Selon la Commission Européenne, les horaires d'hiver et d'été ont vécu... une décision devrait être rapidement prise pour qu'en octobre, nous passions à l'heure d'hiver pour la dernière fois dans l'Union. En mars, ce serait donc l'ultime changement d'heure et chaque pays choisira celle qu'il désire adopter. Retour probable des décalages horaires en vue...

L’entreprise américaine Orion Span affirme qu’elle accueillera les premiers touristes dans son « hôtel spatial de luxe » dès l’année 2022, autrement dit… demain. Les réservations, pour ce qui est présenté comme une « authentique expérience d’astronaute » à bord de la future station Aurora, sont ouvertes et… ça marche. L’annonce semble en effet alléchante et ceux qui envisagent de se rendre là-haut trouveront bien un moyen de se faire rembourser (ou pas) en cas d’annulation. La compagnie propose un séjour aux particuliers qui ont un (très) gros portefeuille. À 300 km au-dessus du bon vieux plancher des vaches, ces privilégiés pourront profiter d’une vue unique sur notre belle planète Terre et apprécier 16 levers et couchers de soleil toutes les 24 heures… en douze jours, ça en fait pas moins de 192, quand même !

Un projet ambitieux, sur un marché déjà bien couru…

Personne n’ignore plus que l’espace est devenu un véritable enjeu commercial, en plus d’être le terrain de nouvelles conquêtes, qui pourraient s’avérer vitales pour l’avenir de l’Homme. Nous vous avons présenté les projets d’Elon Musk, qui espère bien envoyer rapidement des touristes vers la lune et voudrait coloniser la planète Mars d’ici quelques très courtes années. De nombreuses compagnies privées proposent aussi des vols en apesanteur (zéro gravité), qui ne durent que quelques minutes et sont réservés à une clientèle plus qu’aisée. Pourtant, jusqu’ici personne n’avait encore parlé d’hôtel dans l’espace même si, pour un joli paquet de millions, on peut déjà s’offrir un séjour à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS), mais dans le cadre de son programme habituel. Voilà sans doute pourquoi Orion Span a dévoilé à la presse son ambitieux programme de « vrai » tourisme spatial. En 2022 (d’après le planning) un accueil est programmé à bord de la station Aurora, dont la mise en orbite serait quant à elle prévue en 2021. À bord, quatre voyageurs accompagnés de deux membres d’équipage, se verront proposer différentes activités en rapport avec les tâches généralement effectuées par les astronautes. Ainsi par exemple, ils cultiveront de la nourriture pour « travailler » sur l’autosuffisance alimentaire et participer à la recherche scientifique spatiale. Pour se reposer et vivre en toute discrétion dans ce qu’on présente comme un « hôtel de luxe », les touristes pourront se retirer dans des « suites privées », équipées d’un accès à internet en haut-débit (ça promet un nombre fou de followers). Bien évidemment, le confort devrait être très inférieur à celui des luxueuses suites qu’on trouve sur notre bonne vieille terre. En effet, l’ensemble de la station ne mesurera que 42 mètres carrés… D’après le site du concepteur, pour pouvoir expérimenter ce tourisme d’un genre nouveau, il sera obligatoire de participer à un programme de formation accéléré, de trois mois quand même (habituellement cela en prend 24), afin d’être préparé à la vie en apesanteur. Celui-ci se déroulera à la fois en ligne pour la partie théorique et dans le centre d’entraînement d’Orion Span, situé à Houston (Texas), pour les nombreux exercices pratiques. À l’issue de cette formation et du séjour au-dessus de nos têtes, un certificat d’aptitude (Orion Span Astronaut Certification) sera délivré aux heureux touristes, devenus astronautes pour de vrai… Ils pourront alors fièrement l’ajouter aux diplômes dont certains adorent habiller leurs murs.

Un vrai séjour dans l’espace, mais aussi dans moins de cinquante mètres carrés.

L’espace est depuis longtemps un fantasme pour beaucoup d’êtres humains et Tintin fut l’un des premiers héros à nous emmener là-haut presque pour de vrai. Finalement, Hergé avait pas mal pré-vu les choses, quand on y pense… Le séjour de 12 jours précisément dont nous parlons ici, fera sûrement rêver de nombreux passionnés d’astronomie, d’espace, d’aventure, de science-fiction ou tout simplement d’adrénaline autant que de conquête spatiale. Mais soyons clairs, son prix reste une barrière infranchissable pour une immense majorité des petits humains que nous sommes. Il vous en coûtera en effet la toute petite bagatelle de 9,5 millions de dollars (7,7 millions d’euros) ! Rassurez votre banquier, ce prix comprend transport, hébergement et nourriture (entièrement déshydratée, bien entendu). C’est donc une formule « all-in » et c’est bien la moindre des choses. Pour faire partie des tout premiers à séjourner dans l’hôtel spatial d’Orion Span, une liste d’attente a déjà été ouverte et on peut dire que les affaires semblent fort bien tourner. Il est possible de réserver une place pour un futur voyage, à condition tout de même de déposer une jolie caution de 80.000 dollars (environ 65.000 euros). Les dates « précises » des premiers départs sont censées être communiquées aux candidats touristes d’ici deux à trois ans. Nous le disions plus haut, d’autres entreprises se sont déjà activement branchées sur le marché du tourisme spatial. Officiellement pour essayer de rendre l’espace accessible aux particuliers et plus seulement aux scientifiques et astronautes… Mais, de façon bien plus terre-à-terre, parce qu’il représente un énorme marché potentiel. Blue Origin, entreprise appartenant à Jeff Bezos, prévoit de proposer des vols habités à des particuliers en 2018, ce qui semble clairement compromis. De son côté, le milliardaire Elon Musk a conclu un contrat pour un vol privé de deux personnes à bord d’une des navettes de sa société SpaceX, d’ici à la fin de l’année. Là aussi, le délai semble un peu court, mais avec le créateur de Tesla on ne sait jamais… Cependant, si la course à l’espace suscite beaucoup de fantasmes, il y a un grand pas à franchir pour passer du rêve à la réalité et sous cet angle, Elon Musk semble clairement en tête de cette course folle. Alors, la grande question est de savoir si la station d’Orion Span sera réellement opérationnelle et prête à accueillir ses premiers touristes dans les délais annoncés ?

Si tous ces rêves de tourisme spatial sont en passe d’être concrétisés et que ceci ne sera bientôt plus de la science-fiction, il y a fort à parier que les délais réalistes seront bien plus longs que les projets de chacun l’annoncent. Le big boss de Tesla occupe très largement la tête en ce domaine, puisqu’il a déjà clairement fait la preuve de ses moyens scientifiques autant que financiers. Mais, d’ici à ce qu’un vrai tourisme de l’espace se développe autrement que sur réservation, il faudra sans doute être encore un minimum patient. Peut-être le temps de gagner assez de sous pour pouvoir s’envoyer en l’air… tout là-haut !

Site officiel, pour tout découvrir de ce projet fou… ou même faire votre réservation : www.orionspan.com

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Comments are closed.