C’est donc demain à Lille (Villeneuve d’Ascq) que débutera une finale de Coupe Davis historique. Toute la France l’attend avec gourmandise, convaincue de dévorer les p’tits belges. La Belgique elle, l’attend avec envie et enthousiasme, consciente qu’elle a David Goffin et les siens pour armée (pacifique). Rien ne dit donc que Goliath aura le dessus sur David et les belges pourraient bien créer ce week-end leur légende, mais aussi écrire une page incroyable du sport belge. Le tennis noir-jaune-rouge lui, est déjà en fête depuis huit jours et les incroyables victoires de Goffin sur Nadal, Federer et Thiem. Numéros 1, 2 et 4 mondiaux à son palmarès en une semaine, alors pourquoi pas les Bleus ? S’ils ne le crient pas sur tous les toits, les belges peuvent croire en leurs chances, mais ils laissent le statut de favoris aux français… Encore trois fois dormir maximum, pour savoir si le Saladier d’Argent reflètera en 2017 la Tour Eiffel ou Manneken Pis.

27.000 spectateurs dont seulement 10% de belges. Ambiance assurée…

 

C’est la règle et seuls 10% des places sont réservés au pays visiteur… Si on se doute bien que les belges n’ont pu passer très au-dessus de leur quota, il y a fort à parier que, malins comme ils le sont, il risque d’y avoir tout de même plus de 2.700 supporters du Goff et de ses comparses, qui auront réussi à décrocher leur sésame. La grande majorité du public sera donc derrière les Bleus et l’aréna est magnifique, il faut bien le dire. Il suffit de regarder la vidéo qui montre comment en une nuit les organisateurs ont transformé le stade, pour s’en rendre compte. D’après le numéro 7 mondial, c’est même l’un des plus beaux et plus confortables courts indoor sur lequel il a pu pratiquer, c’est dire ! Mais on connaît la modestie de l’équipe belge, jamais avare en compliments, même quand il s’agit de les adresser à nos cousins français. On sait que les deux nations, proches mais qui adorent se titiller, ont chacune leur petit caractère. Si celui de la Belgique est en général plus réservé, celui des Français l’est un peu moins, à commencer par son capitaine Yannick Noah. Cet ancien surdoué du tennis tricolore, qui reste le dernier à avoir remporté la Coupe Davis pour l’hexagone comme joueur, ne cache pas depuis plusieurs semaines, qu’il est assez convaincu de soulever à nouveau le prestigieux trophée… comme capitaine cette fois. Mais il ne faut jamais vendre la peau des belges avant de les avoir terrassés !

Les français favoris… en théorie. Et ça nous arrange bien.

Tous les spécialistes voient en la France la favorite de cette rencontre et on ne peut que confirmer. En effet, les Bleus joueront à domicile et c’est le plus grand des avantages, il serait idiot de le nier. Ensuite, ils ont pu choisir la surface et Noah a tout fait pour tenter d’ennuyer Goffin sur ce point. De ce côté, il n’est pas certain qu’il ait réussi, car David a bataillé sur dur à Londres toute la semaine dernière. Après avoir effectué un premier entraînement à Lille mardi, il a estimé que la surface était moins rapide que celle des Masters, sur laquelle il est tout de même allé en finale, après avoir dévoré Nadal, Thiem et Federer… Noah espérait gêner le numéro un belge, mais ça a l’air un peu raté. Les Bleus ont également une grande expérience de la Coupe Davis, qu’ils ont déjà remportée 9 fois. On peut toutefois relativiser ce bilan, en rappelant que 6 victoires furent acquises entre 1927 et 1932 (d’affilée)… et que les trois dernières datent de 1991, 1996 et 2001. C’est tout de même un beau palmarès et traditionnellement, la France est donc très attachée au Saladier d’Argent, que Yannick Noah rêve littéralement de toucher à nouveau. Son actuelle équipe est très expérimentée, connaît cette compétition et son tandem de double est redoutable… il est donc évident que les Bleus sont de très sérieux clients. Mais en face, c’est la Belgique ! Celle de David Goffin et Steve Darcis : le Goff « point gagné » et Steve Darcis « Mister Davis Cup » … ainsi que de Ruben Bemelmans, Arthur De Greef et Joris de Loore. Et avec ces garçons-là, on peut s’attendre à tout y compris au meilleur et les français le savent parfaitement, même s’ils ne montrent pas trop leurs inquiétudes. Qui ne serait pas inquiet, face à un Steve Darcis qui a si souvent laissé ses tripes sur le terrain, pour défendre jusqu’au bout les couleurs belges et rapporter le point décisif ? Qui ne craindrait pas d’affronter le septième joueur du monde, en pleine confiance et qui joue sans doute le meilleur tennis de sa carrière ? Comme l’a déclaré David Goffin cette semaine, l’équipe de France est forte et homogène, expérimentée et elle est capable de gagner chaque match… Mais il poursuit aussi en disant que si l’équipe belge n’était pas certaine de pouvoir gagner, elle ne monterait pas sur le court ! Elle est en finale pour la seconde fois en trois ans, ce qui est déjà extraordinaire en soi et David est au sommet de son art comme de sa confiance, même s’il a rappelé qu’en Coupe Davis le classement ne signifie pas grand-chose.

Un grand week-end de fête du tennis…

Clic Infos -Tennis David Goffin

Clic Infos -Tennis David Goffin

Quoi qu’en dise notre cœur à chacun, d’ici ou d’outre-Quiévrain, ce week-end devrait être un superbe moment de tennis. À titre personnel, j’espère que les supporters français seront parfaitement fair-play et qu’aucun ne copiera ceux de Dimitrov à Londres, qui n’ont eu de cesse de crier au moment du service de David Goffin, ce qui a eu des conséquences qu’on ne mesurera jamais vraiment et c’est sans doute mieux comme ça. Nos amis tricolores sont certes chauvins et un peu « grande-gueule », mais ils sont généralement très corrects, surtout avec les belges. Je suis d’ailleurs convaincu que si la Belgique l’emportait samedi ou dimanche, la fête n’en serait pas moins belle ni moins conviviale. Lille s’apprête en tout cas à un sacré week-end de fête ! Même s’ils n’auront pas tous des places pour le stade, les belges sont attendus en masse, pour vivre l’événement au plus près et ressentir l’ambiance de la capitale nordiste. Les rues, bars, bistros et places risquent bien de résonner des tambours, trompettes et chants, en soutien aux deux équipes. Pour le tennis belge, ce sera de toute manière un week-end historique, grâce à cette deuxième finale mondiale en trois ans. Qui eut dit cela, il y a quelques années encore ?

La semaine dernière, la Belgique toute entière a vibré, crié, rit et pleuré avec son champion David Goffin, qui écrivait une première page historique du tennis belge en solo… alors, à l’échelle de notre équipe toute entière, quelle sera l’intensité de nos émotions ce week-end ? Que ce soit à Lille, dans le stade, dans les rues, à Bruxelles, dans les clubs de tennis, les bistros ou devant la télé à la maison… gageons que la Belgique toute entière vibrera au rythme de la Coupe Davis. De notre côté, nous vous ferons vivre tous les matches sur notre page Facebook, au travers de livescores en direct. Pour ne pas leur porter la poisse, nous ne crierons pas trop fort, mais nous répéterons une dernière fois que nous sommes convaincus qu’ils peuvent ramener le prestigieux Saladier d’Argent au pays ! Et en tout cas, qu’ils réussissent ou non, ils le feront avec panache…

Share.

About Author

Notre fondateur et rédacteur en chef, c'est une longue carrière journalistique : télévision (RTBF), radio: RTBF (Bruxelles Capitale, la Une) BEL RTL... mais aussi dans la presse écrite belge et étrangère. Il avait fondé Fashionfact dans les années 1990, un des pionniers du Lifestyle sur la Toile. Il fut aussi parmi les premiers à présenter les infos quotidiennes et de nombreuses émissions culturelles sur des chaînes télé-internet. C'est un grand intervieweur attentif et humain, qualités qu'on retrouve dans ses articles et émissions enregistrées, comme l'Hôte de Marc. C'est un fin et passionné gastronome... Par ailleurs, il est auteur et metteur en scène de théâtre, ayant marqué Avignon durant trois ans de succès.

Comments are closed.