Ne Mélenchon pas tout ! Débrief d’un grand Guignol…

0

Nous avons eu droit à une vraie première en politique spectacle, grâce à Jean-Luc Mélenchon. Le grand chef de la France Insoumise s’est donné en spectacle à l’occasion des perquisitions dont il faisait l’objet dans le cadre de deux enquêtes qui le visent et ce n’était pas de qualité… On le savait amateur de grandes sorties, mais là on se demande tout simplement s’il a pété les plombs, préparé avec soin la mise en scène ou si nous avons assisté à une crise d’origine psychologique voire relevant de la psychiatrie. Ce n’est pas une vaine question, puisque nous parlons ici d’un homme qui prétend à occuper un jour la fonction suprême… Si un Président Français perdait à ce point ses nerfs tout en piétinant ses valeurs les plus fondamentales, il serait encore plus inquiétant que Trump.

S
S

 Images : © BFMTV

Pitre, Machiavel ou tout simplement lamentable ? 

Capture d’écran – © Quotidien

Le pitre, il y a bien longtemps, était celui qui devait rabattre les passants vers la salle de spectacle ou le cirque qui l’avait engagé afin de les remplir. Avec un jour de recul, on a l’impression que c’est bien le jeu dangereux qu’a tenté Jean-Luc Mélenchon, quand son domicile et le siège de son parti ont été perquisitionnés. Marine Le Pen avait déjà fait le coup lors du débat d’entre-deux-tours face à Macron en 2017, sans grand succès. On a dit qu’avec son désormais célèbre « ils sont partout », elle avait voulu rassurer sa base sur sa conviction du danger que représenteraient les immigrés… Ça avait plutôt fait flop et de nombreux militants FN (à l’époque, c’était encore son nom) ont simplement cru qu’elle était devenue folle. Au lendemain du coup de sang du chef de file de la France Insoumise, on se pose la même question : était-ce une mise en scène ou le réel reflet du caractère de Mélenchon ? Clairement, les deux réponses n’auraient pas le même sens ni les mêmes conséquences… Soit c’est très machiavélique et la présence « par hasard » à son domicile d’un journaliste de Libération prouve que le coup était bien préparé, sachant (chacun peut avoir des amis bien placés, même un Insoumis) que la perquisition serait pour ce matin… soit ces images surréalistes sont l’exact reflet des convictions de Mélenchon et surtout de son état mental. Dans ce cas, il serait grand temps que les Insoumis se cherchent un nouveau leader. Un chef qui réagit comme ça n’est sans doute pas le guide sur lequel on peut compter en cas de danger !

Et il se déclara du peuple et devint son défenseur …

Photo © Huffingtonpost

Bourgeois, riche (eh oui, il est millionnaire), privilégié, ancien ministre… L’objectivité veut tout de même qu’on rappelle ceci aux militants qui voient en lui un vrai représentant du peuple. La vidéo tournée hier dans son appartement montre par ailleurs  dans quel monde il vit : canapé qui coûte un an de salaire d’ouvrier, parquets brillant comme un sou neuf (ce n’est pas lui qui les cire), appartement immense et mobilier contemporain… Ça n’a rien de coupable bien entendu, mais pour un chef d’extrême gauche c’est tout de même vraiment antinomique. Georges Marchais, pourtant « seulement communiste » si j’ose dire, vivait en adéquation avec ses convictions et était un grand tribun, même s’il ne maîtrisait pas le français prôné par l’Académique. Mélenchon quant à lui est très cultivé, fort riche, grand bourgeois et il a profité des ors de la République durant des années. Il touche désormais un gros salaire de parlementaire. Je n’apprécie pas le bonhomme, mais au moins le réalisateur François Ruffin rétrocède une part du sien au parti… Pas le big boss ni certains de ses compagnons de banc, qui se « soumettent » cependant bien volontiers à tous les privilèges allant avec leur fonction : voiture, chauffeur, logement… On peut essayer de « faire peuple » quand on n’est pas originaire de celui-ci, mais alors il faut descendre de sa haute bourgeoisie et jouer réellement le vrai jeu dangereux que doit pratiquer chaque jour la plèbe pour survivre dans un monde devenu bien dur ! Finalement, c’est un peu comme Trump. Il suffit de beaucoup mentir, avec aplomb et un sourire plaqué sur la tronche, de promettre tout et n’importe quoi en tapant du poing et on convainc une partie du peuple qu’on est des leurs. C’est franchement triste, en fait…

L’État c’est moi ! Seul Louis XIV avait osé… mais c’était le roi.

© DR

Mr Mélenchon : vous qui reprochez au Président Macron d’être en Majesté ou de se prendre pour Jupiter… vous affirmez ce qu’un seul homme a osé : Louis XIV ! En changeant État par République, vous dites la même chose… « la République c’est moi » ! « Ma personne est sacrée » … bref, tout le contraire des convictions que vous prétendez défendre. Convoqué par les juges, vous prétendiez ce matin en arrivant à l’Office de Lutte Contre la Corruption à Nanterre, être victime d’une véritable « police politique ». Voilà bien un langage qui correspond au régime soviétique, dont vous vous inspirez beaucoup. Vous traitez ceux qui ont relevé hier vos propos sur l’immunité parlementaire d’incultes… Vous dites qu’on vous empêche depuis 24 heures de faire de la politique parce que vous perdez du temps au téléphone ? Eh bien, n’en perdez plus et déposez des propositions de lois qui vous iraient mieux. C’est un droit que vous donne votre statut de député… un vrai celui-là ! Quand Fillon, Le Pen, Sarkozy, Coppé et les autres ont été perquisitionnés, vous les accusiez de ne pas respecter la République s’ils osaient rouspéter et quand une journaliste a l’accent méditerranéen vous le rappelle, vous vous moquez d’elle et de son accent (alors que vous représentez Marseille où vous vous êtes ramené par confort électoral, après avoir été giflé dans le Nord par Marine Le Pen, qui vous défend aujourd’hui la première). Se moquer de l’intelligence d’une journaliste et de sa manière de parler français quand elle vous pose une question dérangeante est tout bonnement pitoyable !

Cet été vous plaisantiez encore avec le « petit personnage » …

Photo – © francetvinfo.fr

Vous accusez la justice d’être à la botte de l’Élysée… Non seulement c’est stupide, mais également un fort mauvais exemple pour les jeunes, dont on dit souvent qu’ils se désintéressent de la politique. Comment pouvez-vous demander aux jeunes de cités de respecter les policiers après leur avoir montré ça ? L’élu que vous êtes devrait être le premier à respecter la Justice et ses représentants. Il y a quelques semaines vous lui tendiez encore la main et plaisantiez avec Macron sur le vieux port de Marseille… et aujourd’hui vous le traitez de « petit personnage ». Soit tout cela était mis en scène et c’est scandaleux… soit c’est le vrai écho de votre état psychologique voire psychiatrique et c’est franchement inquiétant. Vous ne respectez même pas un simple policier qui fait son boulot ! Vous le bousculez, l’accusez de porter un gilet pare-balles alors que vous n’êtes pas un « voyou » … C’est la tenue normale et obligatoire d’un policier (faut-il vous rappeler qu’ils sont la cible des terroristes) ? Et puis, vous insultez copieusement un Procureur de la République… Les nouvelles technologies et certains journalistes ont de la mémoire et il m’est revenu ce matin un souvenir de campagne électorale, avant laquelle vous aviez fait signer à tous les candidats de la France Insoumise un engagement à exiger la fin de l’immunité parlementaire, qui était d’ailleurs un de vos chevaux de bataille contre « ces protégés » : les élus… dont vous êtes aujourd’hui !  N’est-ce pas ironique ?

Share.

About Author

Notre fondateur et rédacteur en chef, c'est une longue carrière journalistique : télévision (RTBF), radio: RTBF (Bruxelles Capitale, la Une) BEL RTL... mais aussi dans la presse écrite belge et étrangère. Il avait fondé Fashionfact dans les années 1990, un des pionniers du Lifestyle sur la Toile. Il fut aussi parmi les premiers à présenter les infos quotidiennes et de nombreuses émissions culturelles sur des chaînes télé-internet. C'est un grand intervieweur attentif et humain, qualités qu'on retrouve dans ses articles et émissions enregistrées, comme l'Hôte de Marc. C'est un fin et passionné gastronome... Par ailleurs, il est auteur et metteur en scène de théâtre, ayant marqué Avignon durant trois ans de succès.

Comments are closed.