Ce samedi soir, le premier ministre belge Charles Michel a acté la départ de la NVA du gouvernement. Le parti de Bart de Wever quitte donc la "suédoise" sur le Pacte de l'ONU pour une immigration responsable et fait chuter le gouvernement en place depuis quatre ans. Charles Michel ira à Marrakech signer le pacte au nom de la Belgique et d'une "alliance responsable orange-bleue" a déclaré le Premier dans une conférence de presse à l'issue du Conseil des Ministres restreint de samedi soir. Il mènera des consultations politiques à son retour du Maroc.

Connaissez-vous les bougies auriculaires, souvent appelées bougies Hopi ? Ça peut sembler étrange comme remède, mais de plus en plus de gens se rendent compte que bien utilisées, les bougies auriculaires ont un impact positif sur une multitude de pathologies, tout en vous apportant un réel bien-être au naturel. Malheureusement, elles sont souvent utilisées par des personnes qui ne savent pas s’en servir correctement… Il est donc important de rappeler que les bougies auriculaires ou Hopi servent exclusivement à assurer l’hygiène de l’oreille (rien d’autre) et qu’elles ne fonctionnent pas seulement selon le « principe de la cheminée ». Mais savez-vous exactement ce qu’elles peuvent faire ? Si ce n’est pas le cas, suivez-nous…

Bougies auriculaires : un peu d’Histoire

Il faut savoir que les soins prodigués grâce aux bougies auriculaires le sont depuis des millénaires, dans de nombreuses régions de notre planète. Bien connues par exemple des indiens Hopis (d’où leur surnom courant), elles sont pourtant encore considérées par certains comme des « vulgaires remèdes de bonnes femmes ». C’est très mal les connaître et nombreuses sont les qualités qu’on leur découvre au fil du temps, et aujourd’hui encore leurs résultats surprennent. Les Hopis les utilisent depuis des temps immémoriaux. Ces amérindiens vivent au nord-est de l’Arizona, dans la région très aride des Four Corners et ils en maîtrisent tous les mystères. C’est donc à eux que les bougies auriculaires doivent le nom qu’on leur donne assez souvent.

Le « traitement »…

Simples d’utilisation, les bougies auriculaires sont des tubes creux de coton ou de lin, imprégnés de cire d’abeille et parfois de différentes sortes d’herbes. Dans le commerce, vous pourrez aussi les trouver pourvues d’un cercle de protection. La bougie est placée juste à l’entrée du canal auditif, puis allumée sur le haut. Au fur et à mesure qu’elle se consume, une fumée se diffuse progressivement en un mouvement circulaire qui agit comme une espèce de « massage du tympan » et stimulerait le système immunitaire. Nous savons qu’un bon fonctionnement de celui-ci est important pour être en bonne santé générale et qu’il ne dispose pas d’un « système de pompe autonome » (contrairement à l’apport sanguin qui lui, dépend du cœur) pour acheminer le liquide lymphatique qui collecte les toxines accumulées dans l’organisme. Il semble que les points d’acupuncture de l’oreille soient également traités, tandis que six des principaux méridiens (y compris ceux impliqués dans le traitement des allergies) ont pour source ou terminaison, un point situé entre le nez et l’oreille. La bougie auriculaire diffuse donc de l’énergie à travers tout le corps en utilisant ces méridiens. Son efficacité dans le traitement des allergies et d’autres soucis, semble probante. On pourrait mentionner ici une multitude de cas que les bougies ont permis de traiter efficacement, mais cela reste une méthode parallèle à la médecine. Comme nous le rappelons souvent sur Clic Infos, il est très important de savoir chez qui vous allez, pour effectuer une séance. Surtout, ne misez pas uniquement sur une seule méthode pour vous faire traiter et votre médecin généraliste sera toujours de bon conseil. De plus, il connaît certainement les bougies Hopi. Vous trouverez facilement sur le Net une multitude de témoignages sur ces soins… De cette manière, vous pourrez vous forger votre propre opinion.

Comment ça fonctionne ?

La personne traitée est allongée sur le côté, la bougie est placée juste à l’entrée de son canal auditif et puis maintenue à la verticale. En se consumant, la flamme nettoierait aussi les résidus se trouvant dans l’aura… Vous pourrez également trouver à l’intérieur de la bougie d’autres résidus, évacués par l’oreille grâce à « l’effet cheminée ». On procède de la même manière pour la seconde oreille. Le cérumen est une substance cireuse sécrétée dans le conduit auditif externe. La bougie assure le nettoyage et la lubrification, entraînant dans sa migration vers la « sortie », les impuretés situées à l’intérieur du conduit auditif (bactéries, champignons, mucosités …). Produit en excès, le cérumen peut s’y accumuler et durcir. Des bouchons se forment alors, diminuant l’acuité auditive et favorisant les problèmes ORL de la sphère supérieure (sinusites, otites, migraines…). Lors de la combustion de la bougie, le léger crépitement que l’on entend signifie la présence d’une petite dépression. C’est le fameux « effet cheminée » qui permet de ramollir et d’évacuer le cérumen en excès. À la fin de votre séance, vous le retrouverez dans le bas de la bougie, sous forme de boules beiges plus ou moins grosses. Cette méthode est accessible à tous, adultes et enfants, sans douleur.

Share.

About Author

Il a déjà une longue expérience dans le domaine de la presse Internet, mais il a aussi passé trois années dans le presse hebdomadaire écrite. C'est un spécialiste du bien-être et de ses nombreuses techniques. Ce maître Reiki apporte à l'équipe sa sérénité et son humour, qu'on retrouve dans sa manière de raconter ce qu'il vit, tente, expérimente et partage.

Comments are closed.