Après deux échecs consécutifs, un peu humiliants pour les pouvoirs en place d’alors, Paris a enfin obtenu ses Jeux Olympiques d’été, cent ans pile-poil après les premiers ! Il n’y avait plus de suspense, mais tout le monde attendait fébrilement la confirmation officielle, venue de Lima hier soir. Dans une mise en scène très convenue, le Président du CIO (Comité International Olympique) a donc remis deux cartons aux maires de Paris et Los Angeles (désormais ville hôte en 2028), qui étaient très émus. Émus… vraiment ? On verra dans les années qui viennent, si l’émotion demeure intacte ou si les réalités rattraperont la capitale organisatrice, car… attention à ce que Paris ne devienne pas une ville « organisatroce » pour ses habitants.

Aujourd’hui, c’est l’euphorie générale… ou presque.

Clic Infos - J.O Paris 2024

Clic Infos – J.O Paris 2024

Depuis cet été et l’accord passé entre Paris et Los Angeles, destiné à se répartir les J.O de 2024 et 2028 (Los Angeles ayant cédé, pour un gros montant alloué par le CIO), on n’avait franchement plus aucun doute. Un siècle plus tard, la capitale française redevient ville olympique et les légendaires anneaux ont été dévoilés dès hier soir au pied de la Tour Eiffel. C’était une belle fête, en présence de nombreux sportifs qui, il faut l’avouer, se sont fortement investis dans la candidature de l’Hexagone. Dommage au passage, que François Hollande ne bénéficie pas du résultat de ses réels efforts… il doit le regretter et c’est Macron qui remporte les lauriers. Il faut dire qu’il n’a pas hésité à se mouiller la chemise non plus, jouant au tennis en chaise roulante ou boxant sur la Seine. En tout cas, on peut dire que c’est un franc succès pour Tony Estanguet, triple champion olympique en canoë et désormais Président du Comité d’Organisation des Jeux de 2024, tout comme pour les autorités politiques de Paris et d’Île de France, principalement. Tout le monde est donc content depuis ce matin et la presse nationale autant que régionale affiche un enthousiasme certain, puisque les compétitions ne se dérouleront pas que dans la capitale. Mais il semble tout de même que pas mal de parisiens soient déjà inquiets…

Tout le monde n’a pas l’air de partager la bonne humeur générale…

Clic Infos - J.O Paris 2024

Clic Infos – J.O Paris 2024

Posez aux parisiens la simple question : « alors, heureux d’avoir les Jeux » ? Si, par réflexe bien compréhensible, la plupart vous répondront « oui » d’emblée… il suffit en général de leur laisser quelques secondes de réflexion et… le sourire se fait moins franc. Ben, ils ne sont pas bêtes les parisiens ! Ils imaginent déjà les énormes chantiers qui seront lancés pour tenir la promesse du fameux « grand Paris », indispensable pour accueillir les olympiens du monde entier. Ils entrevoient aussi très facilement les énormes embouteillages que ces travaux d’Hercule vont engendrer… comme s’ils n’en avaient pas déjà suffisamment. Mais ils pensent aussi à un seul mot : « budget » et ça les turlupine ! Ils se demandent qui va vraiment payer, si l’enveloppe sera respectée, si le rêve ne va pas devenir cauchemar de mobilité et surtout… si l’héritage, que les J.O sont sensés laisser à la ville et à la région, sera bien réel. Ils ont aussi tous en mémoire d’innombrables reportages, montrant les catastrophes que des jeux d’été ont parfois provoquées lors de lendemains très, mais très désenchantés. Certains se demandent si la Mairie n’en profitera pas pour augmenter la fiscalité et ils craignent par-dessus tout de voir flamber les prix de l’immobilier. La conséquence directe serait évidemment que de nombreux parisiens ne roulant pas sur l’or soient chassés de la capitale, uniquement pour cause de loyers devenus (encore plus) impayables ! Vous aurez peut-être noté l’énorme émotion d’Anne Hidalgo, Maire(sse) de Paris lors de l’annonce officielle à Lima : bouche grande ouverte (trop, d’après les analystes comportementaux), larmes aux yeux et grands mouvements de victoire, avant de tomber dans les bras du Président du CIO, en répétant : merci, merci, merci… Mais c’est vite oublier qu’il n’y a (vraiment) pas si longtemps, Madame Hidalgo se battait encore toutes griffes dehors… contre les Jeux à Paris ! Elle répétait à qui voulait l’entendre que la ville n’avait pas les moyens, que ce n’était pas le bon moment ou encore qu’il y eût d’autres priorités, principalement en matière de mobilité et de financement public. Nous mettrons donc, pour l’instant, ce revirement sur le pouvoir de persuasion de certaines légendes olympiques françaises : Tony Estanguet, Teddy Riner, David Douillet, Marie-Jo Perec, Laura Flessel désormais ministre des sports, et bien d’autres. Je suis tout de même curieux de voir comment son enthousiasme va prochainement évoluer… rappelons aussi qu’elle n’est pas sûre d’être toujours Maire de Paris en 2024, la République En Marche comptant bien imposer à la Mairie la plus prestigieuse de France l’un(e) des sien(nes) !

Ce sera en tout cas une grande fête du sport…

Clic Infos - J.O Paris 2024

Clic Infos – J.O Paris 2024

Le principal finalement, n’est-il pas que les Jeux Olympiques de Paris 2024 soient une grande fête du sport, que de nombreux belges ne manqueront sûrement pas de partager, pour une fois que c’est aussi près de chez eux ? Pour ce qui concerne Clic Infos… nous n’allons pas rater ça et comptons bien mettre en œuvre les moyens de vous faire vivre cet événement au mieux. Mais nous avons encore… sept ans pour être prêts. En tout cas, l’esprit de Pierre de Coubertin devrait marquer ces J.O, puisque c’est tout de même sur les terres du père spirituel des Jeux modernes qu’ils se dérouleront. Ne sont-ils pas faits pour rapprocher les peuples, promouvoir la paix entre eux, privilégier l’état d’esprit fair-play, faire rayonner de bonheur les champions ou encore rendre fiers les peuples dont les héros seront médaillés ? C’est en tout cas ce qu’on peut espérer sincèrement et, du côté de Clic Infos nous avons évidemment un espoir majeur : voir notre chroniqueur sportif et meilleur gymnaste belge Maxime Gentges en être ! S’il poursuit son chemin olympien aussi bien qu’il a commencé à le faire depuis Rio et que sa forme d’alors le lui permet (il aura trente ans) … il espère bien y défendre nos couleurs nationales, ce qu’il aime par-dessus tout et nous aussi ! Vous imaginez… un membre de notre équipe sur le podium ? Ahhhh, il nous reste (à tous) quelques années pour rêver…

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Comments are closed.