Il a 22 ans seulement, il est souriant, charmant et surtout… c’est le meilleur gymnaste belge. Après John-John Dohmen (meilleur joueur de hockey du monde 2016), c’est un autre sportif belge de très haut niveau que nous vous faisons mieux connaître dans un entretien exclusif. Il brille au firmament de la gymnastique mondiale, s’est qualifié pour les J.O de Rio et nous espérons tous qu’il représentera la gym belge à Tokyo, en 2020. Mais qui est ce jeune homme, qu’est-ce que la vie d’un gymnaste de son niveau et étudiant en même temps, son sport est-il dangereux… ? En 26 minutes et rayonnant de bonheur, Maxime a joué le jeu et s’est livré de façon intimiste et privilégiée. En outre, vous pourrez découvrir ce vendredi un magnifique montage vidéo de l’entraînement privé auquel il nous a convié, ce qui est fort rare. Nous lui avons mené la vie dure pendant trois heures, il a été totalement disponible et heureux de jouer avec l’appareil photo autant qu’avec notre caméra : un invité plus qu’attachant. Ce qu’il fait aux agrès nous a littéralement scotchés sur place… Avec lui comme coach, c’est certain, on se mettrait tous à la gym dès demain matin, et avec le sourire par-dessus le marché ! Vous pourriez d’ailleurs le retrouver très bientôt et régulièrement sur Clic Infos, mais ça… vous en saurez peut-être plus vendredi.

 Une vie dure, mais qui le rend tellement heureux…

Le plus marquant chez Maxime Gentges est… son sourire ! Le jeune athlète ne s’en départit jamais et déborde de joie de vivre. En fait, il est purement et simplement reconnaissant envers la vie, sa famille qui le soutient sans faille, la Fédération qui l’encadre avec attention et respect, son entraîneur qui a une place importante dans sa vie, ses fans… C’est assez impressionnant, quand on pense aux constants et énormes efforts que lui demande la pratique de son sport au niveau mondial : deux entraînements de 3 heures par jour minimum, les soins, la nutrition, les contrôles anti-dopage, la gestion de sa vie d’athlète de haut vol, d’étudiant et puis de jeune, tout simplement. Il en oublie, semble-t-il, que ce sont ses efforts justement, sa force de caractère, la discipline et la passion, qui l’ont mené si haut. Il est modeste et ce n’est pas lui qui le dit, c’est tout bonnement une évidence. Il a aussi une manière bien à lui de surmonter les obstacles et est capable de contourner une difficulté, pour la transformer en plaisir. Par exemple ? Comme il doit être très attentif au niveau nutritionnel et que c’est sacrément contraignant, eh bien plutôt que de râler, il s’est pris de passion pour… la cuisine. Il adore maintenant préparer de bons petits plats et les partager en famille ou entre amis. Mesdemoiselles, voilà donc un parfait jeune homme « bon à marier » comme on dit (nous lui transmettrons évidemment vos messages) et quand nous lui en avons parlé, il a bien sûr… encore souri !

Photos : © Clic Infos 2017 – by Réginald Mazy (Lookpeople)

Il reconnaît avoir des défauts, mais n’arrive pas vraiment à mettre le doigt dessus… c’est toujours difficile, il faut le reconnaître. Il mène aussi des études universitaires d’ingénieur en gestion et n’oublie quand même pas de participer à quelques guindailles (fêtes estudiantines en « belge ») de temps en temps. C’est lui qui le dit : « je ne veux pas passer à côté de ma vie de jeune » … et comme on le comprend. Une preuve de son bon caractère ? Après qu’il se soit brillamment qualifié pour les Jeux Olympiques de Rio l’an dernier, la Fédération a finalement choisi d’y envoyer un autre gymnaste, puisque Maxime avait gagné sa place pour… le pays et non pour lui-même ! Quand on pense aux années d’efforts et au Graal que représentent les J.O pour tout athlète de très haut niveau, il y aurait sans doute eu là de quoi en révolter beaucoup. Mais pas lui, qui se reconnaît pourtant sans complexe « tête de mule » ! Il a donc mis quelques mois à « avaler » cette décision, mais n’en veut ni à la Fédération, ni à celui qui a été envoyé à sa place vivre son rêve olympique, avec qui il est toujours ami. C’est tout lui : positif et toujours positif, ce qui est sans doute l’une de ses plus grandes qualités. Le voilà donc qui se bat désormais pour être à Tokyo 2020 et pour sa pomme cette fois, puisque la Fédération a eu la bonne idée de changer ce règlement (un peu stupide et injuste, il faut bien le dire). Écoutez-le dans un Hôte de Marc attachant, joyeux, intelligent et dévorant la vie à pleine dent… on en oublierait presque à quel point le sport dans lequel il a réussi à se glisser parmi les vingt meilleurs au monde est dur, dur, vraiment dur…

Rejoignez Maxime Gentges sur sa page officielle Facebook :
www.facebook.com/OfficialMaximeGentges

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Laisser un commentaire