(Belgique - Mondial Russie 2018) - Un groupe de neuf Diables Rouges est monté sur le terrain d'entraînement du centre national de Tubize, au deuxième jour de préparation à la Coupe du Monde de football en Russie (14 juin-15 juillet). La tempête de la non sélection de Radja Nainggolan semble se calmer un peu, même si des supporters des Diables menacent de faire dix minutes de silence lors du match amical Belgique - Portugal à Bruxelles, le 2 juin... à suivre. Clic Infos y sera sans doute.

Il fêtera son 350ème anniversaire l’année prochaine… c’est un des plus magnifiques bâtiments de Paris : l’Opéra National, au Palais Garnier. Cette plus que vénérable institution a décidé de sacrifier à la modernité, sans doute pour dépoussiérer son image un peu élitiste de lieu réservé aux amateurs d’opéras et de ballets… et plus que certainement afin d’attirer un nouveau public, plus généraliste, plus jeune. Le PSG avait déjà lancé avec beaucoup de succès son escape game (jeu basé sur des situations qu’on vit dans les lieux, souvent rehaussé du jeu de comédiens, qui vous guident), mais personne n’a vu le coup venir du côté de l’Opéra ! En tout cas, voilà une vraie occasion de découvrir cet endroit magique et plein de mystères pour le commun des mortels, entre amis ou en famille. Une parfaite manière de s’amuser tout en se cultivant. Après avoir vécu l’expérience, peut-être aurez-vous envie d’y retourner… mais cette fois, pour sa programmation artistique.

Une véritable enquête à mener au cœur du Palais Garnier…

Après le Parc des princes, c’est donc au tour de l’Opéra de Paris de se convertir à la mode de l’escape game. En effet, un peu à la surprise générale des journalistes, le Palais Garnier a annoncé cette semaine qu’il allait s’ouvrir à un tout nouveau public, en proposant dès le 9 juin prochain un jeu d’évasion (escape game) grandeur nature entre ses murs. Le thème de ce tout nouveau genre de divertissement pour l’endroit : rien moins que le légendaire fantôme de l’Opéra. Chaque nouvelle évasion réunira jusqu’à 150 participants, ce qui n’est pas rien et promet une sacrée ambiance. Cet escape game au cœur du Palais Garnier, haut-lieu de la danse classique et de l’opéra, est présenté comme une « expérience immersive ». La billetterie du jeu, intitulé Inside Opéra, vient donc de vous ouvrir la possibilité de réserver votre place dans cette aventure. Pendant une heure et demie, les participants devront déchiffrer diverses énigmes, au sein-même du prestigieux établissement. Cette initiative est inédite pour l’Opéra de Paris car jusqu’ici, en dehors des représentations, l’accès au magnifique palais était exclusivement réservé aux spectateurs et aux visiteurs de ce monument historique emblématique de Paris. S’adressant aux « passionnés d’histoire, amoureux de danse et de musique, férus d’énigmes et amateurs de nouvelles expériences », ce jeu d’évasion consistera à résoudre « la malédiction du fantôme de l’Opéra » avec la participation de différents comédiens en costumes d’époque, selon le communiqué commun de l’Opéra de Paris et de Team Break, l’un des leaders des jeux d’évasion, objet d’un véritable engouement qui agite le public à chaque fois qu’on lui propose une nouvelle aventure de ce genre. Succès sans doute garanti !

Vous pourrez découvrir tous les lieux emblématiques de l’Opéra de Paris !

Il y a quelques semaines donc, le Parc des princes et le PSG avaient lancé leur propre version de ce jeu, pour attirer d’autres cibles que les seuls fans de football. L’Opéra de Paris applique finalement la même politique de « recrutement », pour tenter de fidéliser un nouveau public. L’institution fêtera son 350ème anniversaire en 2019 et veut sans doute ainsi montrer qu’il reste à la page. Le jeu Inside Opéra se déroulera les jours où il n’y aura pas de représentations artistiques, ballets ou opéras, bien entendu. Les participants (dont vous, peut-être) mèneront une enquête en circulant librement dans les différents espaces emblématiques de ces lieux légendaires, au passé même cinématographique. Tout le monde se souvient de Louis de Funès en chef d’orchestre psychorigide et égoïste, dans la Grande Vadrouille (Gérard Oury – 1966). Vous pourrez donc prendre le fameux grand escalier, passer par l’avant-foyer et le grand foyer, mais aussi découvrir la légendaire loge du fantôme de l’Opéra dans la grande salle du Palais Garnier, au célèbre plafond peint par Chagall. Pour intensifier au maximum l’immersion dans le jeu et les sensations fortes, les participants seront masqués. Basé sur la légende du fantôme de l’Opéra, roman fantastique de Gaston Leroux publié en 1910, l’aventure commence pendant les répétitions de La Flûte enchantée de Mozart, à la veille de la première. Ces répétitions seront évidemment et soudainement perturbées par des événements très étranges… « Cette nouvelle expérience immersive dans le palais, permettra aux visiteurs de découvrir autrement les secrets de ce chef-d’œuvre architectural signé Charles Garnier, inauguré en 1875 », souligne l’Opéra National de Paris, rappelant que 670.000 personnes visitent chaque année Garnier, en dehors des représentations. Vous ne trouverez les billets nulle part ailleurs que sur Internet. Ils sont proposés à 28 € pour les adultes et 22 € pour les moins de 14 ans, tandis que l’entrée est gratuite pour les moins de 4 ans. Ceci étant dit, est-ce qu’un enfant de cet âge a sa place dans un tel jeu ? Quoi qu’il en soit, pour les plus grands, amateurs de jeux d’évasion et à l’âme de détective de surcroît, voilà une expérience qui peut se révéler passionnante.

Un scénario conçu avec des historiens et des spécialistes.

Le jeu « Inside Opéra » est, on le sait, une grande première et une vraie expérience pour la vénérable institution. Il a été imaginé par les mêmes concepteurs que « Inside PSG », qui permet depuis décembre dernier aux enquêteurs amateurs de foot de découvrir les coulisses du très célèbre Parc des Princes. « C’est un concept novateur qui mélange escape game et théâtre interactif », décrit Pierre-Henri Londner, l’un de ses concepteurs. Dès que nous l’avons imaginé, nous avons pensé que le Palais Garnier serait un lieu vraiment idéal. « Ça n’a pas été forcément très simple à mettre en place, notamment en termes de respect des règles de sécurité, mais nous avons trouvé les solutions ». Dans cette véritable chasse au fantôme, « le spec-acteur », comme aime le qualifier Mr Londner, devrait bien sûr s’amuser, mais pas seulement. « Nous avons travaillé notre scénario avec des historiens et des spécialistes. Il est construit autour de l’architecture de ce bâtiment magnifique et des anecdotes qui ont pu s’y dérouler. En sortant, le visiteur devrait avoir appris pas mal de choses sur le lieu, son histoire, mais aussi sur La flûte enchantée… Saviez-vous par exemple, qu’il y a une loge du fantôme de l’Opéra à Garnier » ? Le concept, destiné absolument « à tous les curieux du patrimoine français, âgés de 7 à 77 ans », devrait permettre d’attirer un nouveau public, sans doute un peu plus jeune que celui qui participe aujourd’hui aux traditionnelles visites commentées de Garnier. Il a également pour vocation d’être décliné dans d’autres monuments emblématiques. « Nous avons des envies, mais c’est trop tôt pour en parler. Forcément, on pense à la tour Eiffel… ».

« Inside Opéra », à partir du 9 juin jusqu’à la fin août minimum, au Palais Garnier. 28 € (adultes) et 22 € (moins de 14 ans). Seulement en prévente sur : www.inside-infos.fr

Share.

About Author

Notre co-fondateur et rédacteur en chef, c'est une longue carrière journalistique : télévision (RTBF), radio: RTBF (Bruxelles Capitale, la Une) BEL RTL... mais aussi dans la presse écrite belge et étrangère. Il avait fondé Fashionfact dans les années 1990, un des pionniers du Lifestyle sur la Toile. Il fut aussi parmi les premiers à présenter les infos quotidiennes et de nombreuses émissions culturelles sur des chaînes télé-internet. C'est un grand intervieweur attentif et humain, qualités qu'on retrouve dans ses articles et émissions enregistrées, comme l'Hôte de Marc. C'est un fin et passionné gastronome... Par ailleurs, il est auteur et metteur en scène de théâtre, ayant marqué Avignon durant trois ans de succès.

Comments are closed.