Chez Léon et Brussels Flowers fêtent les mères en difficulté.

0

Il est sans doute bizarre pour le lecteur, de voir apparaître les noms de deux entreprises fort connues de Bruxelles, quand on parle de soutenir une action solidaire à l’occasion de la Fête des Mères. Que peuvent faire un restaurant légendaire et l’un des plus célèbres et anciens fleuristes du centre-ville, pour apporter un peu de réconfort à des mères en situation compliquée, le jour où on les célèbre ? C’est fort simple : elles sont nombreuses à être isolées ou en situation précaire, qui ne seront pas célébrées en famille ce 12 mai. Alors, Chez Léon 1893 (que vous connaissez bien) et Brussels Flowers (que nous vous présenterons davantage cette semaine) ont décidé d’offrir des repas et des plantes ou bouquets à des Mamans soutenues par deux structures que nous vous présentons plus en détails… De telles actions valent la peine d’être mises en avant.

Naissances à Bruxelles – Zwanger in Brussel : des sages-femmes aux mains et au cœur d’or.

5 Drôles de Dames, sages-femmes de cœur…

Si le futur Royal Baby de la Duchesse de Sussex, autrement dit l’interplanétaire Meghan Markle, est très attendu par le peuple du Royaume-Uni et finalement par la terre entière, il en est qui se réjouissent que la future maman ait décidé de continuer à bouleverser le protocole en mettant au monde son enfant chez elle et non à la maternité. Cette décision, qui correspond bien à la personnalité de l’ex actrice américaine, rend très heureuses les sages-femmes que nous avons rencontrées lors de la conférence de presse Chez Léon. Elles ont eu l’occasion de nous expliquer que les demandes d’accouchements à domicile sont en constante augmentation… ce qui leur demande évidemment beaucoup de travail. Mais le cabinet dont nous parlons ne se contente pas d’assurer les venues au monde (à domicile ou en milieu hospitalier, toujours très majoritairement choisi) en totale sécurité et autres services, avec tout leur cœur, leur énergie et leurs nombreuses compétences… En effet, elles accompagnent aussi durant plusieurs mois avant la naissance les futures mères, mais tentent également d’attirer les futurs pères afin qu’ils participent activement à cette importante période. De même, elles suivent les familles durant les mois qui suivent la naissance des enfants… Ceci étant dit, si ce cabinet ne faisait cela que contre des honoraires, nous ne vous en parlerions pas dans le cadre d’une action solidaire. Elles sont aujourd’hui cinq à travailler d’arrache-pied pour le bien-être des mamans et des (futurs) enfants, se déplacent à vélo dans toute la ville de Bruxelles et apportent exactement les même services (et surtout la même attention et un respect tout aussi grand) à de nombreuses mères en difficulté. Voilà pourquoi nous vous en parlons…

Les aides et subsides manquent… le temps aussi.

Se rencontrer : l’occasion de sortir de l’isolement.

Cette action pour la fête des mères est l’occasion de mettre en avant le fait qu’un cabinet libéral est donc vraiment capable de se montrer actif sur la plan sociétal et solidaire… ce que beaucoup nient en enfilant des œillères : « ils ne pensent qu’au pognon ». Pour avoir dialogué les yeux dans les yeux avec deux d’entre ces (très) sages-femmes, nous pouvons attester de la passion avec laquelle elles apportent leur aide aux futures mères en difficulté. Elles parlent ici de problèmes d’argent bien entendu, mais surtout d’isolement social. Chaque semaine, ces femmes peuvent venir à Naissances à Bruxelles, rencontrer les sages-femmes et surtout dialoguer entre elles tout en déjeunant, afin d’élargir leur réseau de relations dans leur propre quartier, ce qui n’est pas rien. Cela demande évidemment une énorme énergie à la courageuse petite équipe et nous leur avons demandé de quelles aides ou subsides elles bénéficiaient, dans le cadre de ce noble combat contre la précarité et à une période de la vie aussi importante que l’attente d’un enfant. Quel ne fut pas notre étonnement (voire effarement) lorsqu’elles nous ont répondu : « rien ». Arlind et Elke nous ont dit cela sans sourire, sans se plaindre… alors que nous étions prêts à leur dresser une liste de tous les organismes où elles pourraient trouver un soutien, sans compter qu’un fabriquant est surement prêt à leur offrir cinq vélos neufs et confortables… une seconde réponse claqua net : « nous n’avons pas le temps de nous occuper de tout cela et préférons consacrer celui dont nous disposons aux mères, ainsi qu’aux enfants »… c’est implacablement logique et surtout triste. D’ailleurs, si vous pouvez aider (d’une manière ou d’une autre) Naissances à Bruxelles – Zwanger in Brussel, n’hésitez pas à nous contacter ou à passer directement par : www.zwangerinbrussel.be ! Si vous étudiez la communication ou le marketing solidaire et que vous désirez réaliser un stage enrichissant (tant pour vous que pour eux)… là aussi, prenez contact et vous serez accueilli(e) à bras ouverts, c’est certain.

Mother Care (Moeder Zorg), second bénéficiaire… que nous n’avons pas rencontré.

Cet organisme est basé à Anvers et ne s’appuie que sur des bénévoles, pour offrir une aide matérielle d’urgence aux mères d’enfants de 0 à 6 ans. Celles-ci sont en situation sociale compliquée et Mother Care agit en coordination avec tous les services auxquels elles peuvent avoir à faire d’autre part : CPAS (Centres Publics d’Action Sociale), refuges, médecins généralistes ou encore responsables sociaux de la police. De cette manière, les actions sont plus sûres et mieux coordonnées. Il faut noter l’absence du moindre représentant de l’association à la conférence de presse et la regretter. Cela nous aurait permis de mieux servir sa cause et de comprendre davantage la logique de l’ensemble de l’action.

Tulipes, vues par Brussels Flowers.

Une grande part de ce projet est d’origine flamande, à l’exception des deux partenaires principaux, et cette action « Fête des Mères » prouve bien que les barrières linguistiques et communautaires sont plus faciles à franchir en matière humanitaire que politiques. Tout en regrettant l’absence totale de la presse francophone, nous en retenons surtout que des Mamans et futures Mamans traversant une période de vie compliquée, recevront au moins cette année des fleurs et se verront offrir des repas dans le plus emblématique des restaurants bruxellois. Connaissant les valeurs de la famille Vanlancker qui préside à la destinée de Chez Léon depuis 125 ans et découvrant celles de Brussels Flowers (que nous vous présenterons en détails dans la semaine), nous ne sommes pas étonnés qu’ils aient répondu « présents », même dans une certaine urgence. Cela prouve une fois de plus que les entrepreneurs sont capables de vrais coups de cœur et de main tendue… ce qui fera peut-être taire certaines mauvaises langues.   

Sites officiels :
www.zwangerinbrussel.be
www.sites.google.com/site/moederzorgturnhout/home
www.brusselsflowersshop.com
www.chezleon.be

Share.

About Author

Notre fondateur et rédacteur en chef, c'est une longue carrière journalistique : télévision (RTBF), radio: RTBF (Bruxelles Capitale, la Une) BEL RTL... mais aussi dans la presse écrite belge et étrangère. Il avait fondé Fashionfact dans les années 1990, un des pionniers du Lifestyle sur la Toile. Il fut aussi parmi les premiers à présenter les infos quotidiennes et de nombreuses émissions culturelles sur des chaînes télé-internet. C'est un grand intervieweur attentif et humain, qualités qu'on retrouve dans ses articles et émissions enregistrées, comme l'Hôte de Marc. C'est un fin et passionné gastronome... Par ailleurs, il est auteur et metteur en scène de théâtre, ayant marqué Avignon durant trois ans de succès.

Comments are closed.