« Ceci n’est pas une pipe »… tout le monde connaît mais, si on pousse un peu plus loin, c’est déjà de la philosophie. Cette nouvelle exposition consacrée à l’un des plus célèbres peintres du monde, n’est pas une énième rétrospective.

C’est plutôt une relecture ou réinterprétation des œuvres emblématiques que l’artiste belge, à travers une centaine de toiles, dessins et documents d’archives. L’expo s’intitule très intelligemment : « Magritte. La trahison des images » et est placée sous la direction du talentueux Didier Ottinger, conservateur au Musée National d’Art Moderne. L’événement, très attendu, rafraîchit le regard du visiteur sur le statut des peintures, des mots, des titres ou des phrases de Magritte et explore le sens de l’objet et de sa présentation. C’est la première fois qu’une exposition majeure « Magritte » réellement le travail de René, si j’ose dire !

Clic Infos - René Magritte

Clic Infos – René Magritte

Le surréaliste belge surprend encore et toujours son visiteur. Cette exposition est bien l’un des grands événements de la rentrée parisienne et la presse s’est d’ailleurs précipitée en masse au vernissage. Il y a au minimum un événement lié à Magritte dans le monde tous les six mois, son musée à Bruxelles connaît un immense succès et l’on retrouve ses œuvres majeures sous formes de posters, de mugs ou encore de tapis de souris… preuve de la modernité éternelle de son œuvre. Celle-ci est d’ailleurs l’une des rares qui soit reconnaissable d’un seul coup d’œil, avec ses pipes, chapeaux melon, ou parapluies… Il fut d’ailleurs l’un des premiers à passer par la publicité, ce qui l’avait obligé à condenser ses images, à les synthétiser et les rendre puissantes comme des slogans.

Clic Infos - René Magritte

Clic Infos – René Magritte

A nouveau, l’exposition du prestigieux Centre Pompidou surprendra. On découvrira l’artiste autrement, agité jeune homme devenu bourgeois conventionnel. Durant ses dernières années de travail, il fonctionnait à heures fixes. Chaque jour il se retrouvait en tête à tête avec son chevalet à onze heures précises, revenu d’avoir « fait faire pipisse au chien », comme il le disait. Il était bourré de petites manies qui troublaient ses intimes et qui étaient sans doute plutôt un humour provocateur. Il ne paraissait plus en public que figé dans son costume, mais c’était là une simple tactique pour se fondre dans la masse et mieux observer… L’exposition propose une nouvelle lecture de l’œuvre et de sa philosophie. Si cela vous semble un peu alambiqué, rassurez-vous car l’exposition est limpide et réellement convaincante. C’est un des événements parisiens à ne rater sous aucun prétexte… jusqu’au 23 janvier 2017 au Centre Pompidou à Paris.

Clic Infos - René Magritte

Clic Infos – René Magritte

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Laisser un commentaire