Le terroriste qui a tué trois personnes et en a blessé 13 autres au marché de Noël de Strasbourg, a été abattu par les forces de police après avoir tiré sur eux. Il était l'objet d'une véritable chasse à l'homme. En France, la polémique enfle pour comprendre comment un homme armé a pu pénétrer dans un périmètre protégé. Il avait été condamné près de trente fois déjà, au cours de sa "carrière criminelle". Fiché S, il n'était pas surveillé H 24. L'attaque a été revendiquée jeudi par l'État Islamique. Certains partis d'opposition demandent l'enfermement préventif de tous les fichés S...

Il s’agit d’un projet imaginé par l’agence Motion Code : Blue, et c’est peu dire qu’il est totalement pharaonique. L’idée consiste en effet à transformer un réel pétrolier en énorme yacht privé, d’un luxe inégalé mais aussi innovant technologiquement. Avec ses 280 mètres de long, Imara deviendra le plus grand yacht privé voguant sur les océans de notre bonne vieille planète. Ce record est actuellement encore détenu par le magnifique Azzam, qui n’a déjà pas grand-chose à envier au Titanic… j’exagère un peu, mais il représente le caviar absolu des bateaux privés.

Une coque blanche et or… pureté et esprit ou simplement richesse et richesse ?

Imara n’est donc pour l’instant rien d’autre qu’un « simple » pétrolier, dont le destin est de finir transformé en yacht de luxe et de commencer une nouvelle vie sous un nom qui s’inspire directement des « Émirats ». Ce projet incroyable de plateforme de pétrolier SuezMax (terme employé pour désigner des pétroliers dont la taille permet de passer le canal de Suez, mais trop imposante pour le canal du Panama) de 280 mètres de long, a été imaginé et conçu par le célèbre cabinet de design Motion Code : Blue. Imara sera donc le premier navire « pétrolier de plaisance » et luxe, modernisme mais aussi élégance s’y côtoieront dans une totale démesure… à la hauteur des rêves fous de ses concepteurs. Ce navire de plaisance est donc destiné à une clientèle très-très ciblée et très-très resteinte, qui pourra se permettre un achat de cet ordre et qui veut avant tout exposer au monde entier richesse et luxe absolus. Bref… des « m’as-tu-vu », sans méchanceté aucune. J’avoue pourtant qu’en voyant la plaquette de presse, je n’ai eu qu’un envie instantanée : le voir un jour en vrai et si possible y poser les pieds.  Avec sa coque blanche et or, le projet Imara joue sur les couleurs simples et luxueuses à la fois (dans certaines religions, la couleur dorée représente l’esprit et le blanc la pureté). En fonction des souhaits du futur propriétaire, il pourra aussi fonctionner de manière écologique. Avec une longueur de 280 mètres, une largeur de 57 mètres et un total de 11 ponts, Imara va clairement révolutionner les codes traditionnels de la plaisance.

Des lignes épurées et une silhouette ultra moderne.

Coming Chic - Motion Code Blue imara

Coming Chic – Motion Code Blue imara

L’idée de base était de ne pas dénaturer la structure du pétrolier, tout en y intégrant un esthétisme absolu et précieux, combiné à des éléments architecturaux résolument modernes. Le pont avant surélevé peut accueillir pas moins de trois pistes d’hélicoptère et deux d’entre elles peuvent descendre jusqu’au hangar situé en contrebas. En tout, le navire peut recevoir à son bord 5 hélicoptères, dont deux dans le hangar et trois sur le pont supérieur. Une des caractéristiques extérieures principales de l’Imara est son grand atrium, situé en plein milieu du navire, juste au-dessus du garage flottant et de la plage. Il s’étend carrément sur quatre ponts et permet de profiter d’une vue à 360 degrés, depuis le garage flottant. Celui-ci peut accueillir des véhicules et jouets nautiques, auxquels on accède facilement grâce à quatre trappes latérales (deux de chaque côté) de quinze mètres chacune. Des tenders (véhicules de loisirs nautiques en l’occurrence) jusqu’à 90 pieds, peuvent être ancrés dans ce grand garage flottant. Autour de l’atrium se trouvent des salons, des restaurants, plusieurs bars et magasins. Le pont principal comprend une immense piscine avec bar intégré et palmiers. Une  cascade d’eau d’une hauteur de quatre ponts, se déverse tout autour de l’atrium. Au niveau de la grande tour, on retrouve une terrasse « guests » avec bars, salons et salle à manger. La terrasse arrière est exclusivement dédiée au propriétaire avec piscine privée, jacuzzi et chaises longues. Pour circuler sur les nombreux ponts du navire, on utilise des voitures électriques customisées BMW i3… Plusieurs ascenseurs ou plateformes de levage desservent les différents ponts et de larges couloirs permettent aux véhicules de circuler. Sur les ponts, de nombreuses zones sont équipées de panneaux solaires, afin de donner une dimension écologique à ce grand navire… dont on préfère tout de même ignorer la note d’un plein.

Un design intérieur qui va laisser les passagers bouche bée…

Coming Chic - Motion Code Blue imara

Coming Chic – Motion Code Blue imara

À l’intérieur du yacht, on se déplace également en véhicule électrique pour parcourir les immenses couloirs. Chaque invité à bord possède d’ailleurs son propre garage, situé en face de sa cabine. Un service de conciergerie privé s’occupe des voitures, quand elles ne sont pas utilisées par les passagers. Les ponts supérieurs de la tour abritent plusieurs appartements, comprenant de grandes terrasses privatives. Deux ascenseurs et de larges escaliers desservent l’ensemble des étages. Les deux ponts supérieurs sont réservés à l’hébergement exclusif de l’équipage (quartier des officiers, quart du capitaine) avec un spacieux pont sur le haut de la tour. Les deux ailes latérales accueillent de grandes zones de bain de soleil, ainsi que des bars et des salons d’où la vue est à couper le souffle, à quarante mètres au-dessus de la ligne de flottaison ! Au total, il y a huit suites VIP avec étage, chacune possédant sa terrasse privée, fenêtres du sol au plafond, salon personnel et plage. 12 autres cabines « guests » sont également disponibles. Les chambres ont une hauteur sous plafond de trois mètres, ce qui donne une forte impression d’espace, à la manière d’un loft. Les quartiers très privés, réservés aux propriétaires, sont situés au-dessus du garage flottant dans la section centrale de la coque et incluent salons, spa, piscine intérieure, salle de fitness, bureau, salle d’étude, bibliothèque et même une galerie d’art. En plus de ce quartier, les invités très privilégiés ou la famille du propriétaire ont également accès à trois appartements, dans la tour avec terrasse et spa privé. Un accès exclusif avec ascenseur et escalier est évidemment prévu…

Et enfin… quelques équipements (encore plus) extravagants pour un yacht.

Imara recèle également de grands espaces communs pour y organiser des réceptions, comme une grande salle de bal de 40 x 50 m, une salle à manger pour 100 personnes, une galerie d’art semi extérieure, plusieurs restaurants et bars, un salon de thé, plusieurs boutiques, un bar à chicha, une grande salle de gym face à la mer avec court de tennis intérieur, 4 grandes plage avec accès à la mer, une salle de cinéma, de théâtre et de concerts… L’Imara propose également une activité plutôt rarissime sur un yacht : 4 grandes pentes de ski, auxquelles on accède grâce à un remonte-pente, ainsi qu’un chalet pour se reposer après l’effort.

Vous avez dit « excès »… mais non, nous parlons juste là du plus incroyable yacht privé qui ait jamais été conçu. On n’évoque pas encore de prix, mais soyez certain que cette merveille (ou cette horreur pour certains) verra bien le jour. En effet son promoteur, Motion Code : Blue est une agence de design autrichienne célèbre qui conçoit uniquement des « superyachts » très tendance et modernes, toujours avec une vision très futuriste et avant-gardiste. Tous ses projets se sont concrétisés… nous avons hâte de connaître le prix que devra débourser le premier propriétaire de ce yacht hors du commun !

Site officiel de l’agence pour découvrir d’autres folies nautiques : www.motioncodeblue.com

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Laisser un commentaire