Deux ans après son premier running, Michael Focant court la marathon pour Kids’ Care !

0

Vous connaissez les Docteurs Zinzins que soutiennent Clic Infos… S’ils vivent, c’est grâce aux amis de l’Huderf (Hôpital des Enfant Reine Fabiola) et à leur soutien dynamique, tout comme Kids’ Care d’ailleurs, qui tente d’améliorer les conditions de vie quotidienne des enfants à l’hôpital. Vous pouvez relire ici un article que nous leur avions consacré… Eh bien, eux-mêmes sont soutenus parfois par de simples personnes passionnées et au grand cœur. Nous avons rencontré un coureur pas tout à fait comme les autres : Michael Focant. Bruxellois et adepte fou de running, ce jeune assureur a décidé de courir pour Kid’s Care. Il prendra ce samedi 6 octobre le départ du Brussels Airport Marathon et vous pouvez aller assister au départ qui se déroulera au pied du superbe Cinquantenaire… pour lui faire un grand coucou de notre part. Nous relayerons ensuite des images de sa performance… de pieds et de cœur !

Qui est Michael Focant ?

Assureur depuis 16 ans… Michael déborde d’énergie et parle à cent à l’heure, comme s’il était en était d’urgence constante. Ce gamin de Charleroi, de parents ouvriers, a toujours eu envie de réussir à mener une vie confortable. Il a travaillé pour payer ses études car il a eu la chance de rencontrer à 17 ans quelqu’un d’extraordinaire (Frédéric Ligot) qui lui a donné l’envie de devenir étudiant. Présenté à des gens qui lui ont permis de trouver un job lorsqu’il s’est retrouvé aux Facultés Universitaires Saint-Louis, il fut bibliothécaire pour gagner sa vie et assumer ses études de philosophie, qu’il réussit par ailleurs brillamment. Ensuite il termina son cursus à l’UCL. Âgé de 23 ans et avec beaucoup d’espoirs en la vie, il dû se rendre compte qu’un diplôme de philo ne permettait pas de faire grand-chose dans le monde actuel… Il a donc trouvé un poste d’agent de sécurité (il n’a pas regretté sa thèse consacrée à Karl Marx) et y est resté un an et de nuit parce que, comme il le dit en souriant, il faut bien remplir le frigo. Pourtant, vint un moment où son épouse lui signifia que s’il voulait fonder une vraie vie de famille, il était temps pour lui de trouver un travail de jour… Elle-même travaillant dans une entreprise d’assurances, elle lui fournit son premier poste dans un domaine professionnel qui le passionnera finalement, correspondant parfaitement à son esprit logique et cartésien. Après avoir occupé durant cinq ans un poste dans une grande compagnie, il eut l’envie de se lancer dans l’antichambre du courtage et est devenu agent d’assurances pour une autre importante société. Mais un jour, il eut tant besoin de liberté qu’il décida de devenir courtier indépendant. Vous le savez, Clic Infos aime soutenir les jeunes entrepreneurs belges et si vous cherchez un assureur sympa… nous en avons trouvé un et pouvons en tout cas vous assurer de son dynamisme !

Pourquoi le running (course à pieds) ?

Nous voulions évidemment savoir si cet homme hyperactif avait découvert le running comme une sorte de thérapie anti-stress… Traversant une mauvaise passe de vie il y a environ deux ans, il avait du mal à gérer la pression du boulot, ayant constamment envie de satisfaire tout le monde (ce qui peut être épuisant, il est vrai – NDLR). De son propre aveu, il se consola dans les excès de nourriture, un petit verre de trop par-ci ou par-là pour se sentir mieux et… il prit rapidement 30 kilos ! Tout cela devint ingérable, lui-même se sentant devenir totalement aigri… Il fallait « faire quelque chose ». Début 2017, Michael prit donc la décision de changer sa vie, de se reprendre en mains et annonça à sa femme qu’il allait se lancer dans le running et faire un marathon dans les mois suivants. Il dit qu’elle eut un sourire un peu crédule et on la comprend… Toujours est-il qu’elle a vu son époux s’acheter une montre connectée, puis s’entraîner avec un grand sérieux, avant ou après ses réunions, le matin avant d’aller au boulot… tout le temps. Il dit même à présent que ce sport est devenu pour lui une sorte de « religion ». Tout ce qui tourne dans sa vie autour de la course à pieds, est désormais structuré et hyper organisé. S’il fait la fête entre amis, il est très prudent sur ce qu’il mange ou boit… Il affirme aujourd’hui que ce qu’il a gagné en confort d’esprit, son corps l’a gagné aussi. Lorsqu’il court, il se dit capable de réfléchir de manière précise, ce dont il est incapable autrement. Il fait souvent rire ses amis quand il dit : « je pars dans les bois avec des problèmes, mais je reviens avec des solutions », mais il est convaincu de ce bienfait sur son efficacité au travail. Au final, il courut tout de même son premier marathon au mois de mai dernier à Namur, gagnant son premier défi pour la plus grande fierté de son épouse. Au final, Michael prévient aussi qu’il faut savoir éviter que le running ne devienne une vraie drogue et amène des problèmes jusqu’au sein de la famille. Il conseille aussi de rejoindre une communauté ou un groupe sérieux et raisonné sur Internet pourquoi pas, mais une communauté au plus beau sens du terme, où on s’entraide et se tend la main, un peu comme chez les motards. Cela évite de franchir certaines lignes rouges…

Pourquoi courir pour Kid’s Care ?

Depuis longtemps, Kid’s Care améliore les conditions de vie des plus jeunes au cœur de l’Hôpital universitaire des enfants Reine Fabiola et Clic Infos soutient les Docteurs Zinzins, ces clowns incroyables qui rendent aux enfants hospitalisés le sourire, ne fut-ce que durant quelques minutes… Mais, comment Michael en est-il arrivé à choisir de courir pour l’Association ? Quand on lui pose la question, il répond avec passion et un grand sourire dans la voix… « En fait, j’adore courir (on le sait), mais j’aime aussi le faire pour une noble cause ». Après sept ou huit éditions des 20 km de Bruxelles courues pour des associations situées au bout du monde, un ami dit un jour : « c’est bizarre, tu cours pour le Kenya ou le Mali, mais jamais pour les causes qui sont à défendre au coin de ta rue ». Ce n’était pas un reproche, mais une simple constatation… Cela a pourtant marqué si fort notre runner, qu’il a cogité à la chose. Après avoir été voir le Bourgmestre de Jette (Hervé Doyen) pour lui demander s’il connaissait une association  proche et qui répondrait à ses valeurs, Michael s’est trouvé orienté vers Kids’s Care. Ne connaissant pas le projet mais ayant des enfants, notre homme a découvert l’association et décida de lui consacrer ses efforts et sa sueur. Ayant vu sa famille abîmé par la leucémie de son petit frère, il était particulièrement touché. Il a souvent entendu dire : « la maladie, c’est 50% de médecine, 1% de chance et 49% dans la tête » … alors, si améliorer le confort quotidien des enfants à l’hôpital augmente d’une minuscule chance leur possibilité de guérison, ça vaut la peine de faire le tour de la terre à pieds ! En participant au Brussels Airport Marathon, Michael espère amener un peu de visibilité supplémentaire à Kid’s Care. Il partage la préparation de sa course sur sa page Facebook et demande à tous ses amis de partager l’information…  Il espère ainsi réunir un peu de dons, soit sur la course soit grâce aux réseaux sociaux ou aux articles qui lui sont consacrés dans les médias. Fidea Assurances lui donne un coup de pouce dans l’aventure, mais il ne cracherait évidemment pas sur d’autres sponsors, en matière d’équipement par exemple. Il veut aussi conscientiser autour de lui, à propos des maladies qui touchent les enfants et des difficultés que les familles rencontrent dans le cadre de l’hôpital… tout comme de l’importance des actions de Kid’s Care. Sachant qu’il y a encore plein d’associations à aider, il se dit que finalement chaque participant à la course pourrait en aider une, dans les limites de ses possibilités. En tout cas, ce samedi départ au Cinquantenaire… Plus d’infos sur la course sur le site officiel du marathon.

Nous avons demandé à Michael s’il tenait à remercier certaines personnes pour leur soutien, les voici : son épouse Sylvie, ses enfants Thaïs, Gauthier et Romain, ses amis (familles Lethé, Dassy et Hunert). Benjamin, Thomas, Axel, Martin, Benoît. Il adresse des remerciements spéciaux à Xavier Toussaint, qui lui servira de lièvre et le portera vers la ligne d’arrivée. Évidemment, il remercie également ceux qui ont parrainé sa course et les Assurances Fidea.

Pour faire un don :
Compte BE 10 0000 0000 0404, Fonds des amis de la Fondation Roi Baudouin
Communication : +++017/1620/00741+++ Défi sportif Focant Michael

Share.

About Author

Notre fondateur et rédacteur en chef, c'est une longue carrière journalistique : télévision (RTBF), radio: RTBF (Bruxelles Capitale, la Une) BEL RTL... mais aussi dans la presse écrite belge et étrangère. Il avait fondé Fashionfact dans les années 1990, un des pionniers du Lifestyle sur la Toile. Il fut aussi parmi les premiers à présenter les infos quotidiennes et de nombreuses émissions culturelles sur des chaînes télé-internet. C'est un grand intervieweur attentif et humain, qualités qu'on retrouve dans ses articles et émissions enregistrées, comme l'Hôte de Marc. C'est un fin et passionné gastronome... Par ailleurs, il est auteur et metteur en scène de théâtre, ayant marqué Avignon durant trois ans de succès.

Comments are closed.