FRANCE - Dans le sud-ouest (Millas), le bilan de la collision entre un train et un bus scolaire s'est alourdi ce vendredi matin. Il est passé à cinq morts, tous âgés de maximum 14 ans. Plusieurs blessés sont encore en état d'urgence absolue... ce bilan pourrait donc encore s'alourdir.

Chaque édition est fébrilement attendue et la course aux places privilégiées, lancée plusieurs mois à l’avance. Tout est bon pour se faire inviter sur un balcon de la prestigieuse Grand-Place de Bruxelles, capitale de l’Europe. Une seule fois, j’ai eu l’occasion d’y assister de cette manière très exclusive. A l’époque, le siège du Reader’s Digest était encore sur la place la plus célèbre du monde et j’avais été invité au cocktail organisé à chaque Ommegang… ce fut inoubliable et j’ai eu la réelle impression de plonger à l’époque de Charles-Quint. Le décor est évidemment impressionnant et magnifique, les costumes sont somptueux, les musiques vous prennent aux tripes, la voix des narrateurs envahit chaque cellule du corps, les échassiers, cracheurs de feu, nobles, courtisans… jusqu’à l’entrée de l’Empereur dans la ville, tout concourt à en faire l’un des plus incroyables spectacles qu’il m’ait été donné de voir ! Cette année, les festivités auront lieu les 5 et 7 juillet… à ne pas rater.

Un peu d’histoire…

Clic Infos : L’Ommegang : un incroyable reflet culturel de l’âme de Bruxelles…

Clic Infos : L’Ommegang : un incroyable reflet culturel de l’âme de Bruxelles…

A l’origine, cette célèbre procession était l’expression d’un sentiment religieux soutenu par l’autorité militaire. L’Ommegang était religieux et signifiait « aller autour » en vieux flamand. Lors de cette marche, les reliques de Saints et statues étaient sorties et portées autour du bâtiment de culte. La plus importante est celle du sablon, dédiée à Notre-Dame des Victoires, patronne du Grand Serment des Arbalétriers. Tout débute en 1348, quand la vierge Marie apparait à une jeune Anversoise, Béatrice Soetkens. Celle-ci fut alors investie d’une mission : aller chercher à Anvers et la ramener au Sablon, la statuette miraculeuse de la Vierge. La légende dit que la statue fut transportée par bateau sur la Senne contre vents et marées, jusqu’aux portes de la ville où les arbalétriers prirent le relai pour l’escorter jusqu’à la chapelle. L’événement fut considéré comme un miracle et l’on érigea plus tard une église digne de ce nom en cet honneur, autour de laquelle chaque année sera organisée une procession. Progressivement, l’Ommegang devint le grand événement de la ville et les autorités civiles, les métiers, les chambres de Rhétorique et les Serments y avaient pris place et précédaient le clergé. C’est en juin 1549 que les plus hautes autorités de la Ville choisirent de présenter l’Ommegang à l’Infant Philippe, fils de Charles-Quint, lors de son passage à Bruxelles. Il devint le cortège somptueux qu’il est encore. Tous les corps constitués y participèrent et la procession se transforma en une véritable vitrine de la bonne société bruxelloise. Quatre siècles plus tard, en 1930, le folkloriste Albert Marinus, l’abbé De Smet et les Serments d’arbalétriers décidèrent de remettre l’antique manifestation à l’honneur. Pour le centenaire de la Belgique l’Ommegang renait donc de ses cendres. Aujourd’hui encore, il arpente les rues de du centre ville avec plus de 1400 participants qui défilent jusqu’à la Grand-Place et reconstituent cet événement historique majeur.

L’Ommegang est un vrai ambassadeur de Bruxelles.

Clic Infos : L’Ommegang : un incroyable reflet culturel de l’âme de Bruxelles…

Clic Infos : L’Ommegang : un incroyable reflet culturel de l’âme de Bruxelles…

L’événement est culturel et apolitique. Il a pour but de rassembler les Belges et les Bruxellois autour de leur histoire, pour faire briller la capitale et la Belgique à l’étranger. Le spectacle commence d’ailleurs par la Brabançonne, suivie par l’Hymne européen. L’Ommegang a une image folklorique et exotique forte, dans des pays comme le Japon, la Chine ou encore les États-Unis, qui éveille fortement leur intérêt. Il représente l’identité belge aussi bien que le chocolat, les frites ou encore la bière. En septembre 2015, l’Ommegang a représenté la culture à la semaine Bruxelloise lors de l’exposition universelle de Milan. 1967 et en 1970, elle prit part à l’exposition universelle de Montréal et d’Osaka, en 2010 à celle de Shanghai. En 1966 l’Ommegang se produisit à Munich et en 2000, il donna une grande représentation à Madrid pour le 500ème anniversaire de la naissance de Charles-Quint et fut à la Une de 26 journaux et chaînes télévisées. En 2002, ce fut la participation de 200 figurants dans la ville médiévale de Tortosa en Espagne, tandis qu’en 2005, 2009 et 2013, fut organisée la participation d’une délégation de l’Ommegang aux joutes équestres européennes de Sulmona dans les Abruzzes. 2010 et 2015, virent aussi l’Ommegang défiler en Allemagne, dans la ville de Dueren. Enfin en 2016, plus de 160 figurants de l’Ommegang étaient présents à Charleroi pour les «350 ans» de la ville. Bruxelles et la Belgique peuvent difficilement rêver d’un ambassadeur plus prestigieux et actif…

Quelques chiffres parlants…

Clic Infos : L’Ommegang : un incroyable reflet culturel de l’âme de Bruxelles…

Clic Infos : L’Ommegang : un incroyable reflet culturel de l’âme de Bruxelles…

– 2 heures de spectacle ininterrompu, dans un décor naturel et majestueux : La Grand Place de Bruxelles

– 2.000 places assises les jours de spectacle

– 1.400 participants, dont 180 représentants de la noblesse belge

– 1.800 costumes, dont 1.200 utilisés lors des spectacles

– 47 groupes folkloriques provenant de toute la Belgique

– 300 drapeaux et matériel divers

– 3 fanfares et 2 groupes d’instruments anciens

– 48 chevaux de la Police Fédérale, chiens de chasse, faucons…

– 8 géants, dont le célèbre dragon de St Georges, d’une longueur de 4m25 d’envergure, quand ses ailes sont déployées. Il fait 2m30 de haut, pour un poids de 120 kg et… est porté par un seul homme !

– 90 jours de préparation intensive, d’essayages, de répétitions, de minutages

– Au total, cela fait 2 kilomètres d’un cortège composé de 700 figurants qui défilent dans les rues de Bruxelles en partant du Parc Royal, pour aboutir en apothéose dans le cadre somptueux de la Grand-Place illuminée par les jeux de lumières (led) sur les façades millénaires.

Chaque année, des invités d’honneur participent activement à l’Ommegang.

Clic Infos : L’Ommegang : un incroyable reflet culturel de l’âme de Bruxelles…

Clic Infos : L’Ommegang : un incroyable reflet culturel de l’âme de Bruxelles…

Depuis 6 ans, l’Ommegang invite une personnalité des arts et des lettres pour interpréter le rôle du Héraut, le porteur de messages. Parmi les personnalités qui se sont déjà livrées à l’exercice, on retrouve les acteurs Jacques Weber, Jean-Pierre Castaldi, Francis Huster, le romancier Eric-Emmanuel Schmitt ou encore le journaliste et écrivain Patrick Poivre d’Arvor. Cette année, dans l’optique de faire rayonner encore plus la célèbre fête, Paul Le Grand, Président de l’Ommegang Brussels Events a décidé de marquer cette édition par le retour exceptionnel de Stéphane Bern. Il commentera la reconstitution historique de l’accueil à Bruxelles en 1549, du fils de l’empereur Charles Quint. Stéphane Bern décrira le spectacle. Thomas de Bergeyck, animateur des émissions royales sur RTL TVI, entre autres, sera le Maître de Cérémonie. Il annoncera les artistes invités et les représentations d’avant spectacle. Enfin, il y a les orateurs, qui déclament les textes. Cette année, l’humoriste flamand Bert Kruismans a été choisi pour interpréter la version anglaise et la chanteuse Jo Lemaire assurera la version néerlandaise. Deux artistes sont aussi invités cette année : le ténor Sébastien Romignon Ercolini et la contre-soprano Isabelle Everarts de Velp, interprèteront la musique écrite spécialement pour l’Ommegang par le talentueux compositeur Ernst Wolfgang Meinrath.

Si vous voulez plus d’informations, vous trouverez tout et plus encore sur le site officiel de la manifestation la plus incroyable de l’année à Bruxelles. Si vous ne pouvez obtenir de places, mais que vous avez tout de même envie de vous imprégner de l’ambiance magique des festivités, un petit tour dans le quartier juste avant et pendant le défilé fera l’affaire et vous replongera dans la prestigieuse histoire de Bruxelles ! En tout cas, un conseil : ne ratez pas ça si vous ne l’avez encore jamais vu…

Infos pratiques : www.ommegang.be

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Laisser un commentaire