FRANCE - Dans le sud-ouest (Millas), le bilan de la collision entre un train et un bus scolaire s'est alourdi ce vendredi matin. Il est passé à cinq morts, tous âgés de maximum 14 ans. Plusieurs blessés sont encore en état d'urgence absolue... ce bilan pourrait donc encore s'alourdir.

Il y a plusieurs sens à l’expression « flying dutchman » (le hollandais volant). Pour les uns c’est un vaisseau fantôme de légende, pour les autres une goélette néerlandaise de 1903 ou encore un dériveur de compétition… C’est également un programme de fidélisation de la célèbre compagnie aérienne hollandaise KLM, un label de musique, un tabac aromatique à pipe présenté dans une jolie boîte ronde. Et enfin, cela peut-être aussi un film américain ou même un parc d’attractions ! Mais aujourd’hui, ce sont bien les concepteurs de la Liberty qui peuvent être réellement qualifiés de « flying dutchmen ». Ils ont en effet créé la première voiture volante mise en vente.

L’Europe gagne donc une course folle…

Nous avons déjà eu l’occasion de vous parler de véhicules volants, mais jusqu’ici toutes les idées étaient plutôt utopiques ou au stade de projets à moyen, long voire très long terme. Le véhicule privé volant est en quelque sorte la conquête spatiale de Monsieur ou Madame Tout le Monde et c’est l’Europe qui vient de gagner cette course commerciale et innovante. En effet, la société néerlandaise PAL-V a lancé officiellement les commandes de sa Liberty. Si vous êtes un dingo du vol et de tout ce qui concerne le ciel, vous allez enfin pouvoir assouvir votre envie ultime : voler ! Juste avant le dernier CES (Consumer Electronic Show) de Las Vegas, l’année 2017 s’était ouverte en fanfare, sur l’annonce tonitruante des Américains de Terrafugia affirmant que la commercialisation de leur modèle TF-X serait lancée en 2018… et tout le monde attendait la première réelle sensation en la matière. Mais c’était sans compter sur la riposte de la discrète mais extrêmement efficace société PAL-V qui vient d’ouvrir en Hollande les précommandes pour sa Liberty.

La Liberty est conçue pour la route et pour le ciel.

Coming Chic - PAL-V

Coming Chic – PAL-V

Quand on la regarde, on se demande un peut ce que c’est… serait-ce un zoziaux, une caravane, un avion, un hélicoptère ou encore un buggy vraiment spécial ? Il est assez difficile de répondre de manière affirmative au premier coup d’œil. S’il faut avouer qu’elle a un petit look de fausse libellule, la Liberty est en réalité un triporteur, mais vraiment très moderne… il faut de l’imagination pour y voir le vélo poussant un compartiment avant, mais c’est un peu ça dans le fond. Pour être plus terre à terre, certains diront que c’est un « véhicule convertible », ce qui n’est pas faux. En effet, on pourrait de prime abord la prendre pour une voiture et elle a bien des ailes rétractables. C’est aussi un rotor d’hélicoptère que se déploie sur le toit, assisté d’une hélice arrière. En dessous de cet « autogire », la Liberty est un véhicule conçu pour la route et qui peut circuler sur les voiries publiques, chemins de campagne comme autoroutes. Il s’agit donc bel et bien d’une voiture convertible. A ceci près, par rapport aux autres, qu’une fois convertie… elle permet de voler ! Bon, elle n’a que trois roues et c’est pourquoi on peut la qualifier de triporteur… mais alors c’est le plus chic qu’on ait jamais vu, non ? Je ne sais si c’est un clin d’œil du fabricant au très prestigieux constructeur italien, mais il est possible de commander votre Liberty en rouge Ferrari… plus classe que ça, tu meurs.

Deux concurrentes sont sur le même segment de marché… qui gagne ?

Outre la Liberty Hollandaise, il y a aussi la TF-X de l’américain Terrafugia dont on parle beaucoup depuis le CES, comme je le rappelais plus haut. Examinons donc les quelques différences notoires entre les deux concurrentes, de manière à voir qui s’en sort le mieux… Avec deux moteurs séparés pour la néerlandaise Liberty qui peut accueillir confortablement deux passagers, sa puissance est de 100 chevaux sur la route, ce qui permet d’atteindre la vitesse de 160 KM/h. Sur ce point là pas de secret… la TF-X emporte la palme avec ses 1.360 chevaux annoncés par le constructeur. De même concernant l’autonomie, qui devrait être de 800 km en mode avion pour l’américaine, pour seulement 400 km pour l’européenne. Autre différence notoire: la Liberty sera exclusivement réservée aux détenteurs d’une licence de pilote, tandis que la TF-X volera en mode autonome sur pilote automatique, ce qui ne devrait pas obliger le pilote à posséder un brevet. Ceci est théorique évidemment, puisqu’il est bien probable que de sages législateurs se penchent rapidement sur cette question, qui devient bel et bien concrète.

A lire ces différences, on pourrait se dire que la petite hollandaise a course perdue sur le plan de la performance pure… Mais est-ce réellement important ? Car pour nous, la chose la plus concrète et qui fait de la petite Liberty la grande gagnante est bien claire : elle est déjà en vente. Il n’y aura que 90 exemplaires construits par an pour l’instant et la livraison des premiers exemplaires est prévue pour la fin de 2018. Evidemment, la version de base est à 290.000 € tout de même, autant dire que c’est un véhicule réservé pour l’heure à un public très privilégié. Mais, si vous avez le compte en banque solide et la passion de vol… Pour les commandes, ça se passe sur le site du constructeur ! Bon vol… en toute Liberty.

Site officiel et commandes en ligne : www.pal-v.com/en

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Laisser un commentaire