La France a replongé dans l'horreur du terrorisme. Une fusillade en plein marché de Noël de Strasbourg a fait 3 morts et 13 blessés mardi soir 11 décembre. Le tireur est identifié et fiché S, actuellement recherché activement. Il semble blessé et aurait dû être arrêté le matin-même. Les gendarmes se sont présentés à son domicile, mais il était absent. Ils l'ont cherché durant toute la journée... on sait désormais quand il a réapparu, dramatiquement. Les Gilets Jaunes ne semblent pas décidés à suspendre leur mouvement suite à cet attentat, malgré les nombreux appels.

Hier 17 août 2017, Barcelone est nonchalamment bercée par la chaleur de l’été et habitants comme touristes, profitent de la magnifique Rambla (célèbre avenue commerçante de la capitale Catalane) … et soudain, une attaque à la voiture folle massacre les passants ! Peu de temps après, à une centaine de kilomètres, une seconde attaque a lieu, ne faisant heureusement que des blessés. Après Londres, Paris, Bruxelles, Berlin et la semaine dernière encore la région parisienne, c’est la ville la plus touristique d’Espagne qui est punie par l’E.I, qui la considère comme faisant partie de son prétendu Kalifa mondial ! A l’heure où nous publions cet article, le bilan (peut-être encore provisoire) fait officiellement état de 14 morts et plus de 100 blessés, dont beaucoup sont encore en état d’urgence absolue. Les Affaires Étrangères ont confirmé ce matin qu’il y a malheureusement une victime belge au macabre décompte.

Ayant quasi tout perdu sur le terrain militaire, Daesh lâchera sans doute ses chiens de plus en plus souvent contre les « infidèles » que nous serions.

Clic Infos

Clic Infos

Certains appellent la méthode des attaques à la « voiture bélier » le « terrorisme low cost ». Je ne suis pas sûr que ce soit une appellation judicieuse car, malgré le peu de moyens que demandent en effet ces attentats, le prix en vies humaines est à chaque fois terriblement élevé ! On sait que depuis deux ans environ, l’autoproclamé Etat Islamique (qui a cette fois très rapidement revendiqué les attaques) conseille (voire intime l’ordre) aux candidats djihadistes de se servir de voitures pour tuer facilement un maximum d’innocents. Il faut dire qu’il est difficile d’anticiper ce genre d’attaques isolées, puisqu’il suffit de détenir un permis de conduire et une carte de crédit pour louer un véhicule… voire même d’en voler un, tout simplement. Certains spécialistes qualifient aussi les auteurs de ces attaques immondes contre les populations de : loups solitaires. Là encore, pas sûr que ce soient les mots justes. En effet, ils ne sont pas solitaires puisqu’ils sont embrigadés sur Internet et que les recruteurs de l’E.I. leur retournent le cerveau en quelques semaines. Ils deviennent alors des meurtriers aveugles et assoiffés du sang des « infidèles » ! Sachant que Daesh a presque perdu tous les territoires qu’il occupait au Moyen-Orient, nous pouvions aisément anticiper le fait que ces attaques aveugles et bon marché frapperaient de plus en plus souvent l’Europe… et les exemples n’ont pas manqué ces derniers mois. Malheureusement il y a fort à parier que, maintenant que l’organisation terroriste n’a plus aucun territoire à défendre sur place, il dissémine des responsables un peu partout dans le monde, pour passer à une nouvelle forme de guerre, encore plus sale et surtout intérieure. Manifestement, le recrutement n’est pas un problème pour eux et Internet représente le parfait terreau pour trouver aisément des candidats martyrs. On peut donc redouter qu’outre ces attentats isolés et faciles à mettre en œuvre, d’autres moyens (plus sophistiqués) seront bientôt mis en place afin de nous imposer la terreur. Le risque semble particulièrement élevé, de voir ces fous mettre au point patiemment de nouveaux attentats plus élaborés, afin de faire un maximum de victimes. Le terrible « record » des plus de 3.000 morts du 11 septembre 2001 à New York reste à « battre » et il y a fort à craindre que Daesh tente de « détrôner » Al Qaeda !

Désormais en sécurité nulle part, devons-nous céder à la terreur… ou tenter de vivre « normalement » ?

Clic Infos

Clic Infos

De manière assez humaine, nous sommes très nombreux à nous demander s’il ne faut pas maintenant nous résoudre à vivre cachés, ou du moins terrifiés à chaque instant. Pouvons-nous encore sortir, nous promener, aller au marché, à l’église ou au concert… sans avoir peur de tout et à tout instant ? Probablement non… mais avoir peur ne signifie forcément renoncer à tout. Il est vrai qu’une attaque peut survenir n’importe où et une bombe sauter à n’importe quel moment. Mais si nous laissons la peur envahir notre quotidien, les terroristes auront tout gagné, puisque nous vivrions dans la terreur qu’ils tentent de nous imposer. Pourtant, il est vrai que nous devrons sans doute nous habituer à une sécurité renforcée, à nous forcer à avoir l’œil ouvert sans cesse et à apprendre de nouveaux réflexes, comme par exemple de réagir à la vue d’un objet abandonné ou de quelqu’un qui fait preuve d’un comportement suspect. C’est une nouvelle vie, mais pas la fin de la Vie ! Et c’est déjà une demi victoire pour ces fous assassins et fanatiques. Si je dis « demi » victoire, c’est parce qu’ils ne veulent pas seulement nous terroriser… ils comptent bien aussi nous diviser, nous dresser les uns contre les autres et, pour être clairs… que nous nous retournions contre la communauté musulmane. Si un jour nous avions cette naïveté, ils auraient trouvé le prétexte pour nous « punir » encore davantage, et crier « vengeance » ! Ne cédons pas, n’accusons pas tous les musulmans, nos voisins, nos amis parfois… ce serait faire le jeu des terroristes. Je sais qu’il n’est pas possible en quelques phrases de changer les idées des racistes, ni même des « méfiants » … non seulement ce serait prétentieux, mais encore totalement illusoire. Alors que faire ? Eh bien, que chacun de nous qui sommes convaincus que l’amalgame est l’ennemi de la démocratie et de notre société ouverte, fassions l’effort de véhiculer autour de nous un peu de calme dans nos réactions et beaucoup de compassion pour les victimes, sans porter de doigt accusateur contre une partie ciblée de notre société multiculturelle. Même si nous ne pouvons faire plus… c’est déjà donner un coup de frein à la haine qui se déchaîne, principalement sur Internet en général et les réseaux sociaux en particulier. Soyons donc mesurés dans nos propos et nos commentaires, comme nous devons désormais l’être dans notre vie quotidienne !

La haine et la rumeur peuvent se répandre à la vitesse d’une traînée de poudre et provoquer encore plus de dégâts que les bombes ou les attaques. Nous sommes libres et citoyens… mais surtout, nous ne sommes pas comme ces terroristes : nous n’avons pas la guerre au cœur. Ne les laissons pas l’installer !

 

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Laisser un commentaire