FRANCE - Dans le sud-ouest (Millas), le bilan de la collision entre un train et un bus scolaire s'est alourdi ce vendredi matin. Il est passé à cinq morts, tous âgés de maximum 14 ans. Plusieurs blessés sont encore en état d'urgence absolue... ce bilan pourrait donc encore s'alourdir.

Tiens, on parle de livres sur Clic Infos ? Ben oui, pourquoi pas ? Et puis, si nous voulions la jouer chic à fond, on vous rappellerait que J.K. Rowling est devenue richissime grâce à son petit sorcier et qu’elle porte désormais des diamants gros comme ça… et toc ! Mais ce n’est pas pour cela que nous évoquons l’enfant prodige de Poudlard. Simplement, la Saga Harry Potter est un réel phénomène d’édition, voire de société, et nous ne pouvions passer sous silence l’arrivée sur scène et dans les librairies de ce que d’aucun considèrent comme le 8ème opus de la saga.

Si, comme moi je l’avoue bien volontiers et sans honte, vous êtes totalement Pottermaniaque, vous ne pouviez qu’attendre en trépignant d’impatience l’arrivée de l’Enfant Maudit… Ce qui est top, c’est que vous pouvez aller le découvrir sur scène (en réservant des mois à l’avance) et en librairie. Comme à chaque sortie, de nombreux magasins à travers le monde entier avaient organisé des happenings de nuit, pour des dizaines de milliers de fans déguisés et armés de baguettes magiques, fidèles au rendez-vous et… totalement hystériques, il y a une semaine !

Signé J.K. Rowling, mais aussi Jack Thorne et John Tiffany… une expérience à six mains, mais tout a changé.

Clic Infos - Harry Potter

Clic Infos – Harry Potter

Le texte est cette fois celui d’une pièce de théâtre (texte intégral et didascalies), qui se joue actuellement à Londres et évidemment à guichet fermés. Les trois noms qui apparaissent sur la couverture de ce qui est devenu pour beaucoup le huitième tome de la série de livres, sont ceux de l’auteur d’origine, bien sûr… mais aussi du dramaturge Jack Thorne et du metteur en scène John Tiffany. Cela surprend évidemment et en gêne même certains, qui se considèrent un peu trahis. Évidemment, dans la pièce Harry a pris de la bouteille et certains fans le trouveraient même trop vieux. Le voilà donc père de famille et son ado fait une crise : il ne supporte pas très bien d’avoir un père universellement célèbre. Et puis, accrochez-vous bien… Harry est retraité du Quidditch et préside même le Ministère de la Magie. Perturbant pour les fans du sorcier comme moi, qui ont assisté à tant de combats contre l’institution…

22 ans plus tard, on retrouve le château, les « fils de », les maisons et Un Potter à Serpentard, le choc ultime !

Clic Infos - Harry Potter

Clic Infos – Harry Potter

Nous sommes donc plus de vingt après la fin du septième tome, vingt-deux pour être précis. Voldemort est… mort et Albus Potter (hommage au professeur Dumbledore) fait sa grande entrée à l’école des sorciers. Dans le Poudlard Express, il fait la connaissance de Scorpius Malefoy (que son prénom rend immédiatement antipathique), fils de Drago, qui était le pire ennemi de son père. Les garnements vont jusqu’à sympathiser (urticaire garanti pour les fidèles d’Harry). Mais, bien entendu, tout n’est pas aussi simple et les rumeurs vont vite bon train… Scorpius serait en fait le rejeton de « Celui donc on ne doit pas prononcer le nom » ! Sans pouvoir tout à fait se détacher d’une certaine ambiance « il est dur dur d’être le fils de »… l’intrigue est pleine de petites trouvailles et tourne autour de l’amitié naissante en Albus et Scorpius (non, ce n’est pas un texte ancien latin). Mis à l’écart par les autres, les deux gugusses vont se retrouver ensemble, et selon les instructions du Choipeau Magique, dans la maison Serpentard ! C’est évidemment politiquement très incorrect et a de quoi donner de terribles allergies à tous les Pottermaniaques sincères.

La pièce et le livre sont en sorte déjà des Madeleines de Proust pour les quadras, qui se dégustent comme un choco-grenouille…

Clic Infos - Harry Potter

Clic Infos – Harry Potter

Les gamins vont, malgré l’effarement des fans, tenter de réparer des erreurs du passé. Mais, bien évidemment, on ne peut pas manipuler un retourneur de temps comme une banale télécommande de Playstation ! Pour se plonger dans la magie de ce nouvel opus, il faut passer au-dessus de l’aversion qu’inspire la paire de copains, à la base. Mais on s’y fait… Harry Potter campe un réel père dépassé, comme peuvent l’être beaucoup de pères en 2016, et il est complètement empatouillé dans l’amour sans limite qu’il voue à son fiston. Étonnamment Ron, qui est toujours le meilleur ami de Harry, semble être devenu un papa plus cool et détendu que Potter. Il se trouve que leurs héritiers ont du boire une potion de courage, car ils sont vraiment braves, ce qui ne les empêchera pas de faire des boulettes, bien évidemment. On retrouve pas mal de personnages emblématiques qui nous ont bercés dans les films, mais on découvre aussi de nouveaux héros auxquels on s’attache illico.

Certains diront qu’on reste dans la lignée des sept romans, d’autres parleront de pompe à fric (ce qui se dit déjà depuis longtemps)… Mais personne ne reprochera à J.K. Rowling d’avoir déjà amené nombre de gamins à la lecture et de faire de même aujourd’hui, en leur faisant découvrir le théâtre. C’est toujours mieux qu’une journée sur PS4. Si certains regrettent tout le battage fait autour de la sortie de Harry Potter et l’enfant maudit, qui suis-je pour porter un jugement, surtout que je suis un fan inconditionnel du petit sorcier ? Alors je laisserai chacun se faire sa propre opinion, mais je vous le dis… c’est quand même du Harry Potter et c’est bon (quand on aime ça) !

Harry Potter et l’enfant maudit
Gallimard Jeunesse
Environ 20€ selon le magasin ou site de vente.

 

Share.

About Author

Miguel est un jeune homme ouvert au monde, assoiffé de rencontres et de découvertes. Père de famille, à l’affut de tout autour de lui, cet ancien mannequin et sportif de haut niveau apporte à Clic Infos de la fraîcheur et de la passion. Adorant les voyages et passionné par les autres, il balade sereinement son regard de candide et aime partager ses expériences. C'est ce qui fait la richesse de sa collaboration.

Laisser un commentaire