FRANCE - Dans le sud-ouest (Millas), le bilan de la collision entre un train et un bus scolaire s'est alourdi ce vendredi matin. Il est passé à cinq morts, tous âgés de maximum 14 ans. Plusieurs blessés sont encore en état d'urgence absolue... ce bilan pourrait donc encore s'alourdir.

Dans le très vivant quartier universitaire d’Ixelles, les restaurants ne manquent pas et parmi eux, on compte celui que Gault et Millau a élu en 2015 « Meilleur restaurant Asiatique de Belgique – Luxembourg ». La façade est très discrète, pas clinquante. Une fois la porte passée, j’ai été ébahi de me retrouver dans une petite salle très harmonieusement décorée, Zen et toute en matières nobles… avec une seule tête de Bouddha sculptée et magnifique. Côté table… le temps de m’asseoir et les surprises ont commencé, toutes belles. La vôtre sera peut-être d’y être invité(e) pour deux, à l’occasion de notre grand concours « À la Saint Valentin, vous allez déguster » ! Restez donc très attentifs ces prochains jours.

Le sourire de Linh est un véritable rayon de soleil et nous accueille avec chaleur. Une fois installés, elle nous offre un joli cocktail coloré, surmonté évidemment d’une orchidée fraîche. Cette attention florale ne manquera sur aucun des mets qui nous serons servis ce soir et je suis vraiment étonné par la douceur de la décoration sobre, à mille lieues des habituels plâtres asiatiques surchargés de rouge et d’or.

Dès l’entrée, nous savons que chaque étape du dîner sera un vrai plaisir.

Clic Infos - Sebastien Gaillat et Bounty @ L'Art... Ose !

Clic Infos – Sebastien Gaillat et Bounty @ L’Art… Ose !

Très amateur de cuisine asiatique (j’ai rarement aussi bien mangé qu’en Chine, au Japon ou à Taïwan), je crains souvent une « européanisation » exagérée qui s’éloigne trop des saveurs originales que j’ai découvertes là-bas. Je serai heureusement surpris dès le potage Wan-Tan (8 €) que j’ai choisi. Farid de son côté a opté pour des rouleaux de printemps (8 €). Ils sont dodus et regorgent de belles demi crevettes (non surgelées), d’émincé de porc savoureux et fin, de salade et de menthe fraîche. La feuille de riz qui les enrobe est mince et parfaite, pas le moindre trou, on dirait des petites ballottines. Ils sont simplement déposés sur une feuille de bananier, accompagnés d’un peu de persil frais et… d’une orchidée. Ils invitent juste à les attraper entre les doigts et à les déguster… C’est exactement ce que fait mon invité, manifestement avec délectation. Il apprécie particulièrement la sauce aigre-douce et légèrement pimentée qui l’accompagne.

Clic Infos - Sebastien Gaillat et Bounty @ L'Art... Ose !

Clic Infos – Sebastien Gaillat et Bounty @ L’Art… Ose !

Mais revenons à mon potage… je suis pointu sur cette soupe traditionnelle aux raviolis, que j’affectionne particulièrement. Il n’est pas inhabituel de s’en voir servir d’insipides qu’on a sur-assaisonnés et dans lesquels on a plongé trois vagues petites boulettes, enrobées d’une triste pâte. Heureusement rien de tout cela ! Je découvre un bol fumant et cinq superbes Wan-Tan, parfaitement parés, surmontés d’herbes finement coupées et d’oignons frits. Mes narines frémissent et retrouvent cette fameuse épice que j’ai goûtée si souvent en Asie et dont je n’ai jamais pu arracher le nom à un chef… c’est cette saveur qui fait tout le potage aux raviolis ! Ces derniers sont évidemment maison, leur mélange est finement haché et composé de viande de porc très bien assaisonnée, parfumée et relevée, sans être piquante. Un bel équilibre.

Il y a « bouchées vapeur » et « Bouchées Vapeur »…

Clic Infos - Sebastien Gaillat et Bounty @ L'Art... Ose !

Clic Infos – Sebastien Gaillat et Bounty @ L’Art… Ose !

Ces petits délices savamment cuits à la vapeur s’appellent Dim Sum et j’en suis complètement gaga. A Pékin, il m’arrivait d’en déguster une bonne vingtaine au… petit-déjeuner et je n’exagère pas ! Je choisis une assiette mixte, pour en goûter de différents (10 €). Six magnifiques petites bouchées fumantes me sont présentées sur un lit de soja à peine cuit et croquant. Elles sont parfumées de quelques herbes fraîches, d’oignons croustillants et habillées d’une pâte brillante. Les farces sont un mélange de viande de porc finement ciselée, mais aussi de scampis et leur saveur est délicate. Un élégant bol de sauce m’est proposé, avec un mélange de Hoi Sin (sauce brune et épaisse, très sucrée), de cacahuètes et quelques autres éléments que la ravissante Linh refuse de me dévoiler, avec un grand sourire quand même. L’ensemble est un régal…

On dirait que les nouilles sautées ont envie de danser !

Clic Infos - Sebastien Gaillat et Bounty @ L'Art... Ose !

Clic Infos – Sebastien Gaillat et Bounty @ L’Art… Ose !

Les nouilles sautées sont évidemment à la carte (16 €) et c’est ce que choisit mon invité, version légumes variés et scampis. A voir son sourire lorsqu’on pose devant lui son assiette, je devine qu’il n’a (comme moi d’ailleurs) pas l’habitude de les voir si généreusement servies. Les couleurs sont vives, les légumes légèrement croquants et les scampis (en quantité généreuse) sont cuits à la perfection, nacrés et fermes. Et comme Farid a des habitudes parfois étonnantes, il commande une portion de riz blanc (3 €) dont il accompagne toujours ses nouilles. Linh et moi échangeons un sourire… à chacun ses goûts. Une sauce épicée lui est proposée en accompagnement et semble le ravir. Ses nouilles sont tellement parfumées que je les sens également et j’ai bien envie d’y plonger une fourchette gourmande et voleuse. Je vole donc… et je ne regrette pas du tout mon larcin !

Un canard laqué parfaitement cuit… une des plus belles surprises de ce dîner.

Clic Infos - Sebastien Gaillat et Bounty @ L'Art... Ose !

Clic Infos – Sebastien Gaillat et Bounty @ L’Art… Ose !

Le canard laqué accompagné de petites crêpes (16,50 €) est vraiment un de mes pêchers mignons, je l’avoue bien volontiers et sur la carte il m’a tout de suite fait de l’œil. Trop souvent (en Europe) je dois y renoncer, car il y est servi beaucoup trop cuit et sec. De Paris à Londres en passant par Munich, j’ai souvent été très déçu. Eh bien ce ne sera pas le cas ce soir, comme les quelques rares fois où j’ai eu ce plaisir ! Je ne le bouderai donc pas et j’entame avec enthousiasme ce plat que je connais bien et que je n’apprécie à sa juste valeur que trop rarement. La peau est croustillante à souhait, la chair quasi rosée (je ne m’explique pas ce miracle, mais il est bien réel)… C’est copieux et, comme je ne suis pas un ogre, je me contente de déguster ce canard très tendre, sans même m’encombrer des fines crêpes, que j’ai goûtées toutefois et qui sont délicieuses. Les oignons jeunes finement ciselés comblent tout de même mes papilles, pour certaines bouchées. La viande est si réussie et généreuse que je m’en délecte avec gourmandise !

En conclusion de ce dîner plus qu’agréable et accompagné d’un non moins impeccable Sancerre Terre de Maimbray 2014, je me prive pour une fois de dessert car il n’est vraiment pas indispensable et que je désire rester sur mes saveurs asiatiques. L’Orchidée Blanche m’a fait voyager vers une région du monde qui est chère à mon cœur et que j’ai pu rejoindre l’espace d’une soirée, grâce à des plats classiques et parfaitement exécutés. La soirée se termine par un Irish Coffee incongru dans la maison sans doute, mais très réussi et une agréable conversation avec la directrice, l’élégante Madame Tuhy. L’endroit peut clairement revendiquer le titre que Gault et Millau lui a attribué en 2015 : meilleur restaurant asiatique de Belgique – Luxembourg. C’est entièrement mérité !

Notation Clic Infos: 4 Clics
(1 Clic = moyen – 2 Clics = correct – 3 Clics = Table de qualité – 4 Clics = table de grande qualité – 5 Clics = Table d’exception).

Site pour horaires et carte détaillée : www.orchidee-blanche.com

Share.

About Author

Notre co-fondateur et rédacteur en chef, c'est une longue carrière journalistique : télévision (RTBF), radio: RTBF (Bruxelles Capitale, la Une) BEL RTL... mais aussi dans la presse écrite belge et étrangère. Il avait fondé Fashionfact dans les années 1990, un des pionniers du Lifestyle sur la Toile. Il fut aussi parmi les premiers à présenter les infos quotidiennes et de nombreuses émissions culturelles sur des chaînes télé-internet. C'est un grand intervieweur attentif et humain, qualités qu'on retrouve dans ses articles et émissions enregistrées, comme l'Hôte de Marc. Le 20 mars 2017, il a été élu Administrateur de l'AJPBE (Association des Journalistes Périodiques Belges et Étrangers). C'est un fin et passionné gastronome... Par ailleurs, il est auteur et metteur en scène de théâtre, ayant marqué Avignon durant trois ans de succès.

Laisser un commentaire