En Belgique on n’a pas de pétrole, mais on a des idées. On a plus précisément de jeunes entrepreneurs futés, malins, bref… qui ne manquent pas de jugeote ! Hadrien Crespin et Nicolas Cognaux, co-fondateurs de l’application dont nous parlons, ont compris que le parking est une plaie dans les grandes villes et qu’il était temps de trouver un pansement pour soigner un peu nos portefeuilles et nous soulager au quotidien. Essayez juste une fois (sans jeu de mots facile) de trouver une place de stationnement à Bruxelles en pleine journée et vous me direz si c’est indolore ! Avec cPark, nouvelle application 100% belge disponible gratuitement sur Android et Apple, le parking devient communautaire (et on ne parle pas ici de politique).

C’est un peu le Coyote du parking, mais il n’en n’a pas la tête… rencontre avec Hadrien Crespin.

Comme vous vous en rendrez compte en l’écoutant, Hadrien est un jeune idéaliste, mais il a aussi les pieds bien ancrés dans le sol… celui de nos villes, de leurs rues. Une mauvaise expérience lui a fait comprendre que la voiture n’était pas tout-à-fait copine avec la Cité. Parti en vacances, il avait laissé son véhicule stationné quelque part en ville, sans être attentif… résultat des courses : une pile d’amendes entassées sur le pare-brise à son retour ! Mauvais plan, donc… Et c’est à cause (ou plutôt grâce, finalement) à cette addition un peu inattendue et salée, qu’il a eu le flash… eurêka, j’ai trouvé ! aurait-il pu s’exclamer. « Il faut rendre le parking plus simple et éviter le amendes » pourrait être son crédo et c’est devenu la base de son idée. Mais pour qu’une idée se concrétise, il faut souvent des moyens même minimes au départ, de l’énergie à revendre, des c… dans le pantalon, car la vie d’indépendant relève aujourd’hui du parcours du combattant et on est bien loin de l’image du trentenaire aux poches pleines, des années 80 ! Et puis, il faut souvent un partenaire, un associé, un ami sur qui on puisse compter et qui aura envie de faire le même saut que vous dans l’inconnu. C’est ce qu’on appelle « s’assurer » en alpinisme, se sauver la peau en vrai, ne jamais laisser tomber l’autre, au risque de se rompre le cou… tous les deux. Voilà ce qu’est en 2017 le néanmoins passionnant statut d’entrepreneur. Et avec Nicolas, ils ont décidé de se lancer… ils ont bien fait !

50.000 utilisateurs en un mois… preuve que cPark a de l’avenir ! 

Clic Infos - CPark

Clic Infos – CPark

 J’évoquais le coyote plus haut, c’était évidemment une allusion à l’une des plus célèbres applications communautaires, concernant les conducteurs de véhicules qu’il faut garer tous les jours. Le nouveau-né cPark est donc basé pour partie sur l’échange et les utilisateurs peuvent se prévenir qu’il y a un contrôle dans tel quartier aux environs de telle heure, ou encore que l’avenue Machin est située dans une zone bleue et qu’il faut donc mettre le disque, sous peine de le payer cash. Plus il y a d’utilisateurs, plus il y a donc d’informations… et chacune rend l’application davantage efficace et surtout utile ! En résumé, elle vous fait faire des économies sur les amendes, que vous risquez en oubliant de regarder s’il y a un horodateur dans la rue où vous venez de vous garer, elle vous prévient aussi lorsqu’un steward pénalisateur a été vu à deux cent mètres de votre Titine et enfin elle vous indique, pour la zone où vous stationnez, les horaires auxquels vous risquez le plus de contrôles. Ça n’a l’air de rien, dit comme ça en deux mots, mais c’est une véritable idée de génie et les nombreux utilisateurs déjà accros l’ont bien compris ! Ils sont pas moins de 50.000 à avoir téléchargé l’application en un mois et ce n’est qu’un début, cela semble évident.

Aujourd’hui, ce sont deux villes : Bruxelles et Anvers, qui sont d’ores et déjà complètement cartographiées par la fine équipe et ils ont évidemment des projets concrets de développement, que vous découvrirez en écoutant Hadrien dans la vidéo de son interview. Comme toute start-up, cPark va sans doute grandir rapidement et collecter les fonds qui seront nécessaires à son évolution. De plus, une de ses forces est que le jeune entrepreneur n’envisage pas de la quitter ou de la revendre demain. Au contraire, il y est attaché et compte grandir avec elle… dans le petit monde des pépinières d’entreprises, cette démarche n’est pas si courante et mérite d’être soulignée. Trop souvent, on imagine et désire devenir riche en quelques mois, par l’intermédiaire du Saint-Esprit et de financiers miraculeux… Hadrien et Nicolas ont surtout compris que pour réussir, il faut avant tout se retrousser les manches et pas seulement durant quelques mois ! C’est assurément le plus sûr gage de leur futur succès.

Application gratuite, disponible sur Android et Apple : cPark

Share.

About Author

Notre fondateur et rédacteur en chef, c'est une longue carrière journalistique : télévision (RTBF), radio: RTBF (Bruxelles Capitale, la Une) BEL RTL... mais aussi dans la presse écrite belge et étrangère. Il avait fondé Fashionfact dans les années 1990, un des pionniers du Lifestyle sur la Toile. Il fut aussi parmi les premiers à présenter les infos quotidiennes et de nombreuses émissions culturelles sur des chaînes télé-internet. C'est un grand intervieweur attentif et humain, qualités qu'on retrouve dans ses articles et émissions enregistrées, comme l'Hôte de Marc. C'est un fin et passionné gastronome... Par ailleurs, il est auteur et metteur en scène de théâtre, ayant marqué Avignon durant trois ans de succès.

Comments are closed.