On dirait qu’ici il y plein de bazar comme on dit chez nous, et pourtant tout est réglé comme sur du papier à musique. Dans un décor fait de brics et de brocs (très bien pensé tout de même) on déguste et on se marre ! Les chaises semblent avoir été volées dans le réfectoire de mon école primaire, la porte des toilettes est dorée et les murs en sont couverts de traces de rouge à lèvres et de petits mots, un luminaire incroyable règne sur une salle animée et un billard rouge y trône fièrement. Peter le gérant, nous accueille avec un grand sourire et le soleil italien dans le cœur… on est étonné dès qu’on a poussé la porte et on adore ça ! Ici, le bistronomique peut définitivement poser son costume… l’endroit résume, on le verra tout au long de la soirée, le concept du bistro de quartier et de la table gastronomique.

Peter ressemble à un acteur de la Commedia dell’Arte… pendant deux minutes son humour déroute un peu, puis on l’adopte illico. Je fais de même dans l’instant avec le magnifique cocktail qu’il nous apporte en apéritif. Ici, ce qui est vraiment chouette, c’est de se laisser guider pour les boissons (et nous vous parlerons bientôt d’un concept de bières qui passionne notre hôte). Non seulement il est beau, mais délicieux et super rafraîchissant : sirop d’agrumes vanillé (fait maison), champagne rosé, Porto blanc et pétales de roses séchés, plus un élément secret que je ne trahirai pas. Ca n’a pas de nom, c’est le cocktail de la semaine et il est à un petit 7,50 € très mérité. La soirée commence plutôt bien ! Pour le reste, l’ardoise nous propose des suggestions, mais c’est bien plus drôle quand Bruno nous conseille de son accent chantant. Tout au long du dîner, Nuno le secondera parfaitement. Nous accompagnerons le repas d’un Lirac le Blanc 2013 (Domaine du Joncier, à 39 €) qui nous est vivement conseillé. Si vous n’aimez pas ce cépage particulier, passez votre chemin et revenez au classique.

Le bistronomique dévoile ses charmes dès les entrées en scène et c’est sexy.

Clic Infos - La Charlotte

Clic Infos – La Charlotte

Comme vous le savez maintenant, je suis très amateur de foie gras et chaud il ne me fait pas peur… Je choisis donc celui de canard (maison) poêlé, tombée de champignons et jus corsé (18,50 €). Coupé en escalope sa cuisson, croustillante dehors et rosée dedans est parfaite, comme celle des mini pleurotes et chanterelles, juste fermes sous la dent et semblant tout droit sortis de terre. Le jus promis corsé l’est réellement… il est épais et brillant, impeccablement relevé, sincèrement c’est à tomber !

Clic Infos - La Charlotte

Clic Infos – La Charlotte

Je me sens assez jaloux de Miguel qui m’accompagne, car mon irrésistible attirance pour le canard m’a empêché de choisir son entrée, qui me faisait pourtant sérieusement de l’œil. Une surprenante Croquette de Pied de Porc et Ravioles de Langoustines (17,50 €)… Je lui ai quand même piqué une belle bouchée et c’est tout bonnement une tuerie. La pâte des ravioles a de la mâche, n’est pas insipide comme souvent, la farce est généreuse et la langoustine ne se cache pas, bien au contraire. La croquette ne permet pas d’imaginer le pied de porc sauf à la saveur, puissante mais très équilibrée et le mariage avec la langoustine est surprenant… très convaincant ! Une légère mousseline au corail s’amuse à lier le tout, c’est comme une scène de film d’amour réputé impossible et pourtant passionnée… Franchement à conseiller !

Côté plats principaux, on sort les feux de la rampe… et ça éclaire tout.

Clic Infos - La Charlotte

Clic Infos – La Charlotte

Miguel poursuit avec une Souris d’Agneau, Haricots de Soisson et Pistou (26,50 €). On ne s’attend pas à être étonné par la présentation qui reste en effet classique, mais le pistou dévoile une très belle déclinaison de saveurs et de parfums… les papilles applaudissent ! Les herbes, le beurre, l’ail… l’ensemble est parfaitement équilibré et on pourrait aller à l’opéra sans craindre de faire fuir ses voisins de siège. La cuisson de l’agneau est maîtrisée et il est réellement fondant, une fourchette suffit à le déguster et ce pourrait même être à la cuiller. Quand on aime les Soisson il est désagréable de ne pas avoir la parfaite cuisson… ici c’est impeccable. Peter nous rappelle avec un grand sourire que tout est réalisé dans la maison, mais nous n’en doutions pas le moins du monde.

Clic Infos - La Charlotte

Clic Infos – La Charlotte

De mon côté, j’ai opté pour un attirant Filet de Sandre sauvage aux Topinambours et champignons, Croquette de Patate Douce et Espuma de Céleri (26,50 €)… je suis aussi un grand fan de poissons et je vais être servi. L’assiette me fait penser à une pièce de théâtre classique, qui serait interprétée par De Funès… C’est à la fois respectueux des codes et étonnant, et je me demande ce que ce Sandre va me sortir de son chapeau. Ce seront des Chanterelles et Coryceps (petits champignons qui poussent en osmose avec les papillons). Le topinambour (un peu ferme sans doute pour certains), ce pauvre légume qui souffre d’une mauvaise et injuste réputation à cause des travers de l’Histoire, me récite parfaitement ses gammes de l’artichaut et la croquette se révèle aussi douce qu’espéré. L’espuma de céleri vient harmoniser tout ce petit monde et la pièce se joue à la perfection ! Je suis emballé…

Le dessert joue les prolongations et je suis prêt à réserver ma place pour la prochaine représentation

Clic Infos - La Charlotte

Clic Infos – La Charlotte

Nous ne prenons qu’un seul dessert : un Carpaccio d’Ananas accompagné d’un sorbet (8€)… mais ce ne sont pas juste de fines tranches du fruit exotique. Pour commencer, la découpe est très juste et fine comme on l’espère, ensuite le sorbet est un délice artisanal et… on retrouve à ses pieds du fruit de la passion aussi frais que lui et qui prolonge son goût, tout en apportant un léger croquant. Le sirop à la verveine qui se cache sous l’ananas est juste délicieux et cela donne un dessert rafraîchissant, savoureux et léger. Une belle manière de finir une représentation qui ne mérite que des applaudissements… voire une standing ovation.

Pour conclure, nous avons assisté à une superbe scène de bistronomie, animée par un Peter que j’ai rebaptisé Pinocchio, non pas qu’il nous ait menti sur quoi que ce soit, mais bien parce que je l’imagine parfaitement en fil de Geppetto ! L’ambiance est détendue, la clientèle sympa comme nos deux voisines de table qui ont accepté avec le sourire que je jette un œil envieux à leur bouillabaisse, qui m’a juste donné envie de bisser ou de revenir, tout simplement. Chez Charlotte vous passerez un moment délicieux et, si vous ne verrez sans doute jamais ses dessous, elle se dévoile terriblement bien dans l’assiette, avec des froufrous dignes d’un french cancan endiablé. Nous avons tout simplement passé une excellente soirée !

Notation Clic Infos : 4 Clics
(1 Clic = moyen – 2 Clics = correct – 3 Clics = Table de qualité – 4 Clics = table de grande qualité – 5 Clics = Table d’exception).

Site officiel pour toutes les infos que vous rêvez de trouver… menus, formules, photos, horaires : http://charlotte.brussels

Share.

About Author

Notre co-fondateur et rédacteur en chef, c'est une longue carrière journalistique : télévision (RTBF), radio: RTBF (Bruxelles Capitale, la Une) BEL RTL... mais aussi dans la presse écrite belge et étrangère. Il avait fondé Fashionfact dans les années 1990, un des pionniers du Lifestyle sur la Toile. Il fut aussi parmi les premiers à présenter les infos quotidiennes et de nombreuses émissions culturelles sur des chaînes télé-internet. C'est un grand intervieweur attentif et humain, qualités qu'on retrouve dans ses articles et émissions enregistrées, comme l'Hôte de Marc. C'est un fin et passionné gastronome... Par ailleurs, il est auteur et metteur en scène de théâtre, ayant marqué Avignon durant trois ans de succès.

Laisser un commentaire