Ce samedi soir, le premier ministre belge Charles Michel a acté la départ de la NVA du gouvernement. Le parti de Bart de Wever quitte donc la "suédoise" sur le Pacte de l'ONU pour une immigration responsable et fait chuter le gouvernement en place depuis quatre ans. Charles Michel ira à Marrakech signer le pacte au nom de la Belgique et d'une "alliance responsable orange-bleue" a déclaré le Premier dans une conférence de presse à l'issue du Conseil des Ministres restreint de samedi soir. Il mènera des consultations politiques à son retour du Maroc.

S’il s’était volontairement éloigné des terrains de tennis cet été, l’ex numéro 1 mondial Novak Djokovic semble avoir profité de cette période de retrait pour peaufiner un projet qui lui tenait fort à cœur. Et c’est le bon mot, puisqu’il lance un nouveau restaurant… mais pas n’importe lequel. En effet, propriétaire de deux autres établissements, dont un vegan à Monte-Carlo où il réside et un autre à Belgrade, le maître de la petite balle jaune a décidé de créer son dernier bébé à nouveau dans la capitale de sa patrie. Il permettra à des personnes sans-abri de bénéficier de repas gratuits, dans un endroit où ils se sentiront à la fois respectés et intégrés. Ils partageront le plus naturellement du monde les lieux avec le reste de la clientèle.

Le tennisman a précisé que l’argent n’était pas un problème pour lui, ce dont on se doutait bien un peu. Mais ce qui est surtout à retenir est ce qu’il a déclaré : « J’en ai gagné assez pour nourrir toute la Serbie. Je pense qu’ils le méritent, après le soutien que j’ai eu de leur part ». L’histoire d’amour entre le champion et ses compatriotes ne va sans doute que se renforcer grâce à ce projet, ainsi que le respect que lui portent ses concitoyens… et on les comprend ! Ceci étant dit, le serbe est aussi ambassadeur de l’Unicef et s’investit depuis longtemps dans diverses causes humanitaires. Il ne s’agit donc pas une action à la manière « bon cœur »…

Ce n’est pas la première expérience de Djoko dans la restauration.

Clic Infos - Novak et sa femme devant l’Eqvita

Clic Infos – Novak et sa femme devant l’Eqvita

Novak Djokovic n’est donc pas seulement doué une raquette de tennis à la main, c’est aussi un homme d’affaires avisé. Si personne n’imagine l’ex numéro un mondial au classement ATP dans le besoin, on n’ignore pas que d’autres dilapident leur fortune en cours de carrière et se retrouvent ensuite comme la cigale de la fable : le bec dans l’eau. Ce n’est pas le cas du Serbe, qui a déjà fait l’expérience du monde de la gastronomie (c’est aussi sa passion) puisque ses parents sont d’anciens restaurateurs. En 2008, il avait ouvert un premier restaurant à Belgrade, la capitale de son pays natal. Le Novak Café & Restaurant est depuis devenu une franchise, mais l’original est bel et bien toujours ouvert et fier de ses origines. Dans un cadre qui rappelle tout de même le monde du tennis, il propose une cuisine qui s’adresse aussi aux consommateurs intolérants au gluten, Djoko lui-même l’étant depuis longtemps. La carte est composée de quelques plats régionaux, mais présente surtout des classiques de la cuisine internationale (Burgers, tartares, poulet et steaks grillés, salade Caesar, poissons, burritos…). L’enseigne mise sur la fraîcheur et la qualité des produits. Le tennisman a récemment déclaré : « La nourriture est le carburant auquel j’attribue une bonne part de mon succès. De tout ce que j’ai vécu dans ma vie, une alimentation saine est ce qui m’a permis de changer le plus. Je voudrais partager cela avec le plus de monde possible ». On comprend donc qu’il mette l’accent sur des produits frais dans ses restaurants. Il a ainsi ouvert cette année un deuxième établissement, à Monte Carlo cette fois. C’est sa ville de résidence et en compagnie de sa femme Jelena, il y a créé une enseigne vegan qui porte le joli nom d’Eqvita. La cuisine y est évidemment « gluten free » et entièrement basée sur les fruits, légumes et produits sans origine animale, frais et le plus souvent possible locaux. L’endroit développe une démarche globale, basée sur la santé, l’équilibre des aliments et une atmosphère de détente et de relaxation. Vous pouvez y déguster les plats, mais aussi les emporter pour la plupart. Les prix sont très raisonnables et c’est sans doute une démarche du couple, car ils auraient pu profiter de l’aura du propriétaire autant que de celle de la capitale monégasque. Nous vous proposons en fin d’article les liens vers les sites de chacun de ces restaurants, afin que vous puissiez en découvrir les cartes, mais aussi les univers.

Une table où sans-abri et clients se côtoieront, dans une ambiance conviviale.

Clic Infos - Selfie du couple salle de restaurant

Clic Infos – Selfie du couple salle de restaurant

La démarche humanitaire du nouveau projet de Novak et Jelena Djokovic n’empêchera pas qu’on puisse se présenter au restaurant et y déjeuner ou dîner à la carte, en réglant son addition comme il est d’usage de le faire. La volonté du couple est d’offrir des repas sains et équilibrés aux personnes qui sont vraiment dans le besoin et ne peuvent manger régulièrement de façon correcte. Le champion et son épouse considèrent que leur geste est parfaitement normal et que ce n’est qu’un juste retour des choses, en regard de tout ce que la Serbie leur a offert. Si le restaurant n’est pas encore ouvert et qu’on ne connaît encore ni son nom ni sa situation exacte, les Djokovic comptent bien en faire un endroit où les personnes sans ressources pourront venir se nourrir qualitativement, mais aussi se sentir intégrées, le temps d’un repas au moins. Pour arriver à ce résultat, qui n’est tout de même pas garanti, le tennisman compte bien que chacun puisse y partager des moments conviviaux et agréables. Il veut ainsi mélanger sa clientèle payante avec les sans-abri ou déshérités, misant avant tout sur la gentillesse et l’ouverture d’esprit de chacun.

Clic Infos - Djoko au milieu des enfants

Clic Infos – Djoko au milieu des enfants

Ambassadeur de l’Unicef, le champion de tennis a toujours défendu des valeurs humanistes et il n’est manifestement pas près d’arrêter d’expérimenter l’humanité des gens et la mixité de terrain. S’il relève ce défi avec succès, on pourra dire que c’est une belle réussite et surtout une vraie leçon pour chacun. Si nombreuses sont les stars, du sport ou d’autres domaines, qui sont très riches et donnent beaucoup à des œuvres humanitaires ou caritatives, elles le sont moins qui s’investissent au point de mettre la main à la pâte ou de tenter ce genre d’aventures. Souvent, nous sommes choqués par les montants astronomiques que touchent certains sportifs par exemple, mais il ne faut pas oublier qu’une grande majorité d’entre eux offrent d’énormes sommes à ce qu’on qualifie de « bonnes causes ». Si pour certains c’est peut-être une manière de « s’acheter une bonne conscience », ils sont aussi nombreux à faire preuve de vraie générosité et d’engagement. Il est parfois nécessaire de se rappeler ce genre de choses, positives et rassurantes sur la nature humaine, surtout à une époque où on accuse souvent les « riches » de tout et rien à la fois…

Nous n’avons pas voulu évoquer le cas de Novak Djokovic pour faire de la pub au tennisman de légende ni à son business, mais bien pour illustrer par l’exemple ce que nous écrivions ci-dessus. Si les « riches » sont en ce moment beaucoup sur la sellette des bien-pensants, il nous semblait assez normal de rappeler que toute médaille a son revers et que parfois, celui-ci est bien beau ! Pour beaucoup de nantis, estimant que la vie a été (parfois très) clémente avec eux, la générosité n’est pas une démarche facile de bonne conscience, mais bien une conviction profonde et un réel besoin d’être utile à leurs semblables. A l’heure où tout le monde semble aimer accuser tout le monde, il nous semblait positif de rappeler cette belle réalité, sans condescendance ni fausse naïveté.

www.eqvitarestaurant.com
www.novakcafe.rs

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Comments are closed.