Notre-Dame de Paris : vers une semaine d’unité ou de paradoxes ?

0

Sauf si vous étiez sur une autre planète hier, vous êtes au courant du terrible incendie qui a frappé Notre-Dame de Paris en début de soirée et durant une bonne partie de la nuit. Alors que la France s’apprêtait à un nouveau record d’audience pour l’adresse du Président Macron à la Nation afin d’apporter des réponses à la crise « des gilets jaunes », le feu en a décidé autrement. Le chef de l’état a décidé d’annuler son apparition télévisée et de « laisser la priorité » à l’information. Il s’est rendu sur les lieux avant minuit et a déclaré, visiblement très ému, que la cathédrale serait rebâtie. C’était la bonne réaction au moment où il fallait rassembler tous les français, dans le respect de quelque chose de supérieur à toute dimension religieuse. D’après ce qu’on entend déjà dans les médias et qu’on lit sur les réseaux sociaux, les théories du complot (c’est la faute à Macron) et récupérations politiques (Dupont-Aignant qui sous-entend que « les parisiens » veulent savoir si ce n’est pas un attentat) ont commencé. Cela pose question… La France se retrouvera-t-elle cette semaine unie autour de son Histoire ou se déchirera-t-elle dans d’infinis débats et accusations de toutes sortes ? Y aura-t-il des manifestations (violentes ou pas) ce samedi de la Semaine Sainte, dont on parle soudain partout depuis hier ?

Les riches débloquent des fortunes colossales pour aider à la reconstruction.

Les Pinault et les Arnault débloquent 300 millions pour la reconstruction.

Deux des familles les plus riches de France ont réagi extrêmement vite et très concrètement. Les Pinault (du groupe de luxe Kering) ont annoncé dès ce matin qu’ils débloquaient 100 millions et les Arnault (groupe LVMH) 200 millions. C’est bien plus que ce qu’ont pu mettre en place les autorités et instances publiques. Les Gilets Jaunes et autres, moins raisonnables que la majorité, reconnaîtront-ils que les riches sont parfois très utiles à une nation et généralement quand les choses vont mal ? On les accuse déjà de calculer leur coup, pour défiscaliser… Bien sûr, on entendra aussi dire que ces fortunes pourraient aller vers d’autres causes que la reconstruction d’un édifice qui représente avant tout une religion et c’est audible. Il y en a qui diront que ce sont des potes à Macron et qu’ils lui viennent en aide à un moment opportun, plutôt qu’au secours du peuple et de son passé historique. Ce sera nettement moins audible… Mais on lit déjà tant de théories du complot sur tous les réseaux sociaux que rien ne serait réellement étonnant… Une de mes amies (Sylvia d’Avignon – non, elle n’est pas noble, elle habite juste la Cité des Papes et c’est une talentueuse photographe) s’est amusée à en relever quelques-unes, que je vous livre avec le sourire, je l’avoue : « une coïncidence qui permet à Macron de ne pas faire son discours ». « Un drôle de hasard car c’est le jour de la Saint Paterne (que celui qui comprendra nous envoie un mail à redaction@clicinfos.com, merci d’avance). « Un attentat islamiste, leur projet étant de construire rapidement une mosquée en plein cœur de Paris ». « Un attentat perpétré par les francs-maçons et commandité par l’État » (voir plus haut l’effet de coïncidence). « Une secte sataniste qui a infiltré l’équipe des ouvriers du chantier »… décidément, les complotistes ont de l’imagination ! (Analyse : Sylvia Zam).

Les français respecteront-ils quelques jours de trêve ?

© larepubliquedespyrenees.fr

Bon… nous sommes en pleine semaine de Pâques, dite Semaine Sainte et elle est d’importance pour les catholiques. Généralement, c’est un temps de prière et de résurrection… Certains verront là un signe du destin ou de Dieu. Mais ce Dieu ferait preuve d’un étrange sens de l’humour, déclenchant un énorme incendie dans l’un des plus emblématiques édifices de son culte au premier jour de la Semaine Sainte, non ? Toujours est-il qu’il était difficile de ne pas noter ce matin que la religion occupait le devant de la scène dans les témoignages (ce qui se comprend, de nombreux badauds – des milliers hier – étant catholiques fervents), mais aussi dans diverses déclarations politiques. Au diable (sans mauvais jeu de mots) la laïcité, tout le monde parle ce matin de Notre-Dame de Paris comme si c’était une personne, une sœur, une amie, une voisine (tous des mots entendus ce matin). On la pleure et on estime que l’État doit prendre en charge les travaux, au mépris (reconnaissons-le) de la sacrée séparation de l’Église et de l’État. On se demande quand les premières attaques viendront rappeler ce principe républicain, à l’heure où les gilets jaunes focalisent l’attention… Comme dit plus haut, les plus riches citoyens français montrent une immense solidarité, parce qu’ils estiment que c’est leur devoir, face à l’évident besoin de reconstruction. Les gilets vont-ils refuser cette générosité ou reviendront-ils manifester samedi dans les rues de Paris alors que le Président de la République n’a pu annoncer ses mesures comme prévu ?

Notre-Dame est-elle le centre du monde pour longtemps ?

© linternaute.com

Les réactions émues affluent du monde entier, même de la part des responsables politiques, chefs d’états ou ministres de tous poils. Si l’intention était sympa de sa part, Donald Trump a été le premier à réagir en déplorant toutefois (un peu moqueur) qu’on n’ait pas déployé des canadairs. Il ignore manifestement que la mer n’est pas toute proche (ou un immense lac), qui permettrait à ces géants de se charger de six tonnes d’eau, tout comme il semble ne pas penser que ces tonnes de liquides auraient pu détruite totalement la cathédrale. En tout cas, l’émotion semble bien réelle sur toute la planète et il faut ici préciser qu’elle est fréquentée chaque année (enfin, était…) par 12 à 14 millions de visiteurs. Elle est donc le monument le plus visité de France et même d’Europe. On peut du coup considérer qu’il est normal que les énormes dégâts provoqués par l’incendie déclenchent d’aussi nombreuses réactions. Mais, du coup… on entend aussi les prêtres, politiciens, commentateurs, experts de tout l’hexagone, en tirer la conclusion que Notre-Dame appartient au monde entier et est devenue son centre… Oui, mais ça va durer combien de temps ? L’émotion risque de retomber comme un soufflé et il faut espérer que les parisiens s’en remettront sans trop d’amertume. C’est en effet tout un arrondissement qui dépend financièrement des revenus générés par la cathédrale et on parle déjà de décennies de travaux ! La capitale n’avait sans doute pas besoin d’un drame économico-patrimonial tel que celui-ci, en pleine crise des gilets jaunes et en pleine crise tout court…

Souhaitons donc que ce joyau de spiritualité, d’histoire et d’architecture, en effet est connu de tous, trouve assez de mécènes (de n’importe où) pour le sauver ou plutôt le reconstruire… car j’avais chez moi hier soir un ami français, qui craignait déjà de voir ses impôts augmenter pour faire face à la catastrophe… Comme quoi, on n’est jamais très loin du concret, même quand le divin brûle.

Share.

About Author

Notre fondateur et rédacteur en chef, c'est une longue carrière journalistique : télévision (RTBF), radio: RTBF (Bruxelles Capitale, la Une) BEL RTL... mais aussi dans la presse écrite belge et étrangère. Il avait fondé Fashionfact dans les années 1990, un des pionniers du Lifestyle sur la Toile. Il fut aussi parmi les premiers à présenter les infos quotidiennes et de nombreuses émissions culturelles sur des chaînes télé-internet. C'est un grand intervieweur attentif et humain, qualités qu'on retrouve dans ses articles et émissions enregistrées, comme l'Hôte de Marc. C'est un fin et passionné gastronome... Par ailleurs, il est auteur et metteur en scène de théâtre, ayant marqué Avignon durant trois ans de succès.

Comments are closed.