(FRANCE - JUSTICE) L'islamologue suisse Tariq Ramadan, en détention préventive et accusé de trois viols, a dû reconnaître après confrontation, qu'il a bien eu des relations sexuelles avec la plaignante concernée. Deux autres femmes l'accusent, mais il nie toujours. Soupçonné aussi d'avoir usurpé ses diplômes, il a été suspendu de tout poste d'enseignant. Atteint de sclérose en plaques, les experts médicaux ont toutefois jugé qu'il pouvait être soigné en prison. D'autres femmes l'accusent de viol en Suisse et aux États-Unis...

Le navire qui succède au Harmony of the Seas en tant que plus grand paquebot du monde, prendra la mer dans quelques semaines d’après son armateur : la Royal Caribbean. Lourd de 230.000 tonnes, le Symphony of the Seas sera le nouveau géant des mers de la compagnie. Le « petit nouveau » se distinguera de son aîné grâce à 28 cabines supplémentaires. Il est toujours dans le bassin C des chantiers STX de Saint-Nazaire, mais il le quittera bientôt. Les équipes en sont aux dernières finitions intérieures. Symphony of the Seas démarrera sa carrière lors d’une saison inaugurale qui durera tout l’été. Il visitera l’Europe et fera escale à Palma, Marseille, Florence, Pise, Rome et Naples. Il effectuera son premier voyage intercontinental vers Miami, en novembre 2018. Il sillonnera la mer des Caraïbes. À bord, les passagers partageront leur temps libre entre sept quartiers, dont un « Bionic Bar » où officieront de vrais barmen… robots, des attractions à fortes sensations, ainsi qu’un toboggan « trio perfect storm ». Une folie qui ravira les dingues de croisières…

Un géant hyper connecté de 362 mètres, qui emportera 5.500 passagers.

Décidément… les paquebots évoluent à présent aussi vite que les smartphones, ou presque ! En effet, c’est donc deux ans à peine après son lancement, que le Harmony of the Seas ne sera plus le plus grand paquebot de croisière du monde, détrôné par son « petit frère » le Symphony of the Seas. Ce navire d’exception est d’ores et déjà considéré comme le bateau le plus connecté et le plus innovant de l’histoire maritime. Le nouveau chouchou de la Royal Carribbean proposera 28 cabines haut-de-gamme de plus que son prédécesseur. Il ne mesurera pas moins de 65 mètres de large pour 362 de long. Construit par le chantier STX de Saint-Nazaire, le 25ème navire de la compagnie maritime pèsera pas moins de 230.000 tonnes. Quelque 5.500 passagers monteront à bord et seront hébergés dans 2.774 cabines. Le navire répartira ses sept quartiers au moyen de 16 ponts et 35 kilomètres de couloirs. Il risque d’y avoir des jaloux à bord, puisqu’une seule suite familiale, un duplex de 125 mètres carrés, sera dotée d’un toboggan qui reliera la chambre des enfants au salon… rien que ça !

Des chiffres « loisirs » qui font tourner la tête…

Question délassement, distractions, sport, gastronomie et autres loisirs aussi divers que variés, les chiffres du Symphony of the Seas sont impressionnants… Jugez plutôt :

  • 1 tyrolienne de 24 mètres
  • 2 murs d’escalade
  • 2 simulateurs de surf (FlowRider)
  • 4 piscines
  • 10 bains à remous, dont 2 suspendus au-dessus de la mer
  • 3 toboggans aquatiques, allant du pont 18 au pont 15 (le pont piscine)
  • 2 toboggans Ultimate Abyss de 30 mètres de long (non aquatiques)
  • 2 théâtres, dont 1 aquatique en extérieur
  • 1 spa
  • 1 casino
  • 1 parc naturel (Central Park)
  • 1 minigolf et des terrains de sport
  • 1 patinoire à glace
  • 1 carrousel
  • 25 restaurants
  • 1 Bionic Bar (où les serveurs sont des robots)
  • 1 fosse aquatique d’une profondeur de 5,4 mètres
  • 1 laser game…

En bref… de quoi ne pas s’embêter une seule minute durant les croisières que proposera la compagnie à bord de ce monstre des mers. S’il ne plaira sans doute pas à toutes les associations écologiques, il faut reconnaître que ce magnifique navire force l’admiration, d’une certaine manière. Comment ne pas se sentir minuscule face à un tel titan ? Et quelle prouesse technique cela représente ! Décidément, les chantiers navals de Saint Nazaire entrent encore davantage dans la légende à chaque géant des mers qui sort de leur bassin…

Plus de 2.000 personnes travailleront jusqu’en dernière minute… et il y a même une prison.

À quelques jours de la livraison, quelque 2.300 personnes de tous les corps de métiers s’activent encore à bord, dans une symphonie persistante de marteaux-piqueurs et une odeur de peinture fraîche, pour que le paquebot soit peint, tapissé et carrelé à temps. Il faut terminer d’installer les quelques 10.000 plantes qui formeront l’avenue principale, baptisée Central Park… et vérifier des milliers de minuscules détails : couleurs de moquettes, équipements de cabines, prises électriques, finitions des restaurants et bars, de la patinoire, ainsi que du réseau Internet. Même une prison a été prévue, ainsi que des installations médicales de pointe, évidemment. Comme les équipes des chantiers navals français ont déjà vécu l’expérience du « petit frère » de ce mastodonte, le travail technique s’est avéré un peu moins complexe… mais tout aussi minutieux. Le responsable de la construction de ce bijou s’est déclaré un peu moins stressé que pour la livraison du Harmony of the Seas, il y a plus de deux ans. Quand on connaît le budget que représente le Symphony (plus d’1,2 milliard d’euros), on comprend que le client se permette de jouer les pointilleux, jusqu’à la dernière minute avant la « remise des clés » de son joujou. En plus de ses passagers, celui-ci embraquera à son bord environ 2.200 membres d’équipage… cela fait environ 8.000 personnes au total et c’est donc une véritable ville flottante ! Enfin, ce ne sont pas moins de 7.000 personnes qui ont travaillé sur la fabrication de ce véritable bijou du savoir-faire humain, méritant parfois d’être sincèrement admiré. Et quand on dit que c’est le navire le plus connecté au monde, c’est une réalité… Par exemple, les passagers ne devront plus faire des heures de file avant d’embarquer, puisqu’ils s’enregistreront à l’aide d’une simple application mobile de reconnaissance faciale. Il ne vous reste donc plus qu’à faire une jolie photo et à embarquer pour des vacances sans doute inoubliables ! Faites vite, il ne restera le plus grand paquebot du monde que jusqu’en… 2021.

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Comments are closed.