USA : 850.000 fonctionnaires américains (non indispensables) ne sont plus payés à partir d'aujourd'hui aux États-Unis... c'est le Shut Down comme cadeau pour le premier anniversaire de l'investiture de Trump. Les démocrates étaient prêts à voter le budget, à condition que la Maison Blanche renonce à expulser les jeunes migrants illégaux. Trump a refusé... À partir de lundi, la moitié du personnel de la White House sera donc au chômage technique et non payé.

Chaque semaine, nous vous présentons cette série des « plus chers » du monde, sans complexe et conscients que tout un chacun ne peut s’offrir ces trésors, souvent inutiles, il est vrai. Mais parler de luxe n’a rien de honteux, tant que ce n’est qu’une passion pour les belles choses, l’esthétique pure et le rêve. Cette fois nous sommes nombreux à en posséder un, mais sans doute pas de la catégorie de celui que nous vous présentons : l’ordinateur portable le plus cher du monde.

Bien entendu, une fois de plus, ce n’est pas vraiment l’ordinateur en lui-même qui fait le prix de cette pièce totalement inabordable… mais le choix des matières dont on l’a paré.

Un million de dollars pour ce qui ressemble à un coffret à cigares.

Coming Chic - Million Dollar Laptop

Coming Chic – Million Dollar Laptop

Cet ordinateur a fait beaucoup parler de lui lorsqu’il a été présenté en 2007, par une entreprise totalement inconnue : Luvaglio Laptop. Fermé, il ne ressemble pas vraiment à un ordinateur portable, mais plutôt à un coffret à cigares ou à bijoux. Ce qui peut s’avérer important car, comme il n’est pas vraiment repérable, on ne risque pas de le voler. Un peu comme les diamants, si gros qu’on ne les imagine qu’archi faux. Gageons cependant qu’il est tout de même parfaitement assuré. Si on ne sait vraiment pas grand chose de l’ordinateur réellement contenu dans cet habillage de très-très grand luxe, on connaît toutefois son prix scandaleusement excentrique : un million de dollars, soit environ 762.000 € ! Le fondateur de l’entreprise, Rohan Sinclair Luvaglio, ne peut pas affirmer qu’il a créé une série, puisque cette folie n’a trouvé jusqu’ici qu’une seule fois preneur. C’est un client russe plutôt fortuné qui l’a acquis en 2008, mais c’est tout ce que l’on saura. Toutefois, le designer en a vendu un second, pas si bon marché en 2010, pour la modique somme de 750.000 dollars, cette fois à un citoyen des Émirats.

Le bouton de démarrage est juste un… diamant.

Cette petite chose a été fabriquée (hors informatique) exclusivement en matériaux fort nobles : ronce de noyer, platine, or blanc et argent… Son concepteur affirme qu’il réunit à la fois la haute technologie et des « gadgets intelligents ». Il faut préciser que tous les boutons fonctionnels sont en pierres précieuses, dont celui de démarrage, qui est un diamant de taille très peu modeste et que de nombreuses femmes aimeraient porter au doigt, en solitaire. L’ordinateur quant à lui, possède un écran LED de 17 pouces, un disque dur de 128 Gigas et un lecteur Blu-Ray… tout cela étant somme toute déjà largement dépassé, mais je ne suis pas certain que ce soit pour ses qualités informatiques que le propriétaire l’ait acquis. En tout cas, il est certain qu’il peut affirmer qu’il possède là une pièce unique !

Luvaglio propose aussi une gamme d’ordinateurs allant de 10.000 à 500.000 dollars quand même, selon le niveau de personnalisation que demande le client. Une paille… Mais il n’est pas le seul à s’attaquer au créneau, très restreint, de l’ordi pour personne fort riche. En effet, il existe aussi le Tulip-E-Go-Diamond, dont la forme rappelle celle d’un sac, qui coûte 350.000 dollars (environ 315.000 €). Plus modeste tout de même, sa déclinaison Ego For Bentley, que l’on peut s’offrir pour 20.000 dollars, soit la modeste somme de 18.000 €. Ceux-ci sont proposés par la compagnie néerlandaise Ego Lifestyle. Oserais-je dire qu’il y en a donc pour toutes les bourses… certes non !

La semaine prochaine : le téléphone portable le plus cher du monde.

987px300px

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Laisser un commentaire