Ce samedi soir, le premier ministre belge Charles Michel a acté la départ de la NVA du gouvernement. Le parti de Bart de Wever quitte donc la "suédoise" sur le Pacte de l'ONU pour une immigration responsable et fait chuter le gouvernement en place depuis quatre ans. Charles Michel ira à Marrakech signer le pacte au nom de la Belgique et d'une "alliance responsable orange-bleue" a déclaré le Premier dans une conférence de presse à l'issue du Conseil des Ministres restreint de samedi soir. Il mènera des consultations politiques à son retour du Maroc.

A 89 ans, Jeanne Moreau a quitté ce monde, sereinement semble-t-il et seule dans son appartement, loin des feux de la rampes. Sa femme de ménage l’a retrouvée sans vie ce matin vers 7 heures 30. Elle restera l’une des plus grandes artistes françaises… et je dis artiste, car elle n’était pas juste comédienne et actrice, mais aussi chanteuse et réalisatrice. Qui ne se souvient pas d’un des plus beaux moments de télévision, lorsqu’au Festival de Cannes elle avait interprété avec Vanessa Paradis un inoubliable « Tourbillon d’la vie » ? Elle avait obtenu 3 Césars dont deux d’honneur, ainsi qu’un Oscar d’honneur reçu en 1998. Elle a eu un fils : Jérôme, qu’elle avait mis au monde le lendemain de son mariage avec le réalisateur Jean-Louis Richard, dont elle divorcera deux ans plus tard. La France la pleure ce matin, les médias l’encensent et la déifient un peu mais, quitte à souffler un léger vent froid… il faut reconnaître aussi qu’elle avait un caractère de cochon et terrorisait tout le monde autour d’elle, j’en sais quelque chose. Mais je me joins sincèrement à l’hommage général envers l’immense artiste qu’elle était, c’est incontestable.

Un physique normal, une voix extraordinaire, une star internationale…

Clic Infos - Jeanne Moreau

Clic Infos – Jeanne Moreau

Avec elle, c’est sans doute l’une des toutes dernières grandes stars du cinéma français du vingtième siècle qui s’en est allée… pour atteindre son niveau de notoriété et arriver à la cheville de son rayonnement international (à l’instar d’une Simone Signoret ou d’une Edith Piaf, par exemple), il va falloir que les petites jeunes du grand écran d’aujourd’hui s’accrochent sérieusement… A ses débuts, elle avait un physique un peu banal diront certains, je préfère normal. Elle ne pouvait en tout cas pas miser sur une beauté hors du commun, mais elle avait déjà cette voix éraillée et étrange, qui la classe d’emblée parmi les actrices qu’on remarque. Son talent se révèlera immense et nous ne ferons pas ici sa filmographie détaillée, c’est impossible. Tout le monde se souvient de Jules et Jim évidemment, mais aussi de La vielle qui marchait dans la mer, pour laquelle elle obtint le César de la meilleure actrice et qui est pour moi son meilleur. Elle a aussi travaillé avec les plus grands réalisateurs, tant français qu’étrangers, qui ont tous rapidement compris à quelle énorme interprète ils avaient à faire : Luis Buñuel, Wim Wenders, Fassbinder, Michelangelo Antonioni, Joseph Losey, Orson Wells, François Truffaut, Louis Malle, André Téchiné, Bertrand Blier… pour ne citer qu’eux. Côté récompenses, elle a obtenu toutes les plus prestigieuses de la planète : L’Ours d’Or de Berlin, trois Césars, le Lion d’Or de Venise, le Prix d’Interprétation à Cannes, un Oscar d’Honneur, le British Film Academy Award… il ne lui en manque aucune et cela montre bien la dimension du talent de Jeanne Moreau.

Elle venait du Théâtre, mais savait tout faire.

Clic Infos - Jeanne Moreau

Clic Infos – Jeanne Moreau

Le Conservatoire de Paris, la Comédie Française, le Théâtre National Populaire de Jean Vilar… elle avait débuté sa carrière sur les planches et à mon avis, cela s’est toujours ressenti dans son jeu. Elle avait réussi à mélanger à l’écran le naturel d’une interprétation de cinéma et l’élégance du jeu de théâtre, ce qui faisait sa particularité à laquelle son étonnante voix rajoutait encore quelque chose de magique.  Elle était aussi réalisatrice et avait dirigé Lumière en 1975 et l’Adolescente en 1978. En 1983, elle réalise aussi le superbe documentaire Le Portrait de Lillian Gish. Elle a aussi mis en scène Un trait de l’esprit au théâtre et même participé (avec Josée Dayan) à la mise en scène de l’opéra Attila, de Verdi. En clair, elle savait tout faire, au sens propre… Elle avait été élue à l’Académie des Beaux-Arts en 2001, accueillie par un superbe discours de son ami Pierre Cardin.

Un caractère de cochon, qui terrorisait tout le monde à 50 mètres à la ronde.

Clic Infos - Jeanne Moreau

Clic Infos – Jeanne Moreau

Je regarde, écoute et lis tous les médias possibles depuis ce matin et je note tout de même un truc qui m’agace un peu, voire beaucoup ! Tous mes confrères (et consœurs, car elle n’était pas plus charitable avec les journalistes du beau sexe) savent pertinemment bien que Jeanne Moreau, au-delà de l’immense artiste qu’elle était… avait un caractère infernal et l’engueulade facile. Pourtant, depuis quelques heures, je n’entends que des choses du genre : « elle était tellement abordable », « elle était toujours disponible », « Jeanne avait si bon caractère », « un caractère en or, toujours accessible » … Mais bon sang ! Est-il dont interdit de dire que Madame Moreau terrorisait tout le monde, à commencer par ses plus proches collaborateurs ? Est-il insultant de penser que cette agressivité et cette aigreur qu’elle déployait (en tout cas devant la presse, puisque c’est la seule chose que je sache et je ne prétends pas la connaitre en dehors de mon travail) était sans doute une sorte de bouclier de protection ? Est-il prohibé de raconter qu’au Festival de Marrakech (dont elle présidait le jury de la deuxième édition en 2002), on entendait dans les couloirs de la Mamounia résonner les cris furieux de Madame la Présidente ? Dire qu’elle faisait poireauter les journalistes parfois une heure, pour finalement les recevoir quelques minutes et les couper après deux ou trois questions, prétextant que les membres du jury l’attendaient (une fois ça passe, deux fois limite, mais vingt fois…) est-il insultant ? Ou cela démontre-t-il simplement qu’elle avait un sacré mauvais caractère, tout en étant une immense artiste, ce qui n’est d’ailleurs pas incompatible et il y a (eu) d’autres ! A l’époque je vivais à Marrakech où je dirigeais un magazine et j’étais au Festival chaque jour, évidemment. Nous étions tout tétanisés à l’idée de nous retrouver face à Madame Moreau en tête à tête, nous demandant à quelle sauce elle nous mangerait… pourtant, nous voulions tous ces tête-à-tête. Ces moments restent fort précieux, professionnellement autant que personnellement. Jeanne Moreau croyez-moi, vous laissait des souvenirs impérissables…

Elle avait 89 ans, était l’une des plus immenses stars de la planète cinéma et une femme exceptionnelle au caractère d’acier trempé, qui a du l’aider à traverser des périodes pas toujours simples. Elle restera dans la mémoire collective comme un Grande Dame, qui s’en est allée discrètement en ce 31 juillet 2017. Bon voyage Jeanne et nos salutations à tous les camarades que vous rejoignez là-haut !

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Laisser un commentaire