Certes, il est fort d’un groupe de 17 députés, ce qui n’était jamais arrivé et on comprend donc la vague d’enthousiasme qui le transporte depuis les élections et son très bon score au premier tour de la présidentielle. Mais s’il prend souvent la parole à l’Assemblée Nationale (à vrai dire chaque fois que possible, voire même sans qu’on la lui ait donnée), Monsieur Jean-Luc Mélanchon vu de l’extérieur, commence à faire un peu vieux pantin désarticulé. Alors, c’est vrai… c’est un grand tribun et je pense même que je serais prêt à payer ma place pour le voir faire du stand-up, lui ou l’un de ses hologrammes d’ailleurs, c’était tout de même sacrément bien joué. Cependant, il faut avouer que, si on écoute réellement son discours, on se retrouve envoyé dans une très moyenne séquence de Back to the Future ! Idées d’extrême gauche, doctrine trotskiste totalement dépassée, que même la défunte Union Soviétique n’a jamais pu réellement mettre en œuvre et opposition systématique, quand ce n’est pas à la limite de l’insulte… hormis aux oreilles de ses militants, le langage de la France Insoumise devient inaudible, à force de hurler.

Ce n’est presque plus de l’opposition, mais une cacophonie qu’on nous sert comme organisée.

Clic Infos - Mélanchon

Clic Infos – Mélanchon

L’opposition, je l’ai déjà rappelé, est parfaitement saine et légitime dans une démocratie et même indispensable, personne ne pourrait honnêtement prétendre le contraire. Mais il y a opposition et… Nopposition ! Avec la France Insoumise, beaucoup ont cru que Mélanchon s’était assagi, mais que nenni. Dès le soir du premier tour de la présidentielle, il a retrouvé toute sa verve et… sa mauvaise foi, au point d’en rejeter les résultats, comme on le fait dans les républiques bananières. Ah, ouf… il n’est pas mort et le revoilà ! Pour le spectacle politique c’est déjà ça mais, très franchement, feu Georges Marchais était bien plus drôle ou, à tout le moins intelligible.

Des députés qui prônent la révolte dans la rue… c’est du jamais vu.

Clic Infos - Mélanchon

Clic Infos – Mélanchon

Dès la rentrée parlementaire, nous avons eu droit à la scénette des députés Insoumis arrivant au Palais bourbon tous poils de poitrine dehors, sans cravate, réalisateur-député opportuniste en avant et porte-parole cheveux au vent, prête à tout pour qu’on l’aperçoive à l’image. OK, c’était encore un joli coup de com’… mais à force de critiquer Macron pour les siens, c’en était tout de même un peu ridicule ! Le sketch des courses à 5 €, amenées dans l’hémicycle pour faire le buzz… encore bien vu, même si c’était franchement très populiste, cette fois. Les accusations d’amateurisme contre les députés-débutants de la République en Marche ont eu pas mal d’effet, mais personne n’a pensé à rappeler que ceux de la France Insoumise ne l’étaient pas moins. Ils ont juste eu un avantage… étant dans l’opposition, ils n’ont pas été amenés à présider de séance plénière et donc, n’avaient aucune (mal)chance de se ridiculiser devant les caméras de télévision. Non, non… la télévision elle, semble juste faite pour aller l’y accuser, en même temps que l’ensemble de la presse d’ailleurs, d’être malhonnête, de faire le jeu du Président Macron (l’ami de banquiers) et de diffuser de fausses nouvelles sur les insoumis. Cela me fait étrangement penser au langage Le Peniste, voire même à celui d’un certain américain, dont le monde entier craint que lors d’une crise de nerfs, il n’appuie sur le bouton nucléaire ! Franchement… où sont donc les idées concrètes dans tout ce charivari ? Les propositions réalistes je veux dire, pas les promesses intenables mais qui collent le frisson à tous les électeurs, savourant à l’avance le monde idéal, égalitaire, sans riches ni patrons, où tout le monde serait heureux et où on tiendrait compte de toutes les idées, de tous les citoyens et même de leur chat, si c’était possible… Car dès qu’on parle chiffres, financements, ressources ou encore projections, on se contente de pousser un coup de gueule contre le capital… et le Président, bien sûr, avant de passer à autre chose, par exemple nier que Maduro a plongé le riche Venezuela dans la dictature… comprenne qui pourra !

Une porte-parole, qui la porte jusqu’en conférence de presse du Premier Ministre.

Clic Infos - Mélanchon

Clic Infos – Mélanchon

Elle était celle du candidat Mélanchon, mais aussi son avocate… Raquel Garrido est désormais chroniqueuse pour la nouvelle émission de Thierry Ardisson sur C8 et, à ce titre, avait sa place parmi les journalistes (qu’elle conspuait encore hier, les accusant de « mélanchonicide » systématique). La voilà donc à Matignon (à défaut de l’Assemblée où elle n’a pas été élue), au milieu des très méchants et stupides journaleux politiques et économiques, je dirais même plus… la voilà subitement de la grande famille.  Attentifs à la présentation des fameuses ordonnances sur le Code du Travail, ils sont prêts à faire le leur, à savoir relayer ces importants textes à leurs lecteurs, auditeurs, téléspectateurs et autres internautes (qu’on soit pour ou contre, on ne peut nier qu’ils sont capitaux pour la température de la rentrée sociale). Madame donc, pardon la chroniqueuse Garrido, attrape le micro et pose au Premier Ministre la question qui tue, au nom de C8 : « j’ai lu sur le site d’Europe 1 cet été que, puisque ce ne sont pas les députés qui ont rédigé cet immense travail… que c’est une poignée de personnes (c’est vrai, ils seraient une dizaine d’experts seulement) qui ont travaillé au cœur du mois d’août. Est-ce vrai qu’elles ont écrit ligne par ligne, article par article, la somme de ce que vous venez de nous présenter… et qui sont-ils, peut-on avoir leur parcours » ? Elle est ravie… l’opposition insoumise a encore réussi un joli coup et à s’imposer à la conférence de presse la plus importante de la rentrée. C’est sûr… ce soir ça fera tous les JT et la politique politicienne s’est invitée là où on ne l’attendait pas !

Si c’est tout cela que d’être insoumis… y a-t-il vraiment des raisons d’en être fier ? Monsieur Mélanchon et ses députés continueront-ils à faire leur cinéma sur la scène de l’Assemblée (le député-réalisateur François Ruffin, Césarisé pour Merci Patron, sera de bon conseil) ? Poursuivront-ils leurs appels à la révolution et au déferlement du peuple sur Paris le 23 septembre, rappelant à chaque fois qu’ils y attendent aussi ceux qui ne sont pas (encore) Insoumis… tant qu’à faire ratissons large, encore une fois. Mais attention, si la mobilisation n’est pas au rendez-vous et qu’il y a moins de monde que les millions de citoyens prêts à mettre la tête de Macron sur une pique, attendus et annoncés par le Grand Révolutionnaire en chef des Insoumis sera, et aussi devant les caméras de toutes les maudites télévisions, ce sera le fiasco le plus ridicule de la carrière de Jean-Luc le Député… qui, finalement, décidera peut-être alors de crier moins fort et moins souvent, pour reprendre une place plus logique et plus calme dans l’opposition… Allez, vous en êtes capable Monsieur Mélanchon ! Dans la vie parlementaire, il y a des règles auxquelles, même vous… devez bien vous soumettre !

Share.

About Author

Notre fondateur et rédacteur en chef, c'est une longue carrière journalistique : télévision (RTBF), radio: RTBF (Bruxelles Capitale, la Une) BEL RTL... mais aussi dans la presse écrite belge et étrangère. Il avait fondé Fashionfact dans les années 1990, un des pionniers du Lifestyle sur la Toile. Il fut aussi parmi les premiers à présenter les infos quotidiennes et de nombreuses émissions culturelles sur des chaînes télé-internet. C'est un grand intervieweur attentif et humain, qualités qu'on retrouve dans ses articles et émissions enregistrées, comme l'Hôte de Marc. C'est un fin et passionné gastronome... Par ailleurs, il est auteur et metteur en scène de théâtre, ayant marqué Avignon durant trois ans de succès.

Laisser un commentaire