FRANCE - Dans le sud-ouest (Millas), le bilan de la collision entre un train et un bus scolaire s'est alourdi ce vendredi matin. Il est passé à cinq morts, tous âgés de maximum 14 ans. Plusieurs blessés sont encore en état d'urgence absolue... ce bilan pourrait donc encore s'alourdir.

« Diamonds are the girl’s best friends »… mais pas seulement. S’il est vrai que le minéral le plus dur et le plus précieux qu’on puisse trouver sur notre planète fait rêver bien des dames, les messieurs aiment aussi son éclat. Qui ne pense pas aux rappeurs et à leurs imposants colliers, brillant de mille feux ? Plus leur dimensions étaient hors normes, plus ils étaient sensés prouver la bonne (et grosse) fortune de celui qui les portait, bien davantage parfois que ses qualités vocales. Mais on ne trouve pas les diamants qu’au doigt, au cou ou aux oreilles des riches élégantes… ils apparaissent aussi sur des baskets, des sacs à mains, des stylos, robes, Smartphones… en fait tout ou presque, peut se parer de la pierre des pierres. Nous avons juste voulu rêver un peu, sans vraiment toujours tenir compte du bon goût ni du sens de l’élégance ou de la morale, même si certains des objets que nous vous présentons sont simplement magnifiques. Petit voyage au pays des diamants… sans oublier que souvent, les choses les plus précieuses sont ce que nous avons sous les yeux !

Les diamants, c’est le pied… et mieux vaut être bien dans ses baskets

Coming Chic - Des diamants… tout partout

Coming Chic – Des diamants… tout partout

Au lieu d’investir dans l’immobilier ou les obligations boursières, certains préfèrent le faire sur… leurs pieds. Nous avons donc trouvé une paire de baskets dont le prix est sincèrement à tomber, mais c’était pour la bonne cause ! Les marques partenaires, à l’origine de cette excentricité, sont Bicion et Mache Custom Kicks et leur exigence était que cette création soit réellement exclusive. Finalement, après des mois de conception, de préparation et de réalisation, les baskets « The fire Monkeys » (les singes de feu) sont sorties d’atelier. En fait, on ne sait plus très bien si ce sont des baskets ou de réelles pièces d’orfèvrerie et c’est dans doute un mélange des deux. Personnellement, quand je les regarde, c’est juste… une très belle paire. Le dessus est traité avec un motif fleuri constitué de diamants, de saphirs et d’or 18 carats. L’arrière est orné d’un décor étoilé entièrement fait de diamants et de saphirs, l’ensemble étant encadré de deux flèches, elles aussi en diamants. Mais je vous entends déjà scander : « le prix, le prix, le prix… » ! Eh bien c’est fort simple et le chiffre est rond, puisque cette incroyable paire de baskets s’est vendue pour la bagatelle de 4.000.000 de dollars, oui vous avez bien lu… exactement 3.520.000 €. Deux acheteurs (un du Moyen-Orient et un autre chinois) se sont disputé ces petites choses et l’histoire ne dit pas qui a pu se glisser confortablement dans ses nouvelles baskets. Ce qu’on sait, par contre, est que la somme a été remise à l’association caritative américaine Soles4Souls, qui fournit aux plus démunis vêtements et… chaussures ! La boucle est bouclée et avec éclat, sans mauvais jeu de mots.

En talons aiguilles aussi… on peut briller !

Coming Chic - Des diamants… tout partout

Coming Chic – Des diamants… tout partout

Après les baskets, on enfile les talons haut, sans doute pour aller fouler l’un ou l’autre tapis rouge. Ces magnifiques « stilettos » (chaussures à talons aiguilles de plus de dix centimètres) sont de véritables œuvres d’art ! A l’origine des ces chaussures, qui rendraient jalouse jusqu’à la douce Cendrillon, on retrouve la célèbre maison anglaise House of Borgezie et son joaillier Christopher Shellis. Ils ont depuis créé plusieurs paires du même niveau, mais celles-ci me semblaient d’une élégance suprême. Elles sont composées de platine, de pas moins de 1.300 diamants (plus de 65 carats au total) et deux ans ont été nécessaires à leur conception. Leur prix et de 200.000 livres sterling (245.000 €). A ce tarif, sachez qu’elles sont garanties pour une durée de… mille ans ! Christopher Shellis en dit : « auparavant, rien de ces chaussures n’a jamais été réalisé, ni n’était considéré comme possible. A cause des températures extrêmes que demande le travail du platine, je crois que c’était le plus gros challenge de ma carrière ». On peut clairement considérer que l’impossible est cette fois réalisé et, comme je le disais plus haut, quelques autres paires ont été conçues et se vendent. Comme on le dit souvent, avec le sexe et la nourriture, le luxe ne sera jamais un marché en perdition. On imagine aussi le plaisir que cela doit être tout de même, de porter des merveilles de ce genre aux pieds… ainsi que la garde-robe qu’il doit falloir, pour l’y assortir.

Les diamants, c’est rarement à l’œil…

Coming Chic - Des diamants… tout partout

Coming Chic – Des diamants… tout partout

Bon, Cartier a été si bien chanté par Marylin Monroe, dans la fameuse chanson « diamonds are the girl’s best friends » et ce n’est évidemment la moins chère des marques. Pourtant quand on est amoureux de la célébrissime griffe au deux « C » enlacés, on ne passer à côté de son animal fétiche : la panthère. On la retrouve à peu près dans toutes les collections griffées Cartier, depuis les sacs à mains jusqu’aux bijoux, en passant par les… lunettes. Et ce ne sont pas les plus moches, loin s’en faut ! Par contre, il faut être à la fois assez excentrique et riche pour les porter… Elles sont évidemment en or jaune massif 18 carats et garnies de spinelles (pierres fines rouges, proches du rubis), d’émeraudes et diamants. Il y en a exactement 523, blancs et jaunes (3,53 carats), en taille brillant. Elle comporte donc quatre émeraudes taille brillant également, des spinelles noirs et ses verres sont ovales. Leur prix est à la hauteur de leur prestige et, pour vous en offrir une paire, il faudra tout de même signer un chèque de… 183.000 € ! Vous ne les trouverez évidemment que dans une sélection de magasins agréés (et très triés)… mais au moins, vous êtes certain que la qualité de service y sera à la hauteur du montant que vous y dépenserez…

L’affaire est dans le sac !

Coming Chic – Des diamants… tout partout

Le sac à main d’une dame est sans doute son accessoire le plus secret… et, quand elle se rend à une « belle soirée », elle opte souvent pour ce qu’on appelle la « pochette ». Évidemment, il faut bien choisir la robe, les souliers et les éventuels bijoux, qui n’étoufferont pas cette petite chose qu’on tient à la main… mais avec les diamants, on peut dire qu’un rien leur va, non ? Alors voici le sac à main (qui se transforme en pochette) jusqu’ici le plus cher au monde. Il est signé du créateur japonais Ginza Tanaka et son prix a de quoi faire pâlir d’envie les plus beaux joyaux… Il est serti de 2.182 diamants pour être précis, tandis que son poids total (en pierres, je veux dire) est de 208 carats ! Au centre, se trouve une merveille de diamants (8 carats tout de même) superbement taillée en poire. Et pour ceux qui aiment voir le verre à moitié plein davantage que vide… il suffit d’enlever la courroie de cette splendeur, qui se transforme alors instantanément en collier ou en bracelet… finalement, vous avez deux objets de « maroquinerie-joaillerie » en un, pour 1.900.000 dollars (quasiment 1.700.000 €). A ce prix, c’est certain… lors de votre prochaine soirée chic, vous ne passerez pas inaperçue !

Le poids de mots… une plume et 1.430 diamants !

Coming Chic - Des diamants… tout partout

Coming Chic – Des diamants… tout partout

Montblanc n’est pas la moins connue des marques de stylos et son étoile représente symboliquement le sommet enneigé de la montagne du même nom. Depuis 1908, tous ceux qui en possèdent un (même plus basique que celui-ci) sont heureux de l’avoir… et en tout cas, je sais que depuis qu’on m’a volé le mien il y a quelques années, ma colère ne s’atténue pas. Bien entendu, mon stylo-bille ne présentait aucun diamant et était simplement en laque noire, mais je le regretterai encore longtemps. Celui que vous voyez ici est un modèle hors du commun, puisqu’il est le plus cher au monde et n’est fabriqué qu’en très peu d’exemplaires. Il faut dire que ceux qui peuvent se l’offrir ne sont sans doute pas légions, puisqu’il affiche le tarif fou de 1.500.000 dollars, soit environ 1.340.000 € ! Pour cette fortune, vous possèderez tout de même 1.430 diamants de taille brillant, plus les 19 qui forment la fameuse étoile emblématique de la marque. De quoi écrire de très, mais très précieux mots d’amour…

Pour certains, c’est une cuiller d’argent et pour d’autres…

Coming Chic - Des diamants… tout partout

Coming Chic – Des diamants… tout partout

Bon… je sais que cela peut être considéré comme choquant, mais rappelons que nous ne parlons ici que d’objets d’exception et assez excessifs. On dit souvent que certains (particulièrement nantis dès la naissance) sont nés avec une cuiller d’argent dans la bouche. Ici, il s’agit plutôt de diamants, puisque la tétine « Diamond Pacifier » est, elle aussi, la plus chère au monde dans sa catégorie. C’est un véritable bijou et il est en or blanc 18 carats, pavé de 278 diamants (un peu plus de 3 carats). Je le répète, je ne présente pas cet objet en tenant compte d’un quelconque sens des valeurs morales ni financières, mais il est tout de même clairement hors normes. Vous pourrez (c’est bien la moindre des choses) y faire graver le prénom et la date de naissance du bambin… et choisir la couleur des diamants. Son prix est évidemment à la hauteur et on peut considérer que c’est là le premier investissement d’une vie : 17.000 dollars, soit 15.200 € ! La légende raconte que cet objet aurait été créé pour Brad Pitt…

En conclusion, chacun se fera sa propre opinion sur le bien-fondé ou la « moralité » de ces objets exceptionnels à base de diamants, mais nous voulions juste vous présenter quelques pierres qui ne se portent pas simplement au doigt, au cou ou au lobe de l’oreille… Tout le monde le sait, un diamant (même tout petit) est souvent considéré comme le symbole d’un amour éternel… sa taille n’a donc vraiment pas d’importance, mais reconnaissons que rares sont celles qui peuvent dire les détester ! 

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Laisser un commentaire