Le terroriste qui a tué trois personnes et en a blessé 13 autres au marché de Noël de Strasbourg, a été abattu par les forces de police après avoir tiré sur eux. Il était l'objet d'une véritable chasse à l'homme. En France, la polémique enfle pour comprendre comment un homme armé a pu pénétrer dans un périmètre protégé. Il avait été condamné près de trente fois déjà, au cours de sa "carrière criminelle". Fiché S, il n'était pas surveillé H 24. L'attaque a été revendiquée jeudi par l'État Islamique. Certains partis d'opposition demandent l'enfermement préventif de tous les fichés S...

Le Musée des Arts Décoratifs de Paris était l’écrin idéal pour présenter une grande exposition résumant 70 ans de création de celui qui est sans doute le plus grand de tous les stylistes de mode. On y retrouve, outre les siennes, les plus belles créations de ses directeurs artistiques emblématiques. Voilà un rendez-vous qui sera incontournable jusqu’en janvier 2018 pour les passionnés de la légendaire maison de l’avenue Montaigne. Sept créateurs ont été durant une période plus ou moins longue, directeurs artistiques de la griffe parisienne, créée en 1947 par Dior. Pour ce 70èmeanniversaire, la maison rend hommage à ses figures emblématiques et leur dédie un événement magnifique. On y redécouvre l’influence du créateur sur ses contemporains, au travers d’une série de créations mythiques, mais pas que…

300 robes de Haute Couture se dévoilent.

Coming Chic - Sa Majesté Dior : 70 ans de création aux Arts Décoratifs (Paris)

Coming Chic – Sa Majesté Dior : 70 ans de création aux Arts Décoratifs (Paris)

C’est donc le superbe musée parisien des Arts Décoratifs qui célèbre, du 5 juillet 2017 au 7 janvier 2018, l’anniversaire marquant les 70 ans de la création de la Maison Christian Dior. Cette exposition, riche et dense, invite le visiteur à découvrir l’univers de son fondateur et des couturiers de renom qui lui ont succédé : on parle ici d’Yves Saint Laurent, Marc Bohan, Gianfranco Ferré, John Galliano, le créateur belge Raf Simons et tout récemment Maria Grazia Chiuri. Émotions, histoires vécues, affinités, inspirations, créations et filiations relient cette sélection de plus de 300 robes de haute couture conçues de 1947 à nos jours. À leurs côtés, et pour la première fois de manière aussi exhaustive, sont présentés des toiles d’atelier et des photographies de mode, ainsi que plusieurs centaines de documents (illustrations, croquis, photographies de reportage, lettres et manuscrits, documents publicitaires…), et d’objets de mode (chapeaux, bijoux, sacs, chaussures, flacons de parfums…).

L’exposition ne regroupe pas que des robes…

Coming Chic - Sa Majesté Dior : 70 ans de création aux Arts Décoratifs (Paris)

Coming Chic – Sa Majesté Dior : 70 ans de création aux Arts Décoratifs (Paris)

Et si Christian Dior fut aussi un homme de l’art et un amoureux des musées, plus de 70 années de création dialoguent également avec des tableaux, meubles et objets d’art. Ces œuvres soulignent et prolongent le regard du maître, en explorant les liens qu’il a su tisser entre la couture et toutes les autres formes d’art, définissant l’empreinte de la Maison. Les deux commissaires, Florence Müller et Olivier Gabet, ont conçu la scénographie de l’exposition selon un parcours chronologique et thématique réunissant et investissant, pour la première fois réunis ensemble, les espaces dédiés à la mode ainsi que ceux de la nef du musée, soit près de 3 000 mètres carrés.

Révolutionnaire, scandaleux, visionnaire…

Coming Chic - Sa Majesté Dior : 70 ans de création aux Arts Décoratifs (Paris)

Coming Chic – Sa Majesté Dior : 70 ans de création aux Arts Décoratifs (Paris)

« Je suis de tempérament réactionnaire, qualificatif que l’on confond trop souvent avec celui de rétrograde », écrivait en 1956 Christian Dior dans ses Mémoires. Il disait aussi : « Révolutionner la mode n’était pas mon dessein ». C’est tout l’extraordinaire malentendu du fondateur de Dior. L’inventeur du New Look, qui remit le Paris d’après-guerre sur l’échiquier mondial… Il voulait restaurer l’art de plaire, lui le grand bourgeois : il fit scandale par ces 90 robes à l’ourlet aux chevilles, auprès de sociétés encore soumises aux tickets de rationnement. Ainsi, le 12 février 1947, la fine fleur de la couture venait assister, dans les salons de l’avenue Montaigne, aux premiers pas d’un jeune modéliste (mot qu’on n’utilise presque plus aujourd’hui)… de 42 ans. « Décidément, il n’a pas la tête de l’emploi » disait-on de lui… Sur un cliché de fin 1947, alors que Christian Dior, auréolé de sa célébrité fulgurante, donne à Chicago une conférence sur l’élégance à la française, on voit le couturier passer devant des manifestantes brandissant des panonceaux « Mr Dior, we abhor dresses to the floor » (Mr Dior, nous détestons les robes longues). Pourtant, tout à leur colère et à leurs slogans, elles semblent ne pas le remarquer. Pourtant… plus personne n’oubliera jamais le couturier qui marquera le monde de sa griffe !

Jusqu’au 07 janvier 2018.
Infos pratiques : www.lesartsdecoratifs.fr

Crédit Photos : Marie Adeline Margot

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Laisser un commentaire