FRANCE - Dans le sud-ouest (Millas), le bilan de la collision entre un train et un bus scolaire s'est alourdi ce vendredi matin. Il est passé à cinq morts, tous âgés de maximum 14 ans. Plusieurs blessés sont encore en état d'urgence absolue... ce bilan pourrait donc encore s'alourdir.

Alors que le légendaire Concorde ne vole plus depuis longtemps (2003), les projets d’avions supersoniques ne manquent pas, qui rêvent de le remplacer dans l’inconscient collectif, mais avec plus de chance tout de même. Chacun se souvient du drame survenu en France, peu avant le retrait définitif du Concorde. Depuis lors il n’y a plus eu de vols commerciaux passant le mythique mur du son, mais il semble que les projets ne manquent pas, que ce soit dans les cartons des géants de l’aéronautique ou de plus petits poucets. L’un des plus sérieux semble bien être le Baby Boom… un joli nom pour un avion supersonique de nouvelle génération.

Ce ne sont pas les projets supersoniques qui manquent… réalistes ou pas.

Coming Chic - Boom : En plein ciel

Coming Chic – Boom : En plein ciel

A la vitesse où évoluent les technologies, on n’est plus vraiment certains en tant que journalistes, de pouvoir annoncer quelque chose de révolutionnaire pour plus de quelques mois. Pourtant le fantasme supersonique fait toujours rêver, tant les passagers potentiels que les compagnies aériennes ou les constructeurs ! Il n’y a d’ailleurs pas que de jeunes et petites compagnies qui planchent sur le sujet. Des géants, tels Lockheed-Martin ou Airbus, ont des projets concrets et sérieusement avancés. Pour les uns il s’agit de jets privés, mais pour d’autres on parle bien d’appareils pouvant transporter de nombreux passagers à plus de 1.500 km/h. Airbus a même imaginé un appareil qui atteindrait la vitesse hallucinante de 5.500 km/h ! Jusqu’à présent, seuls les brevets ont été déposés… rien de bien concret pour le moment. Un autre projet, baptisé « Lapcat » (Long Term Advanced Propulsion Concept and Technologies), pourrait transporter 300 passagers à une vitesse comprise en Mach 5 et Mach 8… ce qui représenterait un vol Paris – New York en moins d’une heure. Là encore… on n’y est pas !

De plus petite taille, l’américain Aerion, associé à Airbus, vient d’annoncer le nom du premier acheteur de son jet supersonique AS2. Il s’agit de la compagnie de jets privés Jetflex, qui a acquis cet avion capable de voler à 1.900 km/h (Mach 1,5), conçu pour transporter une douzaine de passagers. La clientèle visée n’est constituée que de milliardaires et le prix de vente du joujou est d’environ 120 millions de dollars (114 millions €) ! Le fabricant est néanmoins particulièrement optimiste (un peu trop peut-être), puisqu’il table sur environ 600 ventes étalées sur les 20 prochaines années…

Le Baby Boom… un projet avancé, devrait voler au-delà du mur du son dès 2017 !

Coming Chic - Intérieur du Boom

Coming Chic – Intérieur du Boom

Mais l’un des projets les plus avancés semble bien être celui de l’entreprise américaine Baby Boom Technology, qui envisage très sérieusement de commercialiser son propre supersonique dès 2023, autrement dit dans 7 ans seulement. Le Baby Boom pourrait relier Paris et New York en trois heures à peine, ce qui représente déjà une sacrée performance. Cet avion, à destination civile uniquement, pourra transporter 45 passagers privilégiés et mesurera 51 mètres de long pour 18 d’envergure. Ses premiers essais sont planifiés pour 2017, son premier vol en 2020 et sa commercialisation en 2023, demain donc. Les billets quant à eux, devraient être proposés à partir de 2.300 € (par trajet)… une paille à côté de certains autres projets, plus pharaoniques et sans doute moins concrets.

Comme on le voit, le supersonique n’a pas fini de faire rêver l’Homme. Toujours ce vieux fantasme d’Icare, sûrement…

Share.

About Author

Nous sommes heureux que vous visitiez notre média. Nos articles sont protégés par les droits intellectuels. Nous n’avons rien contre leur reproduction ou partage, pour peu que vous respectiez simplement la mention : © www.clicinfos.com comme source. Merci. La Rédaction en ligne.

Laisser un commentaire