On dit toujours qu’il est impossible de pousser les murs. Pourtant, la prestigieuse Principauté de Monaco ne peut compter que sur son inventivité pour s’agrandir… Cette fois, elle réussi à faire mentir l’adage.

Ce n’est pas la première fois que le Rocher s’étend, mais cette fois c’est titanesque. Le nouveau quartier sera bâti dans l’Anse du Portier et 6 hectares seront directement gagnés sur la mer. Un défi qui mettra une décennie à être relevé, pour un coût minimum de deux milliards d’euros. Afin imaginer l’ampleur de la chose, il faut se rappeler que la superficie totale de la Principauté avoisine les 202 hectares… 6 ce n’est donc pas rien ! Non seulement 60.000 mètres carrés seront dédiés aux logements et commerces, mais le centre culturel Grimaldi Forum sera étendu de plus de 3.000 mètres carrés. Le ministre d’Etat Michel Roger estime ce projet indispensable, expliquant que les gratte-ciels et aménagements souterrains ne sont plus suffisants. Sur les cinq dernières décennies, Monaco a gagné 40 hectares sur la mer, mais par opérations morcelées. Il faut noter que l’opération ne coûtera pas un sou au citoyen monégasque, car les coûts seront entièrement couverts par les entrepreneurs. C’est sans doute là également un gage de respect des délais…

Les questions d’environnement et de durabilité semblent importantes dans l’opération. La flore et la faune sous-marines dérangées par le chantier seront transférées à la proche réserve naturelle du Larvotto, en particulier les grands nacres qui comptent parmi les plus grands coquillages du monde. Des mesures antibruit seront prises afin de limiter les nuisances. Les constructions seront-elles-mêmes écologiques, tandis que les infrastructures sous l’eau seront en béton armé creux, matériaux qui attire la vie marine. Les techniques énergétiques les plus modernes seront développées, pour que le soleil et la mer couvrent 40% des besoins en énergie du nouveau quartier. Parmi les architectes de la réalisation, on retrouve Renzo Piano, concepteur du Centre Pompidou à Paris, entre autres. Un projet à suivre, non seulement parce qu’il est titanesque et inédit, mais aussi car il y a fort à parier qu’une fois fini, l’ensemble soit digne de la Principauté et de son rayonnement mondial.

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Laisser un commentaire