Diablement CLIC - La France est donc Championne du monde, après une finale certes agréable mais qui, comme l'a déclaré Didier Deschamps lui-même, n'était pas un "très grand match". La victoire est cependant incontestable, bravo donc aux Bleus ! Les Diables Rouges finissent beaux troisièmes, avec une médaille de bronze méritée au cou. Le retour en Belgique fut triomphal... à juste titre. Pour cause probablement politique, Modric finit Ballon d'Or du tournoi (et pas Eden Hazard), tandis que Thibault Courtois remporte le titre de meilleur gardien. N'oublions pas que la Belgique finit le Mondial avec la meilleure attaque (16 buts) ! rendez-vous à l'Euro 2020 !

Ce week-end, notre chroniqueur et toujours parmi les meilleurs gymnastes du monde Maxime Gentges, a fait son retour à la compétition aux Championnats de Belgique. Après plusieurs mois de convalescence due à une fort méchante blessure et une sérieuse opération du poignet, il ne se mettait pas la moindre pression et ne s’imposait aucun résultat. C’était plutôt une reprise de contact avec les agrès officiels… Max n’a regardé le tableau d’affichage des scores que vers la fin de la compétition… pour se rendre compte qu’il était médaille de bronze au concours général ! Certes, habituellement il joue le titre, mais cette troisième place inespérée sur le podium, il la prend comme un super bonus et a ressenti une immense joie, ce qui se voit sur la photo en Une. Toute la rage de vaincre de Maxime se retrouve dans cette belle image, autant que son bonheur absolu de pratiquer le sport qu’il aime tant, au plus haut niveau mondial. Les J.O. de Tokyo 2020 restent plus que jamais son objectif principal et, comme il est de retour en pleine confiance, le voilà déjà reparti pour la préparation des Championnats d’Europe à Rotterdam, le mois prochain. Nous serons encore tous derrière lui et voici déjà son « Regard nr 26 ». Come on Maxime !

Le bronze pour un retour après plusieurs mois de blessure… un beau come-back !

Bonjour à tous,

Mais, quel week-end !

Si vous suivez mon actualité sportive et que vous avez lu mon dernier Regard (nr 25) et écouté ma dernière interview sur Clic Infos, vous devez être au courant qu’avait lieu le Championnat de Belgique ce samedi 25 mai. Afin de vous faire vivre cette expérience avec moi, comme nous l’avons souvent fait ensemble lors de mes compétitions internationales, j’ai décidé de revenir sur ces derniers jours riches en émotions.

Vendredi : réveil à l’aube, pour relire une dernière fois mon cours d’introduction à la science politique avant l’examen qui débutait à 10h. J’avoue y aller avec un demi-enthousiasme car je ne vois vraiment pas en quoi pourraient consister les questions. Ceci est probablement dû au fait que je ne vais plus aux cours car c’est devenu trop difficile pour moi de concilier l’horaire à temps plein des cours et mes entraînements quotidiens. Du coup, voilà à présent deux ans je ne fréquente plus les auditoires et que j’ai décidé d’étudier l’entièreté des matières par moi-même. Il est vrai que cela rend l’exercice légèrement plus compliqué, mais je peux vous assurer que c’est finalement pour moi un gain de temps incontestable et que j’arrive à mieux profiter de mes journées à ce rythme-là. Malgré tout, en recevant la feuille d’examen, je dois admettre que je suis agréablement surpris par les questions et je pense donc m’en être plutôt bien sorti. Le premier objectif de la journée est donc réalisé. Ensuite, je prends juste le temps de manger un petit bout et file rejoindre mes « potos » de l’équipe, puis hop, direction Izegem pour l’entraînement sur podium du Championnat de Belgique. Habituellement, je n’ai pas franchement de très bonnes sensations à la veille d’une compétition, mais là, tous mes éléments passent du premier coup et je dois dire que j’apprécie l’atmosphère qui règne dans cette salle. Ensuite, je rentre vers Mons, satisfait et confiant pour la grosse journée qui m’attend le lendemain.

Samedi : dès le réveil, impossible de nier le fait que c’est un jour de compétition ! J’ai attendu ce moment pendant des mois après mon opération et là, je sens l’excitation qui m’envahit. Pourtant, je suis (exceptionnellement) très calme. En effet, je perçois bien que j’ai une certaine dose d’adrénaline en moi, mais je suis sûr que ce stress est bénéfique et que je parviens à le canaliser, pour le rendre positif. Je sais que personne ne « m’attend » vraiment lors de cet évènement, étant donnés les quelques mois très difficiles que je viens de vivre. Je n’ai donc aucune pression ni obligation de résultat. Mon seul objectif est de faire un retour sur l’ensemble des agrès, mais surtout… de prendre du plaisir. Et on peut dire que ça m’a plutôt réussi ! Je suis parvenu à sortir une « grosse » performance, au vu des circonstances. Agrès après agrès, je réalise chacun des mouvements, y compris tous les éléments neufs que nous avons ajoutés à mes nouvelles séries. Mais malheureusement, je chute au saut car mon poignet ne me permet pas de continuer à pratiquer mon ancien saut. Il me faut donc apprendre un nouveau saut et il est vrai que celui-ci n’est pas encore prêt. Mais je limite tout de même la casse et continue ma route… Je termine la compétition avec une toute nouvelle sortie à la barre fixe, en triple salto arrière. J’avoue que j’appréhendais un peu ce moment car c’est une grosse prise de risques, mais je parviens à la réaliser presque à la perfection. Je sens une montée d’émotions positives s’élever en moi et j’explose, dans un vrai cri de joie. Mais le plus beau reste à venir : comme je le disais plus haut, je venais à ce championnat sans objectif de résultat et n’avais donc pas vraiment regardé le tableau d’affichage des scores pendant la compétition. Soudain, après le dernier agrès je jette un œil, pour me rendre compte que je parviens à me hisser à la troisième place sur le podium. Je n’en reviens pas ! Je venais là réellement pour la simple recherche d’expérience et de rythme… puis en fin de compte, me voilà rentrant à la maison avec une médaille de bronze autour du cou, alors que l’ensemble des gymnastes ont sorti une incroyable prestation.

Aujourd’hui encore je ne réalise pas vraiment ce qui s’est passé. J’ai eu la sincère impression de vivre un rêve éveillé. Peut-être que ça peut paraitre bizarre, étant donné qu’habituellement je joue le titre au championnat national et il pourrait donc sembler étonnant que je sois satisfait d’une troisième place. Et pourtant, je sais d’où je viens… et j’avoue que cette médaille à une saveur très particulière pour moi. L’année a été difficile et j’ai eu de nombreux moments de doute ces derniers mois. J’essaye toujours de rester positif, mais c’est parfois très dur de garder le cap dans des situations comme celle que j’ai vécue. Heureusement, je suis vraiment encadré de la plus belle manière et ceux qui m’entourent m’ont énormément aidé à persévérer, à rester focus sur mon but final. Aujourd’hui, je peux dire que je suis de retour et je vous promets que cette compétition n’est qu’une première étape… Nous avons pris et mis au point avec mon frère (et coach) une direction qui me laisse penser que je peux réaliser de grandes choses dans les années à venir. Certains ont cru que j’étais fini, mais je ne lâche rien ! Au contraire, je me suis nourri de cette expérience et je peux vous assurer que je suis sur le point de revenir, plus fort que jamais…

Une fois de plus, je tiens à remercier toutes les personnes qui me suivent. Je sais que vous êtes chaque jour plus nombreux et votre soutien m’aide à m’obstiner dans la poursuite de mes objectifs. Je suis maintenant plus déterminé que jamais et prêt à retourner à la salle, pour préparer les sélections pour les Championnats d’Europe, qui débuteront dans un mois avec une compétition de haut vol à Rotterdam. Je vous dis à bientôt pour la suite de l’aventure. Prenez bien soin de vous…

Ciao !

Maxime.

Mon blog : www.maxime-gentges.com
Ma page Facebook : https://www.facebook.com/OfficialMaximeGentges
Site du gîte Gentges : www.gitelatannerie-ardennes.com

Share.

About Author

Notre co-fondateur et rédacteur en chef, c'est une longue carrière journalistique : télévision (RTBF), radio: RTBF (Bruxelles Capitale, la Une) BEL RTL... mais aussi dans la presse écrite belge et étrangère. Il avait fondé Fashionfact dans les années 1990, un des pionniers du Lifestyle sur la Toile. Il fut aussi parmi les premiers à présenter les infos quotidiennes et de nombreuses émissions culturelles sur des chaînes télé-internet. C'est un grand intervieweur attentif et humain, qualités qu'on retrouve dans ses articles et émissions enregistrées, comme l'Hôte de Marc. C'est un fin et passionné gastronome... Par ailleurs, il est auteur et metteur en scène de théâtre, ayant marqué Avignon durant trois ans de succès.

Comments are closed.