(Livres) Gueule de Nuit, signé Régine… et Les vilains petits canards de Cyrulnik.

0

Entre Régine et Boris Cyrulnik rien de commun, sauf que tous deux ont sorti un très bon bouquin et que les livres sont de parfaits (et populaires) cadeaux à glisser au pied du sapin de Noël. Régine Zylberberg (son vrai nom) est l’incarnation du monde la nuit. De 1956 à 2004, elle a fait danser, chanter et rire le monde entier. Chanteuse et actrice, sa générosité et son hospitalité légendaires lui valent des amitiés fidèles dans le monde des arts, de la politique et des médias. La préface de Pierre Palmade présente Régine avec plein de tendresse et de confidence. La Reine de la Nuit nous entraîne dans son monde. Du côté des Vilains petits canards, c’est autre chose… Il nous explique que nombre d’enfants traumatisés résistent aux épreuves et parfois même les utilisent pour devenir encore plus humains. Maria Callas, Barbara, Georges Brassens… les cas de résilience célèbres ne manquent. Cyrulnik décrit dans cet excellent bouquin ce que pourrait être la vie pour chacun d’entre nous. Une toute nouvelle attitude face aux épreuves nous invite à considérer le traumatisme comme un défi. Du bon Cyrulnik, parfait à lire au moment de prendre des bonnes résolutions pour 2019 !

Gueule de nuit… une plongée dans le monde de Régine.

Qui ne connaît pas Régine ? Euh… c’est vrai que je vous parle là d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas vraiment connaître, comme dirait le Grand Charles. En tout cas, si vous avez… un certain âge et une fière maturité assumée, ce livre vous plaira car il vous plonge en toute intimité dans les moments de vie très personnels de Régine, inoubliable « Reine de la Nuit ». C’est un peu comme une séance de confidences au coin du feu qu’elle nous tiendrait, évoquant les nombreuses personnes, connues ou non, qu’elle a pu côtoyer durant toute sa vie et qu’elle fréquente certainement encore pour partie. Lire Régine, c’est aussi se plonger dans quelques joyeux souvenirs de jeunesse nocturne… ou pas. Mais, si vous lisez ce livre, c’est à coup sûr parce qu’une partie de votre plus bel âge se retrouve dans ces pages et que vous avez très envie d’y re-goûter le temps de déguster un agréable bouquin. Voix rauque, gouaille parisienne, folies nocturnes du Régine’s… Femme de nuit, business woman, généreuse, drôle, volontaire, la Queen of the Night a reçu le monde entier à sa table et rendu les nuits de ses discothèques incontournables. Cette souveraine particulière a contribué à sa manière à enrichir les rêves de toute une (voire 2) génération(s), au cours de fous moments de jeunesse ! Si ce n’est pas votre cas, voici la parfaite occasion de découvrir à la fois la femme et les échos d’une époque dorée où le monde allait tout de même bien mieux qu’aujourd’hui et savait s’amuser, sans crainte de quelque sorte. Vous ferez aussi au fil des pages un bout de chemin avec Régine et tous ceux qu’elle a compté au nombre de ses amis. Évidemment tous ne sont pas évoqués dans le livre, mais c’est un bien joli voyage entre mode, politique, mondanités, affaires et… nuits de folie ! Souvenez-vous donc de ce temps-là… ou découvrez-le. Voici une superbe galerie de portraits et vous pourrez y découvrir quelques personnalités sous un angle assez insoupçonné. De l’émotion, de la tendresse, des expériences vécues et des sentiments mélangés : une lecture agréable, légère et profonde à la fois, en bref… un livre pour se rappeler ou découvrir.

Gueule de nuit
Auteur : Régine
Éditions Flammarion : www.editions.flammarion.com
Format : 13,5 x 21 cm
Pages : 227
Prix : 18 €
Notation de Serge : 3 clics

Les vilains petits canards… les enfants sont résistants et la
mutation du vilain coin-coin en cygne peut être bien réelle.

Voici un livre bien évidemment super intéressant, comme le sont tous ceux de Boris Cyrulnik. Mais ce qui est ici très particulier, c’est que l’ouvrage met en lumière des personnalités… Et vous me demanderez à coup sûr : « qu’est-ce que ça change » ? Pour ma part, je répondrais que cela peut nous aider à nous sentir moins seuls face à certains problèmes. Cela peut aider à nous motiver, pour nous sortir de la boue qui nous emprisonne, de découvrir que des personnalités telles Barbara, Maria Callas, Georges Brassens et bien d’autres, sont devenus ce qu’ils sont (ou étaient) grâce au vécu parfois dur de leur petite enfance, mais surtout par « l’utilisation » à contrepied de ce qui leur semblait insurmontable. Si je vous disais que Barbara, meurtrie par un viol paternel, a su chanter tout de même sa vie et que nous connaissons tous ces chansons par cœur désormais… cela pourrait-il vous motiver ? Il en va de même pour d’autres personnalités ou même de simples personnes comme vous et moi. On constate qu’un certain nombre d’enfants traumatisés résistent aux épreuves et parfois même les utilisent pour devenir encore plus fort et humains. Où puisent-ils leurs ressources ? Par quel mystère parviennent-ils à transformer leurs meurtrissures en force ? Comment réapprennent-ils à vivre après de terribles épreuves ? Grâce à cet ouvrage, vous comprendrez que la transformation du vilain petit canard en cygne majestueux est réellement possible… pour chacun d’entre nous. Alors, ne tardez pas si vous vous sentez concerné par cette problématique, que ce soit en tant que victime ou même bourreau. À mon sens, voici un livre qui peut s’avérer vraiment utile aux deux et même, plus simplement, à tout un chacun !

Les vilains petits canards
Auteur : Boris Cyrulnik
Éditions Odile jacob – www.odilejacob.fr
Format : 12,5 x 19 cm
Pages : 279
Prix : 12,90 €
Notation de Serge : 4 clics

Share.

About Author

Il a déjà une longue expérience dans le domaine de la presse Internet, mais il a aussi passé trois années dans le presse hebdomadaire écrite. C'est un spécialiste du bien-être et de ses nombreuses techniques. Ce maître Reiki apporte à l'équipe sa sérénité et son humour, qu'on retrouve dans sa manière de raconter ce qu'il vit, tente, expérimente et partage.

Comments are closed.