FRANCE - Dans le sud-ouest (Millas), le bilan de la collision entre un train et un bus scolaire s'est alourdi ce vendredi matin. Il est passé à cinq morts, tous âgés de maximum 14 ans. Plusieurs blessés sont encore en état d'urgence absolue... ce bilan pourrait donc encore s'alourdir.

Sur Clic Infos, nous aimons beaucoup vous parler des idées d’Elon Musk, fondateur du fabricant automobile Testla et par ailleurs homme d’affaires que beaucoup considèrent comme un grand visionnaire. Nul n’ignore qu’il a déjà pour projet de fonder une ville sur mars, et il a présenté à la presse son premier projet touristique à destination de la lune… On parle de deux riches personnalités, mais personne ne connaît le nom des heureux élus. Deux riches touristes avaient déjà séjourné à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) en payant des millions, mais aucun n’a encore été envoyé aussi loin que l’orbite de notre jolie lune. D’après l’homme d’affaires, c’est pour bientôt et avant même l’implantation de son village sur Mars.

Un village sur la planète rouge… premier défi un peu fou de Monsieur Musk.

Coming Chic - Elon Musk envoie des touristes sur la lune

Coming Chic – Elon Musk envoie des touristes sur la lune

La conquête spatiale a toujours agité les cerveaux des grands rêveurs et ce n’est pas Hergé qui nous contredirait. Si la NASA et les agences Européenne (ESA), Russe ou encore Chinoise sont les grandes pointures, elle sont aujourd’hui poussées dans le dos par des petits poucets du genre de Richard Branson, fondateur de Virgin Galactic ou encore Elon Musk, fondateur lui de Tesla et Paypal entre autres, qui viennent clairement marcher sur leurs platebandes spatiales… Le sud-africain affirme à qui veut l’entendre que : « si nous restons toujours sur terre, il y aura des événements d’extinction massive… l’alternative est de devenir une civilisation voyageant dans l’espace et une espèce multi planètes. C’est ce que nous voulons ». A la base son sérieux n’est pas remis en cause, puisque la NASA finance depuis belle lurette une partie de ses activités, dans ce domaine très restreint.

Mars est la plus proche planète potentiellement habitable pour l’Homme.

Coming Chic - Elon Musk envoie des touristes sur la lune

Coming Chic – Elon Musk envoie des touristes sur la lune

La planète rouge serait la planète « fréquentable » pour l’être humain la plus proche de notre bonne vieille terre. La NASA envisage clairement une mission habitée aux alentours de 2040, mais Musk affirme de son côté être capable de relever ce défi colossal en… dix ans maximum ! Son projet est de créer sur mars une véritable ville et d’y emmener des milliers de personnes, un peu comme s’il voulait créer une toute nouvelle humanité. Son entreprise SpaceX construirait un Interplanetary Transport System (système de transport interplanétaire), capable d’envoyer une centaine de passagers dans l’espace en un voyage. De plus, le véhicule serait une navette pouvant faire des allers-retours, afin d’envoyer là-haut de nouveaux « colons » tous les deux ans environ. « Avec les moyens traditionnels, le coût optimiste d’un voyage sur Mars serait de 10 milliards de dollars par personne ». Mais lui veut ramener ce prix à 180.000 € environ, en réutilisant sa fameuse navette une douzaine de fois et en produisant le carburant nécessaire aux vols directement sur la planète rouge. L’objectif semble bien optimiste, car la capsule habitée Dragon n’a pas encore été plus loin que la Station Spatiale Internationale. Sur le plan des fusées réutilisables SpaceX a tout de même connu un terrible échec début septembre 2016, avec l’explosion de sa Falcon 9 au moment du lancement. Si le projet martien demandera encore de grands progrès technologiques et beaucoup… beaucoup d’argent, cela ne semble pas effrayer Elon Musk, qui a déjà soulevé avec succès quelques montagnes qu’on pensait infranchissables…

La lune… un nouveau marché touristique ?

Coming Chic - Elon Musk envoie des touristes sur la lune

Coming Chic – Elon Musk envoie des touristes sur la lune

En même temps que ses rêves martiens, le businessman a annoncé il y a quelques jours son nouveau projet fou, mais sans doute un peu moins tout de même. Sa nouvelle idée est d’envoyer deux « touristes spatiaux » vers la lune en… 2018 ! Et il semble sérieux. Le vol devrait s’effectuer autour de la planète blanche qui nous fait souvent rêver le soir, mais ils n’y marcheront pas. Le vaisseau utilisé serait en ce moment même développé pour les astronautes de la NASA, mais il faudra garder ce projet à l’œil, pour voir s’il évolue selon les vœux de Monsieur Tesla et ex Paypal… Comptez sur nous. La question des moyens techniques est déjà grande, mais le plus gros mystère qui intéresse toute la presse est nettement plus terre à terre : qui sont donc les deux heureux futurs passagers ? « Personnes d’Hollywood » s’est contenté de répondre laconiquement Elon Musk. Quand on tente de connaître le prix des billets… mystère également « ils se connaissent l’un l’autre » est tout ce qu’a bien voulu révéler l’homme d’affaires. Ils auraient déjà versé « un acompte substantiel » et devront suivre « un entrainement complet avant de partir en mission »

Il y aurait un vrai marché touristique potentiel… très privilégié quand même.

Coming Chic - Elon Musk envoie des touristes sur la lune

Coming Chic – Elon Musk envoie des touristes sur la lune

« Je pense qu’il y a un marché pour un ou deux d’entre eux (les touristes très riches – NDLR) » a précisé Monsieur Musk. Il prévoit que le prix des « billets » couvrira environ 10 à 20% du chiffre d’affaires global de SpaceX… pour les 80% restant, mystère. Pour être précis sur la nature du « voyage », le vol emportera les passagers au-delà de l’orbite terrestre et autour de la lune, avant que la gravité ne ramène le vaisseau dans notre atmosphère, pour un atterrissage au parachute, après un parcours de 500 à 600.000 kilomètres. Sa trajectoire devrait être assez semblable à celle que la mission Apollo 8 a suivie en 1968. C’est celle qui a permis à un astronaute de voir pour la première fois la « face cachée » de la lune. SpaceX devrait utiliser le vaisseau « Crew dragon » actuellement en cours de développement pour la NASA et la fusée lourde « Falcon Heavy », dont le premier lancement est prévu l’été prochain. L’agence américaine se réserve quand même le droit d’être la première à effectuer une mission lunaire avec le véhicule. Il paraît qu’à la demande du Président Trump, elle étudie actuellement les risques, coûts et bénéfices potentiels d’un premier vol habité pour le lanceur SLS et le vaisseau Orion. Ceux-ci sont conçus spécialement pour de nouveaux survols de la lune. La chose qui semble la plus sûre est qu’un vol test non habité sera effectué vers la fin de l’année 2018 !

Pour ceux qui ont vécu la course spatiale des années 1960 et 70, ce sera une passionnante seconde partie à suivre… Lune ou Mars, Mars ou Lune… qui gagnera dans cette course un peu folle ? Et pour ceux qui veulent en voir un peu plus… il y a le site de SpaceX.

Site officiel : www.spacex.com

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Laisser un commentaire