(Belgique - Mondial Russie 2018) - Un groupe de neuf Diables Rouges est monté sur le terrain d'entraînement du centre national de Tubize, au deuxième jour de préparation à la Coupe du Monde de football en Russie (14 juin-15 juillet). La tempête de la non sélection de Radja Nainggolan semble se calmer un peu, même si des supporters des Diables menacent de faire dix minutes de silence lors du match amical Belgique - Portugal à Bruxelles, le 2 juin... à suivre. Clic Infos y sera sans doute.

Quelque part entre le pédalo version science-fiction, le super hydrojet sorti tout droit d’un film futuriste et le scooter spatial, le QuadroFoil est un véhicule qui donne réellement envie de se ruer dessus. Pour son design épuré d’abord et pour le plaisir ensuite… A part qu’il ne se déplace pas dans l’espace interstellaire, mais bien dans (ou sur) l’eau, on dirait vraiment un véhicule faisant partie de la flotte Star Trek et ça donne fatalement envie ! En tout cas, c’est un petit véhicule entièrement électrique, ce qui est très « dans l’air du temps » et nous avions envie de vous le présenter. Un hydrocoptère qui vient tout droit de Slovénie, un pays qui n’a pas l’habitude de révolutionner la technologie. Cela valait donc la peine de mettre cette invention en avant. Et, comme de nombreuses régions du monde sont situées en milieu aquatique, voici peut-être une réelle solution durable et écologique, pour les déplacements de quelques millions de personnes. A Miami, cela devrait faire un tabac.

Sur le principe de l’hydroglisseur, c’est le premier véhicule personnel à adopter cette technologie.

Coming Chic - Le Quadrofoil

Coming Chic – Le Quadrofoil

Le QuadroFoil est donc un hydrocoptère : de « hydro » eau et « petros » aile… C’est donc assez clair… Détail d’importance : il est équipé de patins identiques à des skis, 100% électrique et donc entièrement écologique. En général, question énergie, un des problèmes majeurs qui se pose aux ingénieurs est que pour avancer dans l’eau, un bateau « classique » dont une partie de la coque est sous l’eau, doit déplacer une grosse masse d’eau et génère donc des vagues. Résultat : la consommation d’énergie nécessaire augmente de manière exponentielle. Le principe du QuadroFoil permet d’élever le bateau au-dessus de l’eau (un peu comme les multicoques qui participent actuellement à la célèbre course du Vendée Globe). Du coup il y a beaucoup moins de résistance des masses d’eau et la consommation énergétique plonge d’autant, puisque l’engin ne provoque quasi aucune vague. C’est un peu le principe des ferries appelés « hydroglisseurs ». Ce qui constitue réellement une révolution est l’adaptation de ce principe à un véhicule léger, qui pourrait s’avérer très utile au quotidien dans de nombreuses régions du monde où le déplacement sur l’eau est courant. On peut imaginer les gens se déplacer facilement dans des régions marécageuses, comme les Glades en Floride, par exemple. Mais c’est vrai aussi dans de nombreuses autres régions du monde, où le QuadroFoil pourrait réellement faciliter la mobilité. Pour atteindre ce but, il faudrait évidemment travailler sur le prix de fabrication. Cependant l’idée est séduisante… et pas si folle que ça !

On pourrait presque s’y prendre pour Jésus marchant sur l’eau…

Coming Chic - Le Quadrofoil

Coming Chic – Le Quadrofoil

Le QuadroFoil a été développé par une équipe d’ingénieurs installés en Slovénie, petit pays en bordure de la mer Adriatique. Il comprend donc, dans sa version actuelle deux places et s’avère très léger. En effet, il ne pèse qu’une centaine de kilos (hors batterie) et le double, une fois installé l’accu de 10 KWh et son moteur électrique de 5,5 kW qui lui permet d’atteindre la vitesse de 21 nœuds, donc environ 40 km/h. Sa petite taille et son poids plume lui permettent aussi de revendiquer une sacrée efficacité en matière de consommation d’énergie. Dès qu’il atteint la vitesse de 6 nœuds (13 km/h seulement), le QuadroFoil s’élève au-dessus de l’eau. Sa vitesse optimale (et non maximale) atteint 7 nœuds et il peut prétendre à une autonomie réelle d’une centaine de kilomètres. Equipé d’une batterie de seulement 10 kWh, cela donne une consommation très peu gourmande d’à peine 1,50 € (en tenant compte de la moyenne européenne des tarifs d’électricité). Si l’engin est utilisé dans des conditions d’ensoleillement normal, 3,5 kW de panneaux solaires photovoltaïques permettent de refaire le plein d’énergie en moins d’une journée. Belle performance aussi… On peut donc affirmer que le QuadroFoil consomme environ 26 fois moins d’énergie qu’un petit Zodiac ! De plus, il ne génère aucune vague, n’est responsable d’aucune émission polluante et ne représente donc aucun danger pour l’éco système ni dérangement pour les autres usagers. Et enfin, last bu not least… en cas de mer trop agitée, les skis sont rétractables et le QuadroFoil redevient un simple petit bateau « classique ». Il peut même être tracté par une voile de kitesurf, ce qui en fait aussi un réel petit véhicule de loisirs, que les amoureux de la glisse pourraient bien adopter rapidement. Côté prix, il faut compter 15.000 € tout de même, pour un modèle de base. Il existe en plusieurs coloris, dont quelques-uns très flashy, mais aussi en noir, gris ou blanc. Vous avez donc le choix entre la discrétion et la frime… tout en restant très chic, bien sûr !

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Laisser un commentaire