne tombera pas à l’eau et connaîtra un destin moins tragique que son illustre prédécesseur. En tout cas, aucun danger d’échouage, de naufrage ou de collision avec un iceberg, puisque ce nouveau Titanic, réplique rigoureuse de l’original, restera à l’ancre et servira d’hôtel… un peu hors de prix, il faut bien le dire.

C’est donc un chantier naval chinois qui vient d’entamer la construction d’une réplique grandeur nature du Titanic. Cet étonnant bâtiment ne voguera jamais sur les océans, mais mouillera ad vitam dans un lac entièrement artificiel… situé à plus de mille kilomètres de la première étendue de mer ! Peu de risque donc, de rencontrer un iceberg, qui lui ferait connaître le terrible sort de son illustre ancêtre, qui se contenta de son voyage inaugural (enfin, d’une partie) avant de sombrer dans les flots, faisant de nombreux morts. Le nouveau paquebot respectera à la cote près l’original. Il fera donc bien 269 mètres de long pour 28 de large et deviendra, à n’en pas douter, la star incontestable du parc d’attractions qui a décidé de le commander, situé en pleine campagne dans la région du Sichuan, au sud-ouest de la Chine. C’est l’agence de presse Chine Nouvelle qui en a fièrement fait l’annonce, il y a quelques jours à peine.

Clic Infos - Titanic

Clic Infos – Titanic

Comme sur « the » Titanic, on y trouvera une énorme salle de bal, un théâtre, une piscine et des cabines de première classe. Selon l’agence de presse officielle, la seule concession faite au vingt-et-unième siècle sera la présence à bord d’un réseau Wifi. Pour le reste, tout sera entièrement respectueux des installations d’origine, jusqu’aux détails tels que la vaisselle, le mobilier ou les linges de maison. Si elle arrive à son terme, l’aventure pourra tout de même se targuer d’être assez incroyable. Il faut dire qu’en Chine, le terrible destin du paquebot britannique, qui a heurté un iceberg en 1912 et causé la mort de 1.500 passagers, fascine la population, plus encore que dans le reste du monde. La construction de cette réplique hors normes représente un investissement de pas moins d’un milliard de yuans (136.000.000 €), pour le groupe énergétique chinois Seven Star Energy Investment. La construction des premières pièces a débuté sur le chantier naval Wuchang, dans la province du Hubei. De là, elles seront acheminées pour assemblage au Sichuan. Le lancement officiel du chantier a eu lieu à l’occasion d’une cérémonie mercredi dernier, en présence de l’ancien ministre britannique et ex Commissaire européen Peter Mandelson, selon le site d’information Tencent.

Clic Infos - Titanic

Clic Infos – Titanic

Un milliardaire australien, Clive Palmer, avait déjà a annoncé un projet similaire il y a quelques années, qui devait lui aussi être construit en Chine, mais pourrait naviguer sur tous les océans de notre belle planète. Manifestement, le projet semble à l’arrêt à la suite de problèmes de financement. Bonne chance donc au promoteurs chinois du nouveau projet Titanic ! Il restera à voir si les touristes du monde entier seront prêts à débourser les quelques milliers d’euros dont on parle pour y passer une nuit… mais cela sera l’objet d’une autre histoire.

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Laisser un commentaire