FRANCE - Dans le sud-ouest (Millas), le bilan de la collision entre un train et un bus scolaire s'est alourdi ce vendredi matin. Il est passé à cinq morts, tous âgés de maximum 14 ans. Plusieurs blessés sont encore en état d'urgence absolue... ce bilan pourrait donc encore s'alourdir.

Cette fois, les fêtes sont là et il faut y penser très sérieusement… Depuis un mois et jusqu’au au 31 décembre, nous vous présentons une idée de cadeau coup de cœur de la rédaction par semaine, pour vous aider à gâter ceux que vous aimez, en déposant au pied du sapin des objets de choix. Bref, jusqu’à Noël nous vous aiderons à préparer votre shopping ! Après les montres Michel Herbelin, les bagages Rolls Royce, les bijoux sculptures de Claude Dahmen-B, les accessoires de rasage, les sapins de Noël naturels et les boules artisanales pour les décorer, nous consacrons cette semaine à un phénomène pas chic du tout : les contrefaçons. Elles tuent des emplois, nous font crier de colère et, par-dessus tout, ne sont vraiment pas des cadeaux ! Ce sont des « collections » qui ne vous feront collectionner que des ennuis…

Un coup de gueule, parce que vous le valez bien.

C’est un mouvement de mauvaise humeur il est vrai… mais en période de fêtes de fin d’année on les retrouve malheureusement partout et depuis quelques temps, de plus en plus sur Internet. Ce sont les contrefaçons, faux, copies, appelez-les comme vous voudrez… Bien sûr, on peut comprendre l’envie d’offrir du luxe à moindre prix mais si vous réfléchissez bien, ces objets qui ne respectent pas les critères de qualité des originaux qui vous ont fait rêver, ne sont jamais une bonne idée et encore moins à offrir ! Mon très sage grand-père disait « je n’ai pas les moyens de m’offrir du bon marché » et il avait parfaitement raison ! Ça s’use plus vite, ça tombe en panne, c’est foutu en quelques jours (quand ça tient quelques jours) et en racheter cinq d’affilée à petit prix revient au même que d’acheter directement la bonne qualité. Alors, c’est vrai qu’on ne peut pas toujours s’offrir une montre Cartier, un portefeuille Delvaux ou un carré Hermès… mais alors il vaut mieux acheter une montre, un portefeuille ou un foulard de bonne qualité et sans griffe. En tout cas, cela fera toujours plus plaisir que de recevoir un faux, issu de « collections » qu’on ne peut s’offrir.

Il y a de nombreux grands marchés consacrés aux faux ans le monde.

Coming Chic - Contrefaçons

Coming Chic – Contrefaçons

Très souvent, c’est durant les vacances qu’on tombe sur des marchés qui proposent toutes les grandes marques et dans tous les domaines : montres, chaussures de sport, maroquinerie, vêtements, bagagerie, parfums… J’en ai vu de taille incroyable à Pékin, Casablanca ou Vintimille, par exemple. A Pékin, ce lieu qu’on appelle « le marché des ambassadeurs », car il est situé dans le quartier chic des ambassades occidentales, offre de tout et à des prix ridicules. Je vais vous raconter une anecdote qui symbolise bien le comportement que beaucoup adoptent dans ce genre d’endroits et l’hystérie qui peut se saisir des uns ou des autres, à la simple idée de se parer de luxe ostentatoire à petit prix… en oubliant presque instantanément que ce n’est que du faux. Nous étions en voyage de presse dans la capitale chinoise avec un petit groupe de journalistes de grands magazines féminins européens. Je ne citerai aucun titre, mais quand je dis « grands », je veux dire très connus et très lus. Comme mes quatre consœurs, dont une allemande avec laquelle je suis rapidement devenu proche, j’avais envie de découvrir ce marché et j’avoue avoir envisagé une ou deux fois de me laisser prendre au jeu. Mais attention, n’oubliez pas que lorsque vous rentrez en Europe, les douanes à l’aéroport peuvent vous fouiller vos bagages… et qui dit contrefaçons dans votre valise, dit aussi amende. Et elle peut être salée, si vous en avez trente sous diverses formes. Après une balade de deux bonnes heures (sous l’étroite surveillance de nos accompagnateurs officiels qui fermaient les yeux avec mépris), l’une de nos rédactrices beauté est revenue avec trois valises et sacs, remplis d’objets : Vuitton, Saint-Laurent, Hermès, Cartier, Rolex, parfums, sacs, foulards, ceintures, un manteau Hugo Boss… je serais bien incapable d’en faire la liste complète. Ma copine allemande et moi l’avons regardée complètement ébahis, tenter de charger dans notre bus toute cette cargaison hétéroclite. Nous avons alors compris que même une journaliste prestigieuse, aux moyens financiers tout à fait confortables, pouvait céder à l’hystérie face à un océan de pseudo luxe, de faux chic. Le plus amusant est que son magazine, l’un des plus lus en France et en Belgique en matière de beauté, avait consacré deux semaines auparavant un dossier spécial aux… contrefaçons ! Quand nous le lui avons rappelé avec un sourire, elle est devenue plus rouge que le petit livre de Mao… et a abandonné illico ses achats à notre chauffeur, sans doute trop heureux de pouvoir offrir tout cela à son épouse en rentrant le soir.

Les contrefaçons sont un réel danger…

Coming Chic - Contrefaçons

Coming Chic – Contrefaçons

Les contrefaçons sont dangereuses, car elles ne respectent jamais les normes de sécurité dans leur fabrication. En ce qui concerne une montre ou un foulard, ce n’est pas bien grave. Mais quand il s’agit de lunettes solaires, de parfums et surtout de jouets pour enfants… c’est carrément le danger qui guette ! Offrir une peluche siglée Disney à un bambin coûte cher, c’est vrai. Mais ne vaut-il pas mieux lui acheter un simple doudou plutôt qu’un faux Mickey, dont il risque d’avaler les yeux ou qui pourrait s’enflammer ? Et puis, sans vouloir me faire le chantre d’une économie nationale ou européenne, ne vaut-il pas mieux acheter des choses de qualité auprès d’artisans ? L’artisanat aussi c’est chic et nous pourrions nous en rappeler plus souvent. Les grandes collections sont réservées à une élite et il faut l’accepter.

Sous le pied du sapin, c’est de la tendresse et de l’amour que s’attendent à trouver vos enfants, époux, épouses, amis… avec le plaisir d’un joli cadeau sûrement, mais de l’amour avant tout ! Et avec celui-là, il n’est jamais question de contrefaçon…

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Laisser un commentaire