Dès qu’on prononce le nom de Cannes on pense plages, casinos, boutiques de luxe et Palaces… Si Clic Infos a décidé de passer la seconde moitié de ce mois de juillet dans la superbe ville du plus célèbre Festival du Film au monde, c’est évidemment pour vous montrer des choses vraiment exceptionnelles : les feux d’artifice, le splendide Hôtel Carlton, les plages, les îles voisines, un yacht, un shooting photo… Mais, aussi pour prouver que l’exceptionnel peut se cacher au cœur de la ville, dans la convivialité et la gentillesse légendaires des gens du midi. Pour ce premier restaurant cannois, nous avons décidé de vous emmener dîner à la Brouette de Grand’ Mère. Depuis 1977 la cuisine et la table y sont généreuses, savoureuses, faites de tradition culinaire et d’un p’tit coup de folie, mais aussi d’un rapport qualité-prix exceptionnel pour Cannes. Cela fait donc 41 ans que la formule fonctionne et ce n’est pas pour rien !

C’est vrai que qui dit Cannes, dit en général « luxe » et « prix très élevés »… Eh bien, pas toujours et nous allons vous le prouver. Vous pouvez évidemment aller dîner durant votre séjour dans de grands restaurants étoilés et y vivre ce que j’appellerais le rêve Cannois. Mais, si vous avez moins de fortune ou simplement envie de sentir la vie de cette ville si jolie, dans la convivialité et la chaleur du midi (dans tous les sens du terme), vous déciderez sans doute de trouver un restaurant où vous dinerez bien et trouverez de la générosité dans les assiettes autant que dans les propos… Et là, nous disons sans ambages : la Brouette de Grand’ Mère ! Non, ce n’est pas une faute mais bien la manière d’écrire le nom d’une institution plus que quarantenaire. Depuis 1977, on y sert un menu unique (avec six choix de plats quand même) au prix de 46 € vins compris… Un rapport qualité-prix difficilement battable ici. Alors, suivez-nous… on vous emmène dîner !

La formule est simple… le menu se présente comme suit : Nicolas et Clara, les jeunes propriétaires, vous offrent une coupe de bulles apéritives agréables et rafraîchissantes (surtout par le temps qu’il fait cet été). Ensuite, une première entrée (présentée comme un vrai apéro maison), composée de pain d’excellente qualité, d’une salade du moment (c’est le marché qui fait sa loi), d’une terrine maison et de saucisson ardéchois vous est servie. Vient alors un saumon fumé façon gravelax et un shot de vodka polonaise (mais si, mais si), puis vous aurez le choix entre 5 viandes et 1 poisson (ici aussi le marché décide). Enfin c’est le dessert, qui dépend toujours de l’humeur du chef… Voilà ! C’est fort simple… Vous ajoutez à tout cela une demi bouteille de vin par personne et une demi d’eau, plate ou gazeuse. Je vous le dis, vous n’aurez pas faim en quittant la table et côté rapport qualité-quantité-prix… on peut difficilement faire mieux. Si vous n’aimez pas la bonne franquette, choisissez une autre maison mais vous rateriez sincèrement quelque chose…

Les savoureuses terrines maison passent de table en table, mais sont vite dévorées…

Les superbes terrines sont servies à la bonne franquette et rapidement dévorées.

Ce soir, je suis accompagné de Christian, co-fondateur de nos sites Clic Infos et Access Cannes. Lorsque nous voyons arriver Clara les bras chargés, nous nous demandons si tout cela est pour nous, dont un superbe saucisson ardéchois, pur porc comme je les aime, parfumé et délicieux. Si l’envie vous prend de le dévorer tout cru… à votre guise ! On ne vous le reprochera pas, tout comme si votre appétit vous fait engloutir la terrine qu’on pose devant vous et je vous promets qu’elle est pleine de saveurs, relevée et si fraîche, qu’elle tient parfaitement le coup malgré la chaleur qui règne sur la grande terrasse. Ici on est dans le sud, c’est généreux, on parle avec tout le monde (y compris « ceux » du resto d’à côté) et on sourit ! Le pain est croustillant à souhait et d’une belle tenue, tandis que la salade composée rafraîchit tout ça d’une agréable touche verte et rouge, le marché en a décidé ainsi.

Un saumon fumé bien accompagné…

Découvrez les accompagnements du saumon fumé dans la vidéo ci-dessus.

Le saumon fumé est tout en goût et ne ressemble surtout pas à ce qu’on met sur les petits fours bon marché. Sa couleur est parfaitement unie et rose-orange, il est d’une fraîcheur irréprochable et accompagné d’un shot de vodka polonaise… C’est une petite touche de folie dont Nicolas semble aimer parsemer sa cuisine. Le poisson est accompagné de bâtonnets de carottes fraîches, de radis entiers croquants et d’une délicieuse sauce au yaourt et à l’ail… à tomber par terre, sans mentir.

Le choix entre cinq viandes et un poisson. Si avec ça, vous ne trouvez pas votre bonheur…

Cinq choix de viandes et un poisson… Qui dit mieux, pour une formule ?

Christian a opté pour un classique Steak au poivre-crème, cuit pile-poil comme il l’avait demandé et il est difficile… Pour lui, la viande doit être entre « à point » et « bien cuite » et il arborait un sourire pleinement satisfait. Je ne l’ai pas goûtée car j’aime le bœuf bleu, mais je lui ai quand même piqué un peu de sauce, crémeuse et bien relevée, qui n’avait pas tranché malgré la forte chaleur… Une belle et digne sauce au poivre-crème de chef quoi !

Les cailles aux petites olives de Nice méritent le voyage !

De mon côté, j’ai jeté mon dévolu sur les Cailles aux Olives et sauce vierge. Une délice ! Moi qui ne suis pas grand amateur de ces petits volatiles souvent servis bien trop cuits et secs, j’y suis allé avec des pieds de plomb et je l’ai avoué à Clara ensuite. J’étais donc ravi de lui dire que j’avais changé d’avis sur ces zoziaux-là… Primo, il y avait deux cailles de très belle taille dans ma cocote et secundo, c’était d’un moelleux ! À mon grand étonnement, j’ai dévoré à pleines dents, savouré la sauce où l’huile d’olive était reine et de toutes petites olives de Nice les princesses. Je ne regrette définitivement pas moins choix et j’irais bien refaire un tour à la Brouette pour tenter les cinq autres propositions…

Finir en douceur une soirée de saveurs.

Panna cota au caramel-beurre salé… pour finir en douceur.

Pour finir ce dîner franchement généreux sur une touche de douceur, Christian a choisi une Crème Brûlée car il est un inconditionnel… et l’a dévorée en quelques cuillerées ! De mon côté, j’ai opté pour une Panna cotta au caramel beurre-salé… mais, rien qu’à entendre le mot « caramel », je suis capable de me pâmer ! Donc, impossible de résister et je fus enchanté. La couche de caramel, délicieusement et légèrement salé, était généreuse, la Panna cotta soyeuse et juste parsemée d’amandes effilées… J’ai tout simplement adoré la modestie et l’efficacité du dessert, autant que de tout le reste du repas d’ailleurs !

En résumé, si vous voulez croiser des sourires, voir du monde sur une vaste terrasse et manger (très) généreusement, en étant certain de la qualité à la fois des produits et du Chef… n’hésitez pas lors d’un passage à Cannes, à aller vous régaler à la Brouette de Grand’ Mère. Non seulement c’est délicieux, frais et généreux, mais en plus… on ne vous demandera pas de la pousser (la brouette) ! Par contre, vous pourrez la regarder car elle est bien là.

Notation Clic Infos : 3 Clics
(1 Clic = moyen – 2 Clics = correct – 3 Clics = Table de qualité – 4 Clics = table de grande qualité – 5 Clics = Table d’exception).

www.labrouettedegrandmere.fr

En été, il vaut nettement mieux réserver…

Share.

About Author

Notre fondateur et rédacteur en chef, c'est une longue carrière journalistique : télévision (RTBF), radio: RTBF (Bruxelles Capitale, la Une) BEL RTL... mais aussi dans la presse écrite belge et étrangère. Il avait fondé Fashionfact dans les années 1990, un des pionniers du Lifestyle sur la Toile. Il fut aussi parmi les premiers à présenter les infos quotidiennes et de nombreuses émissions culturelles sur des chaînes télé-internet. C'est un grand intervieweur attentif et humain, qualités qu'on retrouve dans ses articles et émissions enregistrées, comme l'Hôte de Marc. C'est un fin et passionné gastronome... Par ailleurs, il est auteur et metteur en scène de théâtre, ayant marqué Avignon durant trois ans de succès.

Comments are closed.