(FRANCE - JUSTICE) L'islamologue suisse Tariq Ramadan, en détention préventive et accusé de trois viols, a dû reconnaître après confrontation, qu'il a bien eu des relations sexuelles avec la plaignante concernée. Deux autres femmes l'accusent, mais il nie toujours. Soupçonné aussi d'avoir usurpé ses diplômes, il a été suspendu de tout poste d'enseignant. Atteint de sclérose en plaques, les experts médicaux ont toutefois jugé qu'il pouvait être soigné en prison. D'autres femmes l'accusent de viol en Suisse et aux États-Unis...

Browsing: People

On les aime ou on les déteste… les uns font le bien et d’autres se comportent comme des irresponsables ou des imbéciles. Les infos people, c’est ici.