USA : 850.000 fonctionnaires américains (non indispensables) ne sont plus payés à partir d'aujourd'hui aux États-Unis... c'est le Shut Down comme cadeau pour le premier anniversaire de l'investiture de Trump. Les démocrates étaient prêts à voter le budget, à condition que la Maison Blanche renonce à expulser les jeunes migrants illégaux. Trump a refusé... À partir de lundi, la moitié du personnel de la White House sera donc au chômage technique et non payé.

L’expo s’intitule assez logiquement « Open eyes », car l’artiste a laissé traîner son regard un peu partout dans le monde. Enfin, traîner… ce n’est pas vraiment le bon terme. Il l’a plutôt cultivé, laissé vagabonder, repérer, remarquer, souligner des choses qu’il a captées et dont le commun des mortels n’aurait pas saisi la beauté ou l’intérêt. Benoit Theunissen est un artiste goguenard, souriant presque rieur, généreux et qui vient du cinéma où il est technicien de prise de vues. Comme les viseurs de cinéma sont très différents de ceux des appareils photos, il s’est amusé à concevoir un format panoramique qui n’appartient qu’à lui et cela donne à l’exposition un grand bol d’air. C’est cela… en se plongeant dans ses photos horizontales, on respire !

Une exposition photos qui invite à plonger dans le monde, au travers de formats panoramiques et d’un regard perçant, doux… parfois poétique.

Clic Infos - Galerie UP UP

Clic Infos – Galerie UP UP

Sous la houlette du joyeux duo d’Azerty Press & PR, composé des souriantes et élégantes Muriel Malalel et Isabelle Ferier, ce nouvel espace bruxellois destiné aux artistes sent la bonne humeur et la simplicité, mais aussi l’efficacité d’un lieu précis et clair. Un tout petit bémol peut-être sur les éclairages, qui mériteraient d’être encore un peu travaillés et adoucis, mais c’est un détail dans une ambiance un peu hors de sentiers battus. Pas de snobisme « élitiste », du champagne et des jolis petits fours certes, mais pas cette ambiance par trop feutrée et souvent un peu guindée que l’on retrouve dans beaucoup de vernissages, où l’on vient davantage montrer sa nouvelle tenue que regarder le travail d’un artiste. Ici, c’est plutôt une ambiance gentiment bohème, beaucoup de gens de cinéma copains du photographe du jour, mais quand on écoute les conversations ou qu’on y prend part… ça parle de ce qui est aux cimaises ! Et ici on parle évidemment du regard de Benoit Theunissen sur le monde, qu’il semble avoir pas mal parcouru, l’appareil en bandoulière. Chaque cliché est le reflet d’un instant, d’une fraction de temps arrêté, comme si ce qui l’entourait avait posé juste pour l’artiste et encore… avec plaisir ! On découvre ainsi Marrakech, la Réunion, le Brabant Wallon, l’Irlande du nord, l’Angleterre, des paysages, des portraits… J’ai eu quelques coups de cœur : un étonnant tunnel d’arbres en Irlande du Nord, une plage abandonnée et ponctuée d’un éclair magnifique à la Réunion, un banc au bord de l’eau, un champ vert tendre à Lasne, un pier mystérieux à Brighton, des draps rouges séchant nonchalamment à la chaleur de Marrakech ou encore une vue magnifique de Grèce. Une technique très particulière du flou (issue du cinéma) est parfaitement maîtrisée et donne un trait de mystère à certains clichés. Les regards de quelques portraits nous emmènent en Colombie, à travers les yeux d’une vieille dame qui a du en voir de toutes les couleurs, par exemple. L’exposition restera sans doute accrochée jusqu’aux environs du 5 janvier, mais rien ici n’est coulé dans le bronze (paradoxal pour une galerie) et c’est bien l’état d’esprit qui ressort de cet endroit. Un lieu de partage, où se rencontrent le sérieux de la gestion et la liberté des artistes… A ne pas manquer, si vous êtes de passage à Bruxelles.

Up Up… un espace de co créativité à louer. C’est un concept créé par des artistes pour des artistes.

Clic Infos - Galerie UP UP

Clic Infos – Galerie UP UP

Il n’est pas toujours facile pour un jeune artiste (ou moins jeune, mais en début de carrière) de mettre une exposition sur pieds. Trop souvent le problème est financier car, s’offrir une expo dans une galerie bien établie coûte cher. Souvent un loyer de base, les frais d’organisation du vernissage, les invitations, le catalogue et… les commissions de galeries ! La plupart du temps, sur les prix de ventes de ses œuvres, l’artiste devra rétrocéder aux lieux un lourd tribu, entre 30 et 50%, quand ce n’est pas plus encore. Ce n’est donc pas facile à assumer quand on débute… Et voilà où la Up Up Gallery se distingue. C’est une volonté de ses fondateurs : pas de commission, juste un loyer hebdomadaire fixe d’environ 600 €. Vous me direz que cela fait tout de même cher et pourtant… Primo ce n’est pas cher pour une galerie qui dispose de tout le matériel nécessaire à mettre les œuvres d’un artiste en valeur. Secundo, et c’est ce qu’espèrent les initiateurs du projet, si trois jeunes talents décident d’exposer ensembles… cela ne fait plus que 200 € par artiste. Et ça, c’est nouveau… La Galerie Up Up a son fichier, l’exposant le sien et réunis cela donne un vernissage efficace. Les frais quant à eux, sont divisés aussi et cela permet de s’offrir une exposition à moindre frais et surtout, sur laquelle l’artiste percevra l’intégralité de ses ventes ! Bien sûr, toutes les galeries ne peuvent fonctionner sur ce principe, mais si quelques-unes décidaient d’offrir ce genre d’opportunités, il est probable qu’elles deviennent rapidement de véritables pépinières de talents. Donc, si Bruxelles vous intéresse pour y présenter votre travail, prenez contact et laissez-vous prendre en main par une équipe qui manifestement ne vous veut que du bien ! Le lancement officiel de la Up Up Gallery aura lieu le 12 janvier 2017, à l’occasion d’une première expo de groupe et nous y serons évidemment, pour tout vous raconter et vous montrer.

Clic Infos - Galerie UP UP

Clic Infos – Galerie UP UP

Clic Infos - Galerie UP UP

Clic Infos – Galerie UP UP

Up Up Gallery
237 Chaussée de Wavre
1050 Bruxelles

Site officiel : www.upupgallery.com

Share.

About Author

Notre co-fondateur et rédacteur en chef, c'est une longue carrière journalistique : télévision (RTBF), radio: RTBF (Bruxelles Capitale, la Une) BEL RTL... mais aussi dans la presse écrite belge et étrangère. Il avait fondé Fashionfact dans les années 1990, un des pionniers du Lifestyle sur la Toile. Il fut aussi parmi les premiers à présenter les infos quotidiennes et de nombreuses émissions culturelles sur des chaînes télé-internet. C'est un grand intervieweur attentif et humain, qualités qu'on retrouve dans ses articles et émissions enregistrées, comme l'Hôte de Marc. Le 20 mars 2017, il a été élu Administrateur de l'AJPBE (Association des Journalistes Périodiques Belges et Étrangers). C'est un fin et passionné gastronome... Par ailleurs, il est auteur et metteur en scène de théâtre, ayant marqué Avignon durant trois ans de succès.

Laisser un commentaire