FRANCE - Dans le sud-ouest (Millas), le bilan de la collision entre un train et un bus scolaire s'est alourdi ce vendredi matin. Il est passé à cinq morts, tous âgés de maximum 14 ans. Plusieurs blessés sont encore en état d'urgence absolue... ce bilan pourrait donc encore s'alourdir.

C’était un défi qu’il s’était lancé et il semble que Marc Zuckerberg l’ait relevé, mais est-ce réellement étonnant ? Le charismatique fondateur de Facebook (1,7 milliard d’utilisateurs actifs à la fin du second trimestre 2016) a entamé ce travail de conception au début de l’année dernière et, passionné d’intelligence artificielle, il semble bien avoir atteint son but avec panache, jusqu’à pouvoir ouvrir automatiquement les portes de sa maison… grâce à l’intelligence artificielle.

C’est le rêve de tout domoticien qui se respecte, depuis que la domotique existe : faire répondre une maison entière au doigt et à l’œil… ou plus exactement au clic et à l’impulsion. Il semble que le jeune fondateur de Facebook ait relevé le défi en un peu moins d’un an. Il a annoncé voici trois semaines qu’il avait atteint son but. Il explique avoir baptisé son assistant personnel « Jarvis », en hommage à l’intelligence artificielle fabriquée par Tony Stark, alias Iron Man. Cette machine peut comprendre ses ordres par écrit ou tapés dans l’application Messenger du réseau social qu’il a créé, mais aussi grâce à des commandes vocales (en utilisant une application spécialement développée pour l’occasion). Une vidéo de présentation a d’ailleurs été mise en ligne et nous la partageons ici avec vous. Jarvis peut tout contrôler : lumière, chauffage, musique… jusqu’à la porte d’entrée de la résidence de Mark Zuckerberg. Le jeune businessman avoue tout de même avoir été confronté, au cours de la conception, à des problèmes qu’il a eu beaucoup de difficultés à résoudre. Finalement, tout ne semble pas toujours aussi aisé qu’on pourrait le penser au jeune génie…

Même son vieux grille-pain des années 50 cuit les toasts sur ordre de Jarvis.

Coming Chic - L'assistant personnel de Mark Zuckerberg - Jarvis

Coming Chic – L’assistant personnel de Mark Zuckerberg – Jarvis

Si de très nombreux équipements de nos maisons sont désormais connectés, comme les thermostats et les lampes par exemple, ce n’est pas le cas pour d’anciens objets. Alors, afin que son grille-pain (qui date des années 1950) prépare des toasts sur simple instruction de Jarvis, l’américain a dû tricher en le modifiant, grâce à un interrupteur connecté récent. Il a du également gérer la situation concernant les commandes de sa musique à distance et réfléchir à la manière de faire comprendre à son assistant virtuel quels étaient ses styles de musiques favoris. Ceci, afin que la musique correcte soit diffusée dans la bonne pièce et au bon moment, entre autres. Heureusement, Mark Zuckerberg a pu se référer à des développements récents en matière d’intelligence artificielle et d’apprentissage automatisé et il semble que cela lui ait facilité la tâche. De nombreuses caméras ont été placées dans toute la maison et permettent aussi à Jarvis de reconnaître les personnes présentes, de les suivre et de leur obéir (pour allumer la lumière, mettre de la musique…). Grâce à la reconnaissance faciale mise en place, la porte d’entrée ne s’ouvrira que si Jarvis reconnaît une personne attendue par la famille.

L’intelligence artificielle peut provoquer des quiproquos, mais aussi avoir de l’humour.

Coming Chic - L'assistant personnel de Mark Zuckerberg - Jarvis

Coming Chic – L’assistant personnel de Mark Zuckerberg – Jarvis

Si le fondateur de Facebook a trouvé intéressant le travail sur le contrôle vocal, il s’est parfois retrouvé dans des situations bizarres. En effet, après quelques quiproquos, il se dit sans doute qu’il est parfois plus simple d’écrire simplement à son assistant, afin de ne pas créer de situations embarrassantes vis-à-vis de ses invités. Peut-être est-ce là un clin d’œil de sa part vers les assistants personnels par « chat », comme celui que proposera bientôt Messenger, afin de prouver leur utilité… pas folle la guêpe ! Jarvis est également capable de pratiquer des petits jeux avec la fille du couple. Le jeune PDG n’a pas résisté à l’envie de donner un certain sens de l’humour à Jarvis. En rappel d’une des répliques cultes de HAL, l’intelligence artificielle de « 2001 Odyssée de l’espace », parfois il répond : « je suis désolé Dave, je ne crois pas pouvoir faire cela »

Une centaine d’heures de travail en un an… pas énorme au premier abord.

Coming Chic - Je suis désolé Mark, je ne crois pas pouvoir faire cela

Coming Chic – Je suis désolé Mark, je ne crois pas pouvoir faire cela

Marc Zuckerberg affirme que la conception de cet assistant personnel intelligent lui aurait demandé environ une centaine d’heures de travail, étalées sur l’année 2016. Cela ne semble donc pas aussi impressionnant qu’on pouvait s’y attendre… Jusqu’ici il n’a pourtant pas donné de réelles informations techniques sur son système, mais dit vouloir publier le code source prochainement, afin que d’autres y apportent leur contribution et puissent s’y essayer. C’est vrai qu’il y a plus dans deux têtes que dans une… Cette idée collaborative permettrait peut-être de créer un produit nouveau, technologiquement aussi bien que « philosophiquement ». Pourquoi pas une conception collective… ce serait bien dans l’état d’esprit du jeune entrepreneur. Pour être juste, il faut aussi rappeler que Mark Zuckerberg n’est pas le premier à faire joujou avec l’idée d’une demeure entièrement domotisée… Bill Gates, en 1997 déjà, s’était frotté à l’aventure et avait conçu une maison futuriste baptisée Xanadu 2.0. Mais il est évident que grâce aux énormes et rapides évolutions dans le domaine de l’intelligence artificielle, la chose est sans nul doute plus aisée à réussir aujourd’hui qu’il y a 20 ans… Il n’empêche qu’en créant Jarvis, Mark Zuckerberg aura prouvé qu’il ne se contente pas d’être le PDG et créateur du plus célèbre réseau social au monde, mais qu’il a aussi la tête bien faite dans un domaine qu’il adore explorer et dans lequel il n’a peut-être pas fini de nous étonner…

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Laisser un commentaire