FRANCE - Dans le sud-ouest (Millas), le bilan de la collision entre un train et un bus scolaire s'est alourdi ce vendredi matin. Il est passé à cinq morts, tous âgés de maximum 14 ans. Plusieurs blessés sont encore en état d'urgence absolue... ce bilan pourrait donc encore s'alourdir.

On peut avoir quarante ans, chanter depuis toujours et attendre son heure… la preuve, Fabrizio Zeva chante depuis son plus jeune âge, possède une voix magnifique qu’il maîtrise à la perfection, a travaillé avec les plus grands et pourtant il attend son tour. Son heure pourrait bien avoir sonné, celle de la reconnaissance je veux dire, car toutes les planètes semblent alignées et surtout, il a enfin fait les bonnes rencontres. Comme c’est arrivé à beaucoup d’artistes, il a déjà vécu mille aventures, connu des succès et de déboires, on lui a parfois fait de mauvais coups… Mais il n’en a jamais perdu le sourire ni la voix et lors de notre rencontre, je n’ai vu qu’une chose briller dans ses yeux : la passion ! S’il a longtemps attendu de trouver le compositeur qui le cernerait « en vrai » et surtout le comprendrait, c’est chose faite et pas avec n’importe qui… Rick Allison croit en lui et il n’est pas le seul. Lara Fabian, Patrick Bruel, Chimène Badi, Nolwenn Leroy, Julie Zenatti, Elodie Frégé, Patrick Fiori, Roch Voisine, Johnny Halliday, Damien Sargue, Vincent Niclo… il a composé pour les plus grands… avec lui, il y a peu de chance que le succès s’attarde !

Il « aime – aime la Vie »… la victoire de Sandra Kim à l’Eurovision est un déclic.

Clic Infos - Fabrizio Zeva : jeune chanteur de cœur et de quarante ans.

Clic Infos – Fabrizio Zeva : jeune chanteur de cœur et de quarante ans.

Comme beaucoup de petits garçons, Fabrizio est la mini star de sa famille. Tout jeune déjà, il chante partout, tout le temps… et il descend les escaliers de la maison familiale comme un grand de la scène. Ses toutes premières fans sont sa « Mama » et ses deux sœurs. Il reconnaît que, depuis toujours, il a besoin d’amour et s’évadait dans un monde de rêve, où il se tenait déjà devant un public. Quand il dessine, ce sont toujours des personnages heureux, souriants et élégants, qui rêvent, dansent et chantent… déjà tout ce qu’il deviendra, sans le savoir. Dans cette famille sicilienne de Belgique il grandi entouré de sa culture d’origine et son goût pour la chanson n’a jamais diminué. Dans le village voisin, une toute jeune fille chante aussi et est soutenue par tout le monde… un jour de 1986, c’est le monde entier qui la découvre et Sandra Kim remporte le Concours Eurovision de la Chanson, seule victoire belge jusqu’à ce jour. Pour le jeune garçon, c’est un vrai déclic… il sera chanteur ! Et on peut dire qu’il a de la suite dans les idées, puisqu’il n’arrêtera jamais de parcourir les routes, les castings, les concours, les scènes et s’il n’est pas encore au firmament, on peut dire de lui que c’est un vrai professionnel et qu’il n’a jamais baissé les bras. Qui a dit qu’il fallait à tout prix rencontrer le succès à 20 ans ? Les exemples ne manquent pas, de Jacques Brel jusqu’à Louis de Funès, d’immenses stars ont attendu que la notoriété vienne frapper à leur porte. Et notre sicilien ne se reposera pas sur une voix exceptionnelle que la nature lui a donnée, mais tentera toujours de forcer le destin, avec patience et surtout beaucoup de détachement. Il me l’a répété, il n’aime pas la compétition, le combat, la confrontation… il est profondément gentil et cela se lit dans son regard, cela éclate comme son sourire. D’ailleurs, il est probable que lui-même ne sache pas que c’est certainement l’une de ses plus grandes forces !

Concours, victoires… Fabrizio n’est pas un guerrier, mais il gagne.

Clic Infos - Fabrizio Zeva : jeune chanteur de cœur et de quarante ans.

Clic Infos – Fabrizio Zeva : jeune chanteur de cœur et de quarante ans.

S’il n’aime pas trop ça, ses proches le poussent pourtant à participer à des concours et il y rencontre une équipe de production liégeoise. C’est aussi l’époque où il découvre son premier amour… une jeune fille prénommée Ingrid et ils vivent une grande histoire. Ingrid deviendra bientôt celle que vous connaissez sous le nom de Morgane (Nous on veut des violons, Un amour si grand…), qui à 16 ans représentera la Belgique à l’Eurovision. La chanson est composée par Claude Barzotti et écrite par Anne-Marie Gaspard… qui prendront une place fort importante dans la vie du jeune chanteur. Un premier single est sorti et lui permet de rejoindre l’émission phare de la télévision à l’époque : Dix qu’on aime. La popularité suit, évidemment… un premier album aussi, dont le single « LUI » rend hommage à Ayrton Senna et à l’invitation de la sœur du défunt champion, très touchée, Fabrizio interprètera cette chanson au prestigieux grand-prix de Francorchamps. Il remporte le premier prix du Festival Européen de la Chanson Italienne, devant un parterre de grands chanteurs, puis est invité en Calabre et remporte un prix au Festival de la Rose d’Or à Antibes, participe au Printemps de Bourges. Le jeune chanteur rayonne sur les plateaux de la télévision belge : Dix qu’on aimeCarlos et les autres (émission de la RTBF, dans laquelle j’ai été chroniqueur durant toutes ses saisons), La Chance aux chansons de l’adorable Pascal Sevran, Buena Domenica… tout semble sourire au sicilien !

Un premier single, les scènes, les télés, les fans, les premières douleurs.

Clic Infos - Fabrizio Zeva : jeune chanteur de cœur et de quarante ans.

Clic Infos – Fabrizio Zeva : jeune chanteur de cœur et de quarante ans.

Et pourtant, la collaboration avec Claude Barzotti et Anne-Marie Gaspard finira mal et l’album fera naufrage, en même temps que la relation de confiance qui se brise dans le cœur du chanteur. Un long procès et des années de combat lui enlèveront sans doute quelques illusions et surtout beaucoup de confiance en lui. Il vient de découvrir que le monde de la chanson n’est pas celui des bisounours… mais cela lui servira plus tard. Sa voix reste sa voix et nombreux sont ceux qui continuent de s’intéresser à lui. Mais lui, malheureusement traverse un peu le désert… pourtant il a toujours soif. Malgré tout, il continue à faire des castings, fait face toujours avec le sourire, même quand le trac le bouffe et lui coupe le souffle. Les grandes émissions de téléréalité (très en vogue alors), les grosses productions de comédies musicales… il tente tout, mais le soleil ne revient pas. Pourtant, c’est une des plus grandes professeures de chant qui lui redonnera un énorme coup de confiance et il raconte ce souvenir avec beaucoup d’émotion. Eve Brenner, muse d’Olivier Messiaen (entre autres jeunes compositeurs qui deviendront célèbres) est considérée comme la plus « grande voix lyrique du monde » et enseigne toujours. Fabrizio malicieux, raconte (un grand sourire aux lèvres et les yeux brillants) : « elle demandait une certaine somme à l’heure et j’avais juste de quoi m’offrir ça… finalement, elle m’a gardé trois heures et je paniquais pour l’argent. Qu’on on a fini, elle m’a dit que pour moi cela restait la somme prévue au départ. Manifestement, quand elle apprécie une voix, elle prend son temps et ne s’occupe plus de sous… elle a donc aimé la mienne. C’était incroyable et ça m’a redonné tant de confiance en moi » ! Les castings ratés, le procès, tout cela pouvait rester loin du cœur du jeune sicilien et une page se tourner…

Tenerife pour se remettre en confiance… et trouver l’amour.

Clic Infos - Fabrizio Zeva : jeune chanteur de cœur et de quarante ans.

Clic Infos – Fabrizio Zeva : jeune chanteur de cœur et de quarante ans.

Parti s’installer sur la belle Île de Tenerife, Fabrizio y restera trois ans. Il y rencontre le Grand Amour et ça lui redonne le goût de vivre. Celui de chanter n’a jamais disparu et il est vite connu sur l’île, où il remportera même le seul concours de chant (Promessas Jovenes). Il en rit aujourd’hui : « imagine… un chanteur italien de Belgique, qui vient en Espagne et gagne avec un chanson italienne » ! Et toujours cette flamme dans ses yeux et un énorme sourire sur ses lèvres… on pourrait palper le bonheur qu’il ressent à être simplement celui qu’il est. Tenerife est petite et, dans la rue qui abrite le bar où il aime se produire, il faut mettre désormais des barrières parce qu’il y a trop de monde… La confiance revient, le bonheur se confirme et l’horizon semble se dégager. Mais après trois ans, le manque de ses proches se fait trop sentir et il revient en Belgique. Fabrizio le dit sans ambages : sa famille lui est indispensable, ses proches et ses amis aussi. Il ne peut vivre trop longtemps loin de ses racines. Son parcours l’a d’ailleurs amené deux saisons au Club Med de sa Sicile et le succès fut grand… mais lorsqu’on lui a proposé de partir pour un an à Phuket (Thaïlande), il n’a pas osé franchir le cap… pas un an sans la famille ! Au retour, il reprend les castings, continue à travailler sa voix, fait encore de nombreuses rencontres artistiques… Il assure les premières parties de nombreux artistes, dont Gérard Lenorman qui l’invite à venir chanter sur la célèbre scène de la Cigale (Paris) à l’occasion de son 50ème anniversaire. On lui propose encore de « faire des affaires » et, même si cela fait échouer quelques projets, il est devenu méfiant, mûr et ne se laisse pas embobiner… et puis, il chante encore et toujours ! Fred Karato l’engage sur le show hommage « Brassens en fête » et il y interprète 5 chansons, accompagné par le grand orchestre de René Coll. Tournée en France, représentations à l’Alhambra, il renouvellera l’expérience durant plusieurs années. Les rencontres continuent et celle avec un fils du producteur de Born to be Alive (Patrick Hernandez) lui ouvre de nouvelles portes. Christian Vie écoutera 30 secondes d’une maquette, avant de lui proposer de travailler avec lui. Une sacrée expérience, qui aboutira à 4 chansons respectant l’artiste et composées par Thierry Geoffroy. Elles sont désormais prêtes et attendent leur destin… La vie continue, les scènes régionales aussi et la communauté des fans grandit.

Rick Allison… la renaissance et le jour qui se lève.

Clic Infos - Fabrizio Zeva : jeune chanteur de cœur et de quarante ans.

Clic Infos – Fabrizio Zeva : jeune chanteur de cœur et de quarante ans.

Mais Fabrizio reste le rêveur qu’il était enfant… Et il aime toujours avec autant de passion les textes ciselés, les mélodies romantiques, celles qui chantent au cœur autant qu’aux oreilles. Il se délecte depuis toujours de Brel, Brassens, Goldman, Fabian… Il rêve tant d’interpréter des mots écrits pour lui, rien qu’à lui et qui seraient le reflet de ce qu’il est au fond de lui. Un jour, il s’arrête sur le site officiel de Rick Allison, compositeur de l’inoubliable « Immortelle » de Lara Fabian, entre autres immenses succès. Et Fabrizio se laisse aller à ses rêves : « c’est lui qu’il me faut » ! Et il ose… il envoie finalement un mail à l’un des plus grands compositeurs de la chanson française. Qui ne tente rien… Quelques heures plus tard, une réponse arrive et Rick accepte de rencontrer le chanteur, après avoir écouté quelques maquettes. A paris, c’est le premier rendez-vous… quelques heures qui bouleversent Fabrizio Zeva. Rick Allison sort son ordinateur, lui fait écouter de la musique qu’il avait sélectionnée spécialement et lui demande : « ça t’intéresse, ça te parle » ? L’interprète, désormais jeune quadra qui n’a jamais rien lâché, a enfin trouvé celui qui le comprend, qui le ressent et peut lui écrire « sa » musique ! C’est la stupéfaction, l’émotion, les larmes, tellement le bonheur est intense en écoutant les musiques du compositeur, qui les a choisies pour lui ! Sur le chemin du retour, le petit garçon qui descendait l’escalier devant un public imaginaire n’en revient pas… C’est plus que du feeling et ils se revoient, pour travailler ensemble sur un projet d’album, le nouveau bébé de Fabrizio… vingt ans après ses débuts. Et aujourd’hui, les choses ont bien avancé, c’est le moins qu’on puisse dire. L’histoire se poursuit et Rick produit, tandis que le gamin, qui a bien grandi, donne le meilleur de sa voix en studio. Ils travaillent rien qu’à deux et l’album se dessine, jour après jour, chacun plus passionnant que la veille. Les chansons sont en cours de mixage et de mastering et le travail est en route sur les clips vidéo et les séances photos. Fabrizio a retrouvé toute la confiance qui lui avait parfois manqué et vit un vrai rêve, sans s’endormir pourtant. Il a surtout hâte de retourner à la rencontre de son public, avec cette fois des chansons qui lui ressemblent et forment son propre répertoire… il ne semble toujours pas en revenir de pouvoir répéter « mon répertoire ». De Rick Allison il m’a dit ce matin : « C’est un bonheur de travailler avec lui. Il a su trouver les clés qui ouvrent toutes les portes en moi et aujourd’hui je me sens vraiment libre de tout donner. Je suis épanoui et confiant »… Je dois aussi vous signaler que Fabrizio soutient depuis longtemps de nombreuses causes humanitaires, dont le Télévie, célèbre en Belgique… et cela lui ressemble bien.

Pour ma part, je suis convaincu que j’ai longuement rencontré ce matin un jeune chanteur de quarante ans, mûr dans sa tête et dans son cœur, qui poursuivra toujours ses rêves, mais n’est plus un naïf… qui commence aussi à croire qu’il a du talent (parce qu’il en possède à la pelle) et qui nourrit toujours les mêmes envies que le petit garçon qui attendrissait sa Mama et ses sœurs, quand il chantait… déjà ! L’album n’a pas encore de titre… mais c’eut été trop beau car croyez-moi, vous en entendrez parler et vous aurez été les premiers à en découvrir l’histoire. J’ai écouté quatre titres et je sais qu’ils vont bientôt flatter des millions d’oreilles et faire vibrer les cœurs… En attendant, vous pourrez écouter Fabrizio sur scène à Paris, ce jeudi 29 juin 2017, à l’occasion de la Semaine Italienne de Paris. Il y chantera un duo avec Lydia Martinico, y présentera une chanson du futur album, interprètera pour la première fois en italien « Every breath you take » de the Police et un grand titre classique de la chanson italienne.

Retrouvez Fabrizio Zeva sur scène le jeudi 29 juin à 19h…
Place d’Italie – 75013 Paris
info : http://www.italieaparis.net/actualite/news/semaine-italienne-2017-15829/

Share.

About Author

Notre co-fondateur et rédacteur en chef, c'est une longue carrière journalistique : télévision (RTBF), radio: RTBF (Bruxelles Capitale, la Une) BEL RTL... mais aussi dans la presse écrite belge et étrangère. Il avait fondé Fashionfact dans les années 1990, un des pionniers du Lifestyle sur la Toile. Il fut aussi parmi les premiers à présenter les infos quotidiennes et de nombreuses émissions culturelles sur des chaînes télé-internet. C'est un grand intervieweur attentif et humain, qualités qu'on retrouve dans ses articles et émissions enregistrées, comme l'Hôte de Marc. Le 20 mars 2017, il a été élu Administrateur de l'AJPBE (Association des Journalistes Périodiques Belges et Étrangers). C'est un fin et passionné gastronome... Par ailleurs, il est auteur et metteur en scène de théâtre, ayant marqué Avignon durant trois ans de succès.

Laisser un commentaire